OMEGA COMPLEX #1 Pulsar

voir la série OMEGA COMPLEX
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Genre :

Manga

Noir et Blanc

Science Fiction

Seinen

Sortie :
ISBN : 9782731621969

Résumé de l'album Pulsar

1987 : cela fait 7 ans que la guerre nucléaire s'est terminé. Des milliers de civils ont été victimes de la radioactivité. Le gouvernement a mis en place un traitement nommé G.H.O.S.T. Ce remède permet aux irradiés de mettre en veille les effets des radiations sur l'organisme. Mais certains arrivent à se servir de ce remède pour acquérir des pouvoirs. Cela se nomme les Erynies.
Kama et Bob, deux chasseurs d'Erynies, sont sur la piste d'Ananké, une jeune fille qui est la cible numéro 1 de tous les chasseurs de prime. Elle a volé la Tsar Bomba. Mais dans quel but? S'il parvient à l'attraper, Kama ne sera plus un looser et pourra se payer sa dose de G.H.O.S.T. tant qu'il veut.
Mais l'affaire va s'avérer difficile...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Pulsar

Difficile de faire un résumé de ce tome 1 de la nouvelle série Omega Complex. Il s'y passe plein de chose !
Déjà, on y découvre que le président des USA, John F.Kennedy n'a pas été assassiné ce 22 novembre 1963 et que de plus, il fut réélu. Ce qui va entrainer en 1974, une guerre nucléaire entre l'Ouest et l'Est, pour donner en 1987 le monde que vous découvrirez dans ces pages.
J'aime bien comment Izu, le scénariste a construit son récit. D'entrée nous y voyons Kama et Ananké, ce jour du 22 novembre 1963 à Dallas pour y faire quelque chose. Puis, nous nous retrouvons en 1987 où Kama et son ami Bob sont sur la piste d'une fugitive poursuivi par tous les chasseurs de prime du pays qui se nomme Ananké. Izu construit on scénario pour bien surprendre le lecteur. Il y imbrique plusieurs intrigues pour mieux le perdre aussi et pour qu'il ne s'y ennuie pas. Car c'est vrai que l'on s'y ennuie pas une seconde. Les dialogues sont bien construits aussi. Il y a de l'humour et quelques clins d'oeils comme au début, lorsqu'ils sont en 1963 et que Kama et Ananké discutent autour du film de John Sturges, La grande évasion .
Omega Complex va aussi vous en apprendre un peu plus sur le nucléaire, les atomes et toutes ces sortes de choses. En fait, c'est un véritable cours de science que vous trouverea à la fin.

Le dessin de Shonen est bien sur très...manga. Il respecte bien les codes et le sens de lecture est bie,n sur dans le sens japonais. Il utilise les artifices de ce style dont certains , les moments comiques et le dessin humoristique peuvent gâcher le graphisme, je trouve et le rythme de lecture. Mais, à part ça, son dessin est intéressant. C'est très dynamique et très bien rythmé. il crée aussi des personnages dont on a envie d'en connaitre plus comme le Diefenbaker qui ressemble au Dracula de Coppola.

A la fin, vous y trouverez aussi les Chroniques de Sho, récit illustré par Lim Shi Min où vous en apprendrez un peu plus sur le personnage de Sara la Noire.

Ce tome 1 s'avère être une bonne surprise dont j'espère que la suite tiendra toutes ces promesses.

Par , le

Les albums de la série OMEGA COMPLEX