PANDORA BOX Intégrale volume 1

voir la série PANDORA BOX
Dessinateurs :





Scénariste :


Éditions :

DUPUIS

Genre :

Fiction

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782800145648

Résumé de l'album Intégrale volume 1

Dupuis publie l’intégrale de Pandora Box, en deux volumes contenant chacun quatre histoires ainsi qu’un inédit de quelques pages, clin d’œil à l’épisode « La Gourmandise », lorsque Tézé est encore adolescent.

Episode 1 : L’orgueil
La campagne présidentielle américaine bat son plein. Le président sortant est en tête dans les sondages et son adversaire cherche par tous les moyens à dénicher un scandale qui le ferait gagner. Il embauche un journaliste très doué pour trouver les failles. Ce dernier apprend que le Président vient de rendre d’urgence dans une maternité, en toute discrétion. Il soupçonne le locataire de la Maison Blanche de cacher un enfant né d’un adultère. Mais, il découvre que le médecin qui dirige l’établissement est plutôt spécialiste de la génétique.

Episode 2 : La paresse
Paris Troy est imbattable sur la piste. Le « cent mètres » est son terrain favori et il bat tous les records du Monde sans jamais toucher au dopage. Les choses se gâtent soudain, lorsqu’il se blesse. Il revient en forme, mais un autre athlète semble défier le chronomètre. Paris Troy doute soudain de sa capacité à le battre. Son frère, qui est tombé plusieurs années auparavant pour dopage, tente Paris en lui proposant un produit miracle indétectable.

Episode 3 : La gourmandise
Tézé, fils du Ministre de la Santé, est nommé à la tête de l’Agence Française de la Sécurité Sanitaire des Aliments. Il doit bientôt affronter une crise sans précédent. Une nouvelle variante de l’Encéphalopathie Spongiforme Bovine a fait son apparition. Son mode de transmission paraît bien plus efficace que pour la version connue jusque là. Il semblerait que même le sang de la viande de bœuf puisse transmettre la maladie, voire le lait. Cela risque de faire des centaines de victimes et l’on ne parvient pas, pour l’heure, à trouver l’origine de la catastrophe.

Episode 4 : La luxure
Le docteur Bridge est chargé de trouver un moyen de guérir Erwan Orfay. Ce célèbre créateur d’effets spéciaux pour le cinéma ou les jeux vidéos, a été retrouvé hagard, en état de choc, dans une rue de Laguna Beach. Il est incapable de communiquer pour l’heure. Le médecin commence son enquête par l’entreprise d’Orfay. Il apprend que le réalisateur préparait un système de réalité virtuelle dont le casque parvient à retranscrire toutes les sensations. Le premier marché qu’il visait était celui de la pornographie. Pour mieux donner vie à ses modèles virtuels, il aurait engagé une sculpturale stripteaseuse. Mais cette dernière semble s’être volatilisée depuis « l’accident » d’Orfay.

Par Legoffe, le 07/11/2009

Notre avis sur l'album Intégrale volume 1

A l’approche des fêtes de fin d’année, Dupuis nous fait un joli cadeau en publiant l’intégrale de Pandora Box, en deux volumes. La série se compose de huit albums. Chaque volume compte donc quatre histoires pour la modique somme de 18 euros. Une très bonne affaire, donc, d’autant qu’il s’agit d’excellentes histoires, toutes très différentes les unes des autres.

A noter aussi la présence d’une petite histoire de six pages qui met en scène Tézé et son père treize ans avant l’histoire de « La gourmandise ». L’auteur imagine une première rencontre avec Olivier, une des futures victimes de l’ESB. Un récit qui complète un peu le livre, mais qui n’est absolument pas indispensable pour tous ceux qui possèdent déjà la série.

Quant aux quatre histoires elles-mêmes, elles sont plutôt typées « thrillers », et s’avèrent très accrocheuses. Rien de surprenant à ce qu’elles aient rencontré un grand succès dès leur parution.

Chaque récit est basé sur un thème différent, avec des personnages différents. Les seuls points communs, aurais-je tendance à dire, c’est la conclusion de l’histoire, qui surprend chaque fois, et le clin d’œil à la mythologie. L’auteur joue des noms de ses personnages, rappelant la légende du Minotaure ou du Cheval de Troie.

J’ai vraiment dévoré ces histoires, qui dépeignent des aspects discutables de notre société moderne, en parlant de biogénétique, de dopage, d’agriculture intensive et, enfin, d’industrie pornographique, chaque fois de manière décalée et originale.

Chaque épisode a été dessiné par un auteur différent, mais tous ont un style réaliste, efficace, et l’on ne se sent pas du tout perturbé en passant d’une histoire à l’autre.

Si vous n’avez pas encore lu ces aventures, vous pouvez acheter ce livre les yeux fermés ! Enfin, je devrais plutôt dire ces livres puisque les deux volumes de l’intégrale paraissent le même jour, le 6 novembre 2009.

Par , le

Les albums de la série PANDORA BOX

Nos interviews liées

Bollée et Alcante, deux scénaristes dans l'univers de XIII

Sceneario.com : Bonjour, merci de nous accorder cette interview à l’occasion de la 5è édition du Comic Con où pour la première fois une bande dessinée franco-belge est mise à l'honneur.
Sceneario.com : Comment avez-vous été castés pour la série dérivée XIII Mystery ?

Alcante : Moi ça remonte à fin 2006, j’avais fait la connaissance de Jean Van Hamme suite à la parution de mon premier livre. En fait l’attachée de presse de Dupuis savait que j’étais un grand fan et elle s’était arrangée pour qu’on puisse aller manger ensemble un midi pendant une journée presse. Donc nous avons fait connaissance, le courant est bien passé. Lui à l’époque avait annoncé qu’il allait arrêter Thorgal et j’étais intéressé par reprendre éventuellement cette série et c’était très ambitieux de ma part parce que…
Bollée : (en riant) : Oui, tu t’es dit « oh bah oui, carrément, allons-y ! » [...]

Lire la suite ›

Didier Alcante et Fracis Valles pour le tome 3 de RANI aux Editions du Lombard

Interviews de Didier Alcante et Francis Valles pour le tome 3 de RANI aux Editions du Lombard. (Interview de l'Editeur)
[...]

Lire la suite ›

Didier Alcante Pour Re-Mind chez Dargaud

SCENEARIO.COM : Bonjour Monsieur Alcante. Nous vous retrouvons sur une nouvelle série chez Dargaud : Re-Mind ; comment est né ce projet ?
Didier Alcante:Honnêtement, je ne m’en souviens plus trop. Je me rappelle juste que quand j’ai trouvé cette idée de technologie - permettant d’enregistrer ce fameux film de sa vie qu’on voit défiler devant nos yeux juste avant de mourir -, je me suis dit que je tenais quelque chose d’intéressant avec ça. J’ai ensuite développé une histoire partant de là, et elle a immédiatement attiré l’attention de Yves Schlirff, le directeur éditorial de Dargaud. Et voilà. SCENEARIO.COM :Re Mind est un thriller d’anticipation ? Qu’elles ont été vos influences ?
Didier Alcante:C’est effectivement un thriller à la « 24 heures chrono », mais avec un petit piment qui est apporté par une technologie fictive [...]

Lire la suite ›

Alexandre Astier et Steven Dupré

Sceneario : bonjour,
bon ça va être dur d'être original et je suppose qu'on vous a posé un certain nombre de fois les mêmes questions !
Astier :
Oui et j'y ai répondu un certain nombre de fois (rires: )

Sceneario : C'est la première fois que vous venez à Angoulême ?
Astier :
Oui, c'est la première fois effectivement. Cela ressemble aux stands de l'Apple Expo.
Dupré : Pour moi aussi, c'est le premier Angoulême mais j'ai déjà fait beaucoup de salons en Belgique. Ce qui m'étonne ici, c'est de voir le nombre de bandes dessinées qui n'est pas traduit en néerlandais.

Sceneario : Il y a une différence par rapport aux salons du cinéma, télé, ...
Astier :
De ce que j'ai vu aujourd'hui, ce qui est curieux, mais je pense que c'est certainement propre à ici, c'est de voir les "grandes maisons" disséminées en bunkers [...]

Lire la suite ›

Didier Alcante

Interview pour sceneario.com 14/03/2006


Sceneario.com: Didier Alcante, voilà que les deux derniers tomes de ta série Pandora Box viennent de sortir, quelles sensations ressens tu aujourd’hui que tu es arrivé au bout du travail ?
Didier Alcante:
Il y a plusieurs sentiments qui s’emmêlent. Tout d’abord, sans fausse modestie, quand même une certaine fierté d’avoir réalisé ces 8 albums. Je crois qu’il s’agit d’un beau début J. Mais je suis également un peu triste de devoir tourner cette page, car j’ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec toute l’équipe de Pandora Box : dessinateurs, coloristes, sans oublier l’équipe de Dupuis, avec qui j’ai eu de très bons contacts. Et puis il y avait une certaine effervescence puisqu’on a sorti ces 8 albums en à peine un peu plus d’un an. Maintenant, ça va redevenir plus calme… Mais pas trop j’espère ;-)


Sceneario [...]

Lire la suite ›

Didier ALCANTE, Pandora Box la suite...

Sceneario.com: Didier, nous vous retrouvons avec les tomes 3 et 4 de Pandora Box... La sortie de 2 nouveaux tomes vous a-t- elle procurée les même sensations que pour les 2 premiers?
Didier Alcante: Globalement oui. Disons que j’étais un peu moins impatient que la première fois, mais peut-être un peu plus nerveux, car comme la critique a quand même été très positive (globalement) pour les deux premiers tomes, j’avais un peu peur que les gens soient déçus par les tomes 3 et 4. Heureusement, ce n’est apparemment pas le cas ;-)

Sceneario.com: Avec un peu de recul, êtes vous satisfait du travail réalisé?
Didier Alcante: Oui, globalement je suis très satisfait. Comme je suis plutôt perfectionniste, il y a certaines choses que j’essayerais peut-être d’améliorer si je devais recommencer, mais globalement je suis très content.

Sceneario.com: Le public a-t-il bien suivi cette série? L’accueil a-t-il été bon?
Didier Alcante: Je n’ai pas encore des chiffres de vente, mais Dupuis a déjà réimprimé les deux premiers tomes et a quasi doublé les tirages pour les tomes 3 et 4, c’est un excellent signe [...]

Lire la suite ›