OPERATION OVERLORD #1 Sainte-Mère Eglise

voir la série OPERATION OVERLORD
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Guerre

Historique

Sortie :
ISBN : 9782723496667

Résumé de l'album Sainte-Mère Eglise

Fin mai 1944. Les troupes alliées se préparent pour le  débarquement de Normandie. La mission de la  82e aéroportée est de sécuriser les routes, les ponts et les landing zones du Nord Cotentin pour des planeurs dans le cadre de l’opération Boston.  Pour cela, elle doit s’emparer de la ville de Sainte-Mère-Église. Et rester sur place coute que coute. Jusqu'à l'arrivée des renforts. Un groupe de G.I. venant d'horizons différents, ayant une vie différente, ayant chacun sa propre histoire participe à cette mission. Il se battent pour rester en vie, mais l'opération n'est pas aussi simple que ça...

 

Par Berthold, le 27/02/2014

Notre avis sur l'album Sainte-Mère Eglise

Cette année 2014 c'est l'occasion de commémorer le 70ème anniversaire du débarquement en Normandie. Pour cette occasion, la maison d'édition Glénat sort une série portant le titre d'Operation Overlord, en trois tomes indépendants, où chaque récit se concentre sur un événement précis de l'Opération Overlord.
Ainsi, le premier tome, qui sort début avril, s'intéresse à la mission des parachutistes sur la ville de Sainte-Mère Eglise.

Le scénario du premier opus est signé par Michael Le Galli. Dans la grande tradition du récit de guerre, on suit un groupe d'hommes en mission. Le scénariste de Watch nous présente tout d'abord la mission de ces soldats, puis, les GI. Ainsi, nous découvrons les personnalités de ces hommes qui vont devoir combattre et survivre ensemble sur un terrain qu'ils ne connaissent pas du tout. Un terrain hostile. On peut se dire qu'il y a un peu du film "Il faut sauver le soldat Ryan" de Steven Spielberg, "Au-delà de la gloire" de Samuel Fuller ou encore des "12 salopards" d'Aldrich, dans ces pages. En effet, un des soldats, Larry, n'hésite pas à égorger des soldats allemands endormis. Cette scène est assez remarquable lorsqu'un autre GI comprend ce qu'il a fait. Et nous d'en apprendre un peu plus sur son passé. Le Galli fait intervenir aussi un amérindien, un "code talker", dans cette aventure. Le récit est très bien écrit et ne nous laisse que peu de répit entre deux scènes de combats !

Le dessinateur Davide Fabbri (Star Wars) réalise ici un excellent travail. Je reste admiratif devant son talent et la façon dont il a reconstruit cette époque. Les scènes de combats sont assez spectaculaires. Il suffit de regarder par exemple ces grandes cases montrant le parachutage des soldats alliés.

Ce premier tome est une belle surprise. Un tome remarquable qui donne envie de lire les deux prochains opus (qui arriveront dans la foulée) et qui surtout est un bel hommage à ces hommes, à ces soldats qui ont participé au débarquement du 6 juin 1944.
Opération Overlord est une série à ne manquer sous aucun prétexte !

 

Par , le

Afin de commémorer le 70ème anniversaire du débarquement en Normandie, les éditions Glénat ont décidé de publier trois albums ayant trait à cet évènement historique en se focalisant, pour chaque tome, sur un objectif stratégiquement indispensable au succès de la fameuse opération Overlord.

La petite Commune de Sainte-Mère-Eglise, réputée pour avoir été la première bourgade à être libérée par les forces alliées, est donc le premier site à susciter une histoire, une histoire certes utilisant des protagonistes fictifs mais basées sur des faits bien réels survenu à la 82ème division aéroportée lors de sa mission Boston. Michael Le Galli qui est déjà à l'honneur en ce début d'année avec son album Les damnés de Paris paru chez Vents d'Ouest, a donc décidé de se charger d''évoquer cette mission via le parcours dramatique de cinq soldats américains.

Il ne fait aucun doute que la lecture de ce récit, traité de manière très respectueuse, donne l'occasion de rappeler des faits guerriers bouleversants et malheureusement véridiques. Il ne manque pas d'expliciter certes très rapidement mais avec authenticité les pérégrinations des cinq personnages (et bien d'autres aussi) et par ce biais, permet ainsi de retrouver les ambiances dispensées par des films cultes comme Bands of brothers ou Il faut sauver le soldat Ryan. Le résultat est donc pour le moins convaincant, implacable et tragique dans son déroulement.

Afin de bien donner une dimension humaine à son histoire, Michael Le Galli a opté pour des petites rétrospectives rapides sur les cinq personnages, de manière à en savoir un peu plus sur leur engagement. Pour cela, il a pris pour parti de disséminer ces flash-back d'une façon équilibrée, au fur et à mesure de l'avancement des investigations des cinq hommes, représentant un petit plus intéressant mais là aussi, un tantinet trop succinct.

Associé au scénariste, le dessinateur Davide Fabbri vient donner une vision pour le moins réaliste de la guerre. Pourtant reconnu à évoluer dans les arcanes de la saga Star Wars de chez Delcourt, cet artiste parvient ici à démontrer ses grandes aptitudes à dresser des scènes de guerre hautement probantes. Son travail est soigné, sans aucun excès de style tapageur, détaillé et humainement attachant, conforme à ce que l'on peut attendre d'une évocation honorifique.

Un premier tome certes un peu rapide sur le déroulement des faits mais historiquement et humainement concluant.

Par , le

Les albums de la série OPERATION OVERLORD

Nos interviews liées

Entretien avec Mickaël Le Galli et Arnaud Bétend

Entretien avec Mickaël Le Galli et Arnaud Bétend les auteurs de BATCHALO (Editions Delcourt) durant le Festival Quai des Bulles en octobre 2012





Interviewer: Olivier
Images, son et montage: Olivier [...]

Lire la suite ›