OKSA POLLOCK #1 L'Inespérée

voir la série OKSA POLLOCK
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

12bis

Genre :

Adaptation

Aventure

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782845636620

Résumé de l'album L'Inespérée

Oksa Pollock a 13 ans. Elle et sa famille viennent de s'installer à Londres. Une nouvelle vie commence. Elle fait sa rentrée dans une nouvelle école. La veille, d'étranges phénomènes se réalisent dans sa chambre. Sa vieille poupée s'envole et les cheveux de celle-ci prennent feu. De plus, une sorte de bleu se forme sur son ventre autour du nombril. Elle en parle à sa grand-mère Dragomira qui lui raconte une histoire les concernant où il est question d'un autre monde : celui d'Edéfia !
Certaines personnes venues de cet endroit sont exilées dans notre monde. Ils attendent le bon moment pour retrouver le chemin vers Edéfia. Oksa serait leur "Inespérée" ! Mais d'autres veulent aussi trouver la route d'Edéfia !

 

Par Berthold, le 01/12/2013

Notre avis sur l'album L'Inespérée

Oksa Pollock est une série de romans imaginée par Anne Plichota et Cendrine Wolf. Le premier tome est sorti en 2010 et depuis, six tomes se sont succédés. L'aventure des deux romancières pour lancer le titre Oksa Pollock mérite aussi un roman. Personne n'y croyait et pourtant, d'entrée, le premier roman fut un succès. Il était normal que le monde de la bande dessinée s'intéresse aussi à l'adaptation de cette œuvre.
L'éditeur 12Bis s'associe donc à XO Editions. Pour l'adaptation, c'est à Eric Corbeyran, le scénariste du Chant des Stryges qu'échoit cet honneur. Il est secondé par la dessinatrice Nauriel qui a travaillé avec Corbeyran sur Nanami (Dargaud).

Dès les premières pages, nous faisons connaissance avec la jeune héroïne Oksa Pollock et de son univers. Petit à petit, nous assistons au changement qui la touchent, mais nous découvrons aussi que sa grand-mère cache bien des choses et que son univers semble entouré de créatures forts étranges dont des Foldingots, entre autre. Ces créatures peuvent amener une part d'humour dans ce récit.
L'intrigue tourne aussi autour de la vie d'une jeune fille de 13 ans avec ses relations avec ses amis, en classe ou en dehors, mais aussi de ce qui se passe à l'ecole. Ainsi, nous voyons que certains de ses professeurs semblent cacher quelque chose. L'histoire débute plutôt bien et donne envie de poursuivre la lecture de cette série. Bon, c'est vrai que je n'ai pas lu les romans, que jusqu'à ce jour, je n'avais jamais entendu parler d'Oksa Pollock. Mais, ma foi, l'adaptation en bande dessinée m'a plu et m'a donné envie d'en savoir plus sur les romans et sur l'univers mis en place.

La dessinatrice Nauriel réalise un très bon travail sur cette adaptation. J'aurais aimé un peu plus d'audace dans le trait, mais cela reste tout de même du beau boulot. Maintenant, Oksa Pollock a un visage !

Les amateurs apprécieront de retrouver leur héroïne dans cette adaptation et les autres de découvrir une bonne et belle histoire.

 

Par , le

Les albums de la série OKSA POLLOCK

Nos interviews liées

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›