OLIVER TWIST #2 Volume 2

voir la série OLIVER TWIST
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloristes :



Éditions :

DELCOURT

Collection :

Ex-Libris

Genre :

Adaptation

Aventure

Classique

Drame

Jeunesse

Sortie :
ISBN : 9782756009490

Résumé de l'album Volume 2

A la suite d'un larcin qui a mal tourné, Oliver a été arrêté. Alors qu'il passe devant la justice, un témoignage de dernière minute l'innocente de toute implication. Emu par la fragilité de ce petit être, l'accusateur M. Brownlow, l'accueille dans sa vaste demeure et lui propose de l'adopter. La destinée d'Oliver semble prendre une tournure des plus agréable. Malheureusement, son ancien souteneur Fagin patronné par le terrible Bill Sikes n'est pas disposé à le laisser dans la nature de crainte qu'il rapporte à la police les méfaits dont lui et sa bande de jeunes sont à l'origine.

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album Volume 2

C'est avec un réel plaisir que j'ai accueilli la sortie de ce deuxième volume consacré à l'adaptation en bande dessinée d'une des œuvres majeures de Charles Dickens. Oliver Twist revient donc à nous au moment où la police londonienne l'a appréhendé à la suite d'un vol à la tire raté sur la personne d'un riche bourgeois.

Loïc Dauvillier recompose habilement en 48 planches les 10 chapitres suivant ceux du premier volume dans une fluidité telle, qu'elle nous permet d'avaler son contenu d'un trait. Rassasiant à chaque page notre avidité quant aux mésaventures juvéniles de ce pauvre hère dont la naïveté est exploitée à mauvais escient, il se fait le "décrieur" des conditions de vie désastreuses de la basse société anglaise au temps de la révolution industrielle. La misère poussant au crime facile, l'auteur semble se plaire à mettre en évidence et à opposer les moments d'intense violence et de bonheur éphémère. Ce "jeu" subtil génère des situations émotionnelles fortes auxquelles on ne peut rester insensible.

On ressent beaucoup de dynamisme dans les graphiques d'Olivier Deloye qui dépeignent avec justesse l'époque victorienne critiquée par Dickens. Dans une forme maintenant éprouvée, ce dessinateur laisse parler sa plume en représentant des personnages de tout bord dans des proportions naïves expressives et excessives. La même technique se ressent dans les décors simplistes et profonds bien représentatifs de ce Londres miséreux.

Cette adaptation qui retranscrit à merveille l'ouvrage de Charles Dickens devrait s'étendre sur 5 volumes. Destinée à un large public, elle est une autre façon d'aborder ce succès littéraire qui est le témoignage cruel d'une époque passée peu réjouissante. A lire sans plus tarder !

Par , le

Les albums de la série OLIVER TWIST

Nos interviews liées

Loïc Dauvillier, un auteur résolument militant

Sceneario.com : Bonjour Loïc. Loic Dauvillier : Salut Sceneario.com: Petite souris grosse bêtise vient de sortir aux éditions de la Gouttière. Comment est née Suzy ? Loic Dauvillier : Suzy est la continuité de mon travail en direction de la jeunesse. Comme pour mes récits adultes, pour écrire, j'observe ce qui se passe autour de moi. L’histoire, Petite souris, grosse bêtise, doit beaucoup à ma fille. Je la regardais un peu vivre sa vie, avec ses difficultés et ses bonheurs d'enfant. Le récit est venu de là. Sceneario.com : Suzy est une petite fille espiègle, charmante et pleine de vie, mais est-ce vraiment une petite fille de son époque ? Loic Dauvillier : Je pense que oui… simplement parce que c'est ma fille et j'espère qu'elle est dans son époque. Plus sérieusement, si tu entends par "de son époque", une enfant qui utilise l'ordinateur, qui joue à la DS et tout ce genre de choses, évidement non [...]

Lire la suite ›

Inès, par Loïc Dauvillier et Jérôme D'Aviau

Sceneario.com : Bonjour Loïc ! Vous vous étiez déjà présenté en quelques lignes, en 2007, à l’occasion d’une interview que vous aviez donnée pour ce même site, alors, histoire de ne pas vous faire redire des choses que l’on sait déjà, pourriez-vous plutôt nous parler du Loïc Dauvillier que vous êtes par rapport à celui que vous étiez à vos débuts d’auteur ?
Loïc Dauvillier : A lire votre question, j’ai la sensation d’être un vieux scénariste ! Pour ma part, j’ai l’impression de débuter... En qualité de personne, je ne pense pas être bien différent. Bien sûr, j’ai dû évoluer, mais je n’ai pas de recul pour faire une analyse et tirer des conclusions. D’un point de vue professionnel, j’ai eu la chance de pouvoir faire des livres [...]

Lire la suite ›

2007, l'année Dauvillier !

Sceneario.com : Bonjour Loïc, tes multiples métiers dans le milieu bédéphile font de toi quelqu’un de surprenant et de passionnant, alors pour ceux qui ne te connaissent pas encore, ( !) peux-tu te présenter ?
Loïc Dauvillier : Passionné par le livre et les techniques d’impression, je crée en 1996 les Editions Charrette. A travers cette structure, je développe avec les auteurs un terrain d’expérimentation et de plaisir. Les Editions Charrette placent l’auteur au centre de la création et je veille à répondre au mieux à leurs attentes.
Sous l’impulsion de Jean-Luc Loyer, je me lance dans l’aventure de l'écriture. En 2004, je travaille avec mon complice Marc Lizano sur le premier opus d’une série jeunesse. Reste à trouver un éditeur pour La Petite Famille, puisque publier mes ouvrages chez Charrette serait trop facile [...]

Lire la suite ›