OMAC Project

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DC Comics

Genre :

Super Heros

Sortie :
ISBN : 1401208371

Résumé de l'album OMAC Project

Blue Beetle vient d'être assassiné par Max Lord, le riche mécène de l'ancienne JLA (voir Countdown to Infinity Crisis).
Ce dernier, en effet, marqué par la récente crise de confiance qui a frappé la communauté des super-héros (voir Identity Crisis) s'est décidé à nettoyer cette communauté qui n'inspire plus vraiment les mêmes sentiments de sécurité qu'avant ! Il a pris possession de la station spatiale de surveillance créée par Batman : Brother 1 et il s'est mis à produire un nanovirus qu'il a injecté à quelques milliers d'humains, une fois activé ces derniers deviennent des agents OMAC, sorte d'êtres superpuissants qui vont servir à éliminer tout les Méta sur Terre (Méta = Super héros)...
Mais la disparition de Blue Beetle finit par inquiéter, son ami Booster Gold (lui aussi ancien membre de la JLA) fait appel à Batman et quelques autres amis pour enquêter. Pendant ce temps là les OMAC attaquent, devenant de plus en plus incontrolables !
Mais, dans l'ombre de Lord, l'agent Sascha commence à douter...

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album OMAC Project

La situation dramatique des dernières pages de Countdown to Infinity Crisis nous amène directement, dès la première page de cette mini série, dans le creux des évènements qui vont nous diriger vers Infinity Crisis, la réponse, vingt ans après, à "Crisis on infinite earth", un projet qui avait surtout permis de refondre complètement l'univers DC, afin d'en établir de nouvelles règles, de tout bien niveller.
Cette fois, le ton est plus violent, plus agressif, on retrouve d'ailleurs une ambiance plus proche de celle des X-Men par exemple, un ton réaliste avec des objectifs très ambitieux .
Bon, il s'avère qu'il faut aussi avoir une certaine culture DC, sinon, c'est très rapidement imbuvable. En effet les références sont nombreuses et les situations se comprennent plus profondément en ayant lu quelques "archives" ! Mais attention, ça n'est pas non plus illisible pour les néophytes mais simplement ça va très vite se compliquer !
Le scénario est donc très finement écrit, très psychologique, Rucka nous a habitué à des histoires sérieuses et exigentes, tout en étant grand public. N'oublions pas que nous nous trouvons dans un évènement en cours, qui touche tout l'univers super-héros DC, on pourrait aussi tomber dans du pur super héros, des gars qui se balancent des gnions à longueur de page, une intrigue qui tient sur un timbre poste etc. et du coup on est agréablement surpris par cette mini série.
Mais la vraie grosse surprise c'est le dessinateur Jesus SAIZ, son dessin est très sur, très contrasté, un vrai bonheur à chaque page, la trouvaille idéale pour ce genre de projet !
Bon, ensuite il faudra lire Day of Vengeance, Rann/Thanagar war etc. donc affaire à suivre...
Très fortement conseillé.

Par , le