ORIGINAL SIN #HS1 Hors série 1

voir la série ORIGINAL SIN
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PANINI

Genre :

Action

Aventure

Comics

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9782809448399

Résumé de l'album Hors série 1

(Original Sins 1 à 5)
Après que l’œil de Uatu ai révélé son lot de secrets, les héros se retrouvent à se poser des questions sur les uns et les autres... Les Young Avengers sont intrigués, notamment Marvel Boy qui se demande ce que Dominatric peut avoir à voir la dedans. Les voilà à New York, rencontrant et affrontant Hood... De son côté, Dan Whitman continue de se terrer chez lui, de plus en plus dépendant aux forces de son épée ! Pendant ce temps Lignée apprend le secret de Blackbolt...

Par Fredgri, le 22/01/2015

Notre avis sur l'album Hors série 1

Dans la foulée d'Original Sin, Marvel propose cette mini série qui s'attarde sur les réactions des uns et des autres une fois les fameux secrets de Uatu révélés à tous ! Mais ne vous attendez pas à des récits particulièrement cruciaux ou ayant un impact sur le Marvelverse, non ici il est bien plus question de raconter quelques anecdotes plus ou moins intéressantes, en périphérie !
Que les choses soient claires, ces récits n'ont que très peu de répercussions sur le reste (mis à part, et encore, le secret de Blackbolt !) On est véritablement dans le cas typique des petits éléments qui s'agglomèrent autour d'un event, sans rajouter de saveur particulière, qui sont bien plus là pour vaguement rajouter une sorte de texture d'ensemble, pour bien montrer que oui, c'est "pensé" globalement ! Mais l'illusion ne dure pas très longtemps.

Tout est relativement futile dans l'ensemble. La première partie des Young Avengers commence avec un scénario chaotique qui peine à trouver sa direction, qui démarre tant bien que mal et qui n'accroche pas vraiment... Les enjeux sont flous et les motivations des uns et des autres tout autant ! Cela reste sympathique, mais c'est tout ! Pour le récit avec Lignée et Blackbolt, on est davantage dans une trame plus construite, plus cohérente, mais cela reste assez fade !
A la limite, bien qu'il ne s'y passe absolument rien, le court segment avec Dan Whitman et l'écrivain qui vient frapper à sa porte est certainement l'un des moments les plus intrigants de ce numéro, avec le portrait d'un héros qui souffre, qui se terre chez lui, résigné ! C'est profond et subtil... Après, on se demande vraiment si c'est pertinent d'ancrer ça dans Original Sin... De même que les petits deux pages qui suivent...

Alors oui, si vous voulez le savoir, on peut se passer de cet achat qui n'apporte absolument rien, à part si vous êtes amateur d'achats compulsifs, complétistes... A ce moment là, oui, pourquoi pas !

Par , le

Les albums de la série ORIGINAL SIN