Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Polar

Sortie :
ISBN : 9782205072396

Résumé de l'album Calais

Des mois ont passé. Paci et Miguy sont à Calais. Elle a un boulot qu'elle déteste, avec un patron trop collant et raciste. Elle s'est mise à boire un peu trop. Elle aime Paci, mais ses retours tardifs et ses absences la font souffrir. Il travaille dans une boîte de nuit. Enfin, c'est ce qu'il dit. En vérité, il est de retour dans le business de la drogue, sous les ordres d'Ashram, son ancien patron. Il a un but, mais il ne peut en parler à personne. Pas même à l'amour de sa vie. Trop dangereux. (Résumé éditeur)

Par Melville, le 31/08/2014

Notre avis sur l'album Calais

De Bordeaux, Paci échoue à Calais dans ce deuxième tome (la série en comptera trois). D’une région à l’océan houleux et vivifiant, le héros glisse vers le nord de la France, sa grisaille et sa mère d’huile. Concentrer sur ses personnages, Vincent Perriot ne donne que très peu à voir la nature et ses éléments mais fait le pari de l’intelligence de son lecteur et de sa capacité de projection. Calais, ville portuaire, ville de transite. Perriot manie l’art de l’ellipse avec habileté. Polar contemporain et introspectif, Paci prend au sérieux la mélancolie et en fait probablement son principal sujet. On pense alors à Michael Mann dans cette façon qu’à l’auteur (scénariste et dessinateur) à de construire le rythme de son récit alternant les moments d’errance et de doutes des personnages et les éclats soudains d’action pure.

Une bande dessinée pour les amateurs de polars qui sortent des sentiers battus.

Par , le

Les albums de la série PACI

Nos interviews liées

Arnaud Malherbe et Vincent Perriot pour Belleville story

Sceneario.com : Est-ce que vous pouvez nous raconter en quelques mots la naissance de ce projet, est-ce d’abord un projet télé ?
Arnaud Malherbe : À l’origine c’est mon scénario, j’ai eu cette idée là parce que j’habitais dans le quartier et c’est à cause du quartier qu’est née l’idée de l’histoire. C’est vraiment une double envie qui était à la fois de raconter les choses qui se passaient dans le quartier et en même temps de faire une histoire de genre assez assumée, assez radicale dans le côté violence et de ne pas avoir peur de faire des péripéties un peu extrêmes, et sans faire une histoire sociale au sens premier du terme. J’ai d’abord voulu le monter au cinéma mais c’était compliqué, je n’ai pas trouvé de producteur et il n’y avait pas de possibilité de gros casting parce qu’il fallait des acteurs chinois et un jeune, du coup j’en ai parlé à Vincent avec qui j’avais déjà fait Taïga Rouge chez Dupuis et Vincent a bien aimé l’histoire, on a essayé de partir dessus, Dargaud nous a dit oui tout de suite et 15 jours après en fait, j’ai eu un coup de téléphone d’ARTE me disant qu’il voulait faire le film [...]

Lire la suite ›

Vincent Perriot en quête de nouvelles expériences

Nous avons retrouvé Vincent Perriot, l’auteur de l’album à succès Taïga Rouge, lors du festival Quai des Bulles fin octobre 2008 à Saint-Malo. Il nous parle de son parcours et de ses envies. Il fait sauter les barrières entre BD et illustration, édition indépendante et grands tirages. Retour sur son jeune parcours. Sceneario.com : Parlez nous un peu de votre parcours… Vincent Perriot : J’ai 24 ans et je suis originaire d’Orléans, même si j’habite aujourd’hui dans la Drôme. J’ai fait l’école des Beaux Arts d’Angoulême, où j’ai rencontré Guillaume Trouillard (éditions de la Cerise). C’est à partir de là que tout a commencé, avec l’équipe Clafoutis. J’ai eu là ma première publication et mes premiers dialogues avec des gens intéressants, amoureux de la narration et d’histoires particulières [...]

Lire la suite ›