ORBITAL #1 Cicatrices

voir la série ORBITAL
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Collection :

Repérages

Genre :

Aventure

Science Fiction

Thriller

Sortie :
ISBN : 2800137967

Résumé de l'album Cicatrices

Mai 2278. A Prague, se déroule  la dernière conférence mondiale en faveur du oui confédéré.
Caleb Swany et sa soeur Kristina assiste depuis un toit voisin à ce congrés qui a été organisé par leur parents.
Mais un attentat a lieu et détruit le batiment du congrès.
Des années plus tard, Caleb est le premier terrien a rejoindre l'O.D.I., l'organisme qui tente de maintenir la paix entre les mondes. Il fera équipe avec Mézoké Izzua, un(e) citoyenn(e) Sandjarr (car personne de connait le sexe de Mézoké) : un binôme qui pose problème aux autres membres de l'O.D.I.. L'entente entre les deux partenaires n'est pas évidentes non plus.
Leur première mission consiste à se rendre sur Senestam où des parias humains tentent d'explorer illégalement une mine détenue par les Javoldes.

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Cicatrices

Orbital est une nouvelle série dans la collection Repérages de Dupuis.
Le nom de cette collection est amplement mérité  car grâce à celui-ci, on découvre les deux auteurs par la biais de cet  excellent premier tome.
Le scénariste Sylvain Runberg, dont on peut aussi lire sa collaboration avec Luc Brunschwig sur Les nouvelles aventures de Mic Mac Adam et dont on parle pour la reprise de cette série, a su créer une série de science-fiction originale et renouvellant le genre, comme Sillage l'a fait en son temps. Son scénario est bien construit. 
Le dessin de Pellé est très réussi. Ce n'est pas évident sur une série S.F. Mais lui a su se créer un bestiaire extra-terrestre, des décors et des véhicules qui prennent bonne place dans le récit. D'ailleurs, on pense à Mézières (Valérian), Bilal (exterminateur 17) ou Moebius (L'Incal) en regardant son travail. Les couleurs donnent un ton à la série. Elles peaufinent l'ambiance. Le lecteur s'intéresse aux deux personnages principaux, à leurs relations, et surtout à l'énigmatique Mézoké : quelles seront les relations entre elle et Caleb ? 
Et puis, il y a ce qu'il faut de suspenses et d'actions, de quoi combler les amateurs.
Ce premier tome trouvera sa conclusion dans le second volume. Une très bonne découverte. Une série à ne pas rater ! 

Par , le

Voilà une série qui démarre sous les meilleurs auspices. Dans ce premier tome, les auteurs se sont attelés à planter le décor et à exposer le contexte sociopolitique particulièrement riche de leur univers. L’album est d’ailleurs tellement dense, qu’on a du mal à croire qu’il ne fait que 48 pages, une fois la lecture terminée. Mais pourtant on n’a jamais l’impression de « gavage » ou de subir des longs discours rébarbatifs ou mal amenés que l’on trouve parfois dans un premier tome. L’histoire est très bien rythmée et la narration est très imaginative. Il est amusant de voir comment Sylvain Runberg délivre certaines informations via des personnages secondaires ou dans des scènes à priori anodines. L’histoire est solide et prenante et le scénariste donne suffisamment d’éléments pour accrocher le lecteur mais laisse assez de mystère et de suspens pour donner une furieuse envie de lire la suite.
Le dessin de Serge Pelé est plutôt classique et il est difficile de ne pas penser à Valérian sur certaines cases. Mais l’auteur possède une vraie personnalité, ses personnages et sa galerie d’Alien sont particulièrement bien travaillés. Il est également doté d’un sens du détail qui reste assez bluffant sur de nombreuses cases. Il réussit à insuffler beaucoup de dynamisme dans les scènes d’actions avec un découpage efficace.
Ce duo d’auteurs talentueux constitue donc une association prometteuse et nous livre ici un premier album passionnant dans un genre pourtant saturé ! Une nouvelle série à suivre de près.

Par , le

Les albums de la série ORBITAL

Nos interviews liées

Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital tome 4

Pourquoi avoir choisi des diplomates comme personnages principaux ? Sylvain Runberg : Des personnages principaux qui ont pour mission d’éviter que des conflits ne surviennent ou dégénèrent plutôt que d’en être les éléments déclencheurs était une ligne directrice qui nous semblait assez originale. Cela n’empêche d’ailleurs pas l’apparition de conflits très graves dans nos récits, bien au contraire. Et pour la petite histoire, un diplomate français, lecteur d’Orbital, nous a envoyé un mail où il nous disait que notre manière d’aborder le sujet, même dans le cadre d’un univers imaginaire, était assez juste. Comme quoi, Science Fiction et réalisme font aussi bon ménage. Allez-vous revenir en détail sur la guerre Humains/Sandjarr évoquée à de nombreuses reprises dans la série ? Sylvain Runberg : C’est tout à fait envisageable mais je n’en dirais pas plus pour le moment [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg

Sceneario.com : Bonjour Sylvain ! Tu es scénariste de bandes dessinées, qu’est-ce que représente pour toi l’écriture ?
Sylvain Runberg : Une passion avant tout, même si elle est apparue assez tardivement, et par accident. J’ai commencé à écrire en 2002 à l’âge de 31 ans, pendant un arrêt de travail de plusieurs mois…suite à un accident justement. Et depuis 2004, c’est devenu mon métier. Sceneario.com : Dans tes albums tu ne te cantonnes pas à un seul genre, SF, fantastique, aventure, chronique sociale, humour, jeunesse… Tu peux nous en dire un peu plus ?
Sylvain Runberg : Ca reflète simplement mes goûts. Et c’est aussi un plaisir que de choisir la variété dans le domaine de l’écriture. Pourquoi se priver si l’envie est là ? En revanche, quelque soit le type d’univers, mon approche reste la même. Partir des personnages et essayer de les rendre crédibles, peu importe s’il s’agit d’étudiants à Londres en 1991, de diplomates aliens sur une planète imaginaire dans un futur lointain ou de guerriers Cimmériens parcourant les steppes asiatiques il y a 3500 années de cela [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital

Sceneario.com : bonjour, tout d’abord, la traditionnelle question : Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?
Sylvain Runberg : j’ai commencé à lire très tôt, des romans, des ouvrages concernant l’Histoire en général, et évidemment de la Bande Dessinée. Niveau études, j’ai un parcours en Arts Plastiques pour le lycée et en Histoire politique contemporaine pour l’université. Niveau professionnel, j’ai travaillé quelques années dans une librairie à Aix-en-provence, puis j’ai rejoint les Humanoïdes Associés pour travailler dans l’édition. C’est pendant cette période, en 2001, que j’ai eu un accident qui m’a immobilisé pendant plusieurs mois. Cette inactivité m’a amené à réfléchir à des scénarios et j’ai commencé à écrire des histoires courtes [...]

Lire la suite ›