Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PANINI

Genre :

Action

Comics

Super Heros

Suspense

Sortie :
ISBN : 9782809447521

Résumé de l'album 1/4

(Original Sin 1 et 2)
Le gardien Uatu est soudain assassiné dans son repaire lunaire. Thor, qui passait par là, arrive malgré tout trop tard, il alerte néanmoins ses compagnons Avengers qui arrivent pour commencer à enquêter. Différentes équipes sont alors organisées pour pister les indices, pour tenter de comprendre qui a bien pu attaquer le gardien. Très vite, il apparait ques les "sans âmes" qui habitent la dimension de Dormammu seraient liés au meurtre... En effet, il y en a quelques uns qui se manifestent sur Terre, commençant étrangement à développer une sorte de conscience individuelle légèrement hystérique... A leur tête se tiennent Orb et Exterminatrix... Les premiers combats peuvent alors débuter... !

Par Fredgri, le 02/12/2014

Notre avis sur l'album 1/4

Voilà donc le véritable début de Original Sin, un event qui va avoir quelques répercussions sur l'univers Marvel classique ! On retrouve Jason Aaron aux commandes avec Mike Deodato.
Le scénariste alimente le suspense avec une certaine lenteur, restant la plupart du temps dans une écriture extrêmement elliptique. On évolue doucement dans le récit, on ne saisit que l'essentiel sans pour autant réellement comprendre les tenants et aboutissants. Comme par exemple qui est ce mystérieux personnage qui tire les ficelles, qui organise les groupes de héros ? Quels sont ces indices que suivent les différents groupes ? Jusque là on a sans cesse le sentiment d'être mené par le bout du nez sur des fausses pistes, n'ayant d'autres solutions que d’acquiescer, on y verra forcément plus clair ensuite.

Mais en contre partie ce numéro reste haletant et particulièrement entraînant ! Et ce malgré ce côté brouillon qui se dégage de l'intrigue ! L'autre point fort, que personnellement j'apprécie, c'est qu'il n'est pas nécessaire d'être un habitué de cet univers, ou en tout cas d'avoir forcément tout lu des dernières productions, les rôles sont bien définis et Aaron peint des caractérisations assez génériques, sans tomber dans l'excès. C'est très abordable pour tout. J'appréhende juste le moment ou les tie-in viendront prendre de l'importance dans le déroulement classique de l'event, ce moment ou on se rendra compte qu'il faut lire les "annexes" pour saisir telle référence, telle anecdote. Déjà, nous sommes invité en fin de numéro à lire le Avengers 18...

Graphiquement, Deodato me surprend ! Ca fait un bail que je n'ai eu l'occasion de le revoir et je trouve que son trait s'est glacé au fur et à mesure, avec une grande propension à utiliser des photos et des modélisations 3D qui donnent un rendu encore plus sec et lisse. Je ne suis pas fan de tout. D'autant qu'il force beaucoup les contrastes, n'utilisant pratiquement jamais (au contraire de ce qu'annonce le texte introductif) de clair obscur, ce qui amène des ambiances très sombres. Après, je dois bien admettre que ça fonctionne pas mal tout de même, c'est juste que je regrette le Deodato d'il y a encore 7 ou 8 ans qui fournissait des planches bien plus vivantes !

Un début de saga qui a du chien, mais qui méritera certainement une lecture en bloc pour être davantage appréciée. En attendant on sera là le mois prochain !

Par , le

Les albums de la série ORIGINAL SIN