Orignal

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Shampooing

Genre :

Intimiste

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782756041001

Résumé de l'album Orignal

Joe vit avec ses deux mamans, c'est un garçon assez réservé qui néanmoins subit les brimades de Jason, une forte tête qui est bien content d'avoir trouvé son bouc émissaire. Mais Joe n'ose en parler à personne, que ce soit ses professeurs, sa famille... Jusqu'où cette histoire va-t elle l'emmener ?

Par Fredgri, le 23/05/2013

Notre avis sur l'album Orignal

A la base de cet album il y a 14 petits fascicules de 8 pages chacun. 14 chapitres qui nous emmènent dans les méandres de la douleur, de la pression que subit le jeune Joe, constamment humilié par ce camarade vicieux.
Le pitch en soi n'est pas des plus originaux, c'est même assez convenu, néanmoins, Max de Radigues, par petites touches, nous plonge dans cette atmosphère profondément tendue ou la frustration et la solitude rongent le quotidien d'un jeune garçon.

Car ces petits coups bas, on en a tous subit, on se souvient de cette peur ou cette colère qui nous tordaient le ventre au retour à la maison. Et l'auteur arrive parfaitement à retranscrire tout ça. Malgré tout, cette trame a aussi tendance à prendre le dessus sur la profondeur des personnages, c'est un peu dommage. On aimerait que la personnalité des divers protagonistes soit plus creusée, histoire de mieux appréhender certaines facettes de l'histoire, comme les sous-entendus de Jason au sujet des deux mères de Joe. Car ici se dessine en filigrane une sorte de malaise dérangeant au sujet de la différence, de la marginalité, un recours à la violence frustrée... En contre partie, je préfère tout de même la subtilité des non dits, des choses qui se ressentent plutôt que de se formuler, c'est bien plus touchant et juste !

La fin de l'histoire est intéressante sur ce qu'elle révèle sur Joe, sur son parcours dans le récit. Et même si on peut avoir l'impression que "l'intrigue" stagne en insistant sur la situation, progressivement on se rend compte aussi que Max de Radiguès fait évoluer la tension et mine de rien la personnalité de Joe ! L'ado devient de plus en plus émouvant dans sa résignation, dans son rapport aux autres et sa réponse aux mains tendues. Car derrière sa silhouette se profile le malaise d'une adolescence en quête de repère, de reconnaissance.
Cette lecture est donc très prenante, c'est intéressant de partir ainsi à la rencontre d'un auteur qu'il faut surveiller de très près !

Pour les besoins de cet album Max de Radiguès a complété la matière présente dans les Moose, il a rajouté par-ci par-là des pages, en a réorganisé quelques autres, allant jusqu'à pratiquement redessiner les 8 planches du #1, mais surtout il a ajouté des pages pour conclure son histoire. En soi la fin de Moose suffisait amplement, mais avec ce matériel additionnel le récit gagne en profondeur, en intensité !

Un petit album que je vous conseille très vivement. L'univers très intimiste de cet auteur mérite d'être découvert.
D'ailleurs, allez faire un tour sur son site: http://www.maxderadigues.com et régalez vous !

Par , le