OBLIK #3 Tout ne va pas si mal

voir la série OBLIK
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Alternatives Economiques

Genre :

Chronique sociale

Document

Revue

Sortie :
ISBN : 9782352402480

Résumé de l'album Tout ne va pas si mal

La tendance actuelle est au défaitisme, à ce pessimisme qui nous pousse à ne voir que le mauvais côté des choses, sans forcément se rendre que, quand même, il y a aussi quelques améliorations, qu'il s'agisse du recyclage qui augmente, l'accès à l'eau potable, la grande pauvreté qui recule, moins de dépôts d'argent dans les paradis fiscaux en dix ans, légère baisse du chômage, les agriculteurs bio qui augmentent, le reboisement qui est en hausse, etc. Oblik fait donc le point sur ces chiffres qui vont mieux que ce qu'on a l'habitude d'entendre…

Par Fredgri, le 11/11/2019

Notre avis sur l'album Tout ne va pas si mal

Alors oui c'est la crise, une crise dans laquelle on s'enlise inexorablement, mais, malgré tout, il y a aussi des choses qui s'améliorent dans ce monde si bousculé !
Car, même s'il est d'usage d'accentuer l'aspect négatif des choses, de rendre les évènements bien plus anxiogènes, histoire d'alimenter un débat populaire stigmatisant et ainsi de justifier certaines mesures radicales, il faut bien se rendre compte que la réalité peut être beaucoup plus nuancée.

L'équipe d'Oblik s'est donc rassemblée cette année autour d'un thème positiviste qui permet de redécouvrir que non, tout n'est pas si pourris que ça d'une part, mais surtout que certaines choses changent en bien autour de nous !
Mais encore une fois, il est important de passer outre un certain nombre d'à priori grossiers. C'est ainsi qu'en plus du dossier qui s'étend sur 5 chapitres thématiques ("Plus belle la vie", "Le bonheur est dans le blé", "Un monde moins brut", "Société, tu m'auras pas !" et "L'herbe est un peu plus verte"), nous avons droit à un roman photo qui nous explique qu'il faut modérer l'enthousiasme pour les mythiques "trente glorieuses" et une BD qui explique ce que signifie vraiment les migrants en chiffre (histoire, là aussi, de nuancer les âneries qu'on veut faire passer un peu partout pour alimenter une xénophobie souvent complètement irréfléchie !) !

En contre partie, tout n'est pas nécessairement rose non plus dans ce numéro, comme la nouvelle de Gérard Mordillat qui nous raconte l'expérience dramatique de Morgan le transporteur qui se fait virer de son boulot…

Oblik, et par extension le magazine Alternatives Economiques, proposent surtout de mettre en avant des chiffres, de les étudier, les contextualiser, pour mieux comprendre le monde qui nous entoure et les réalités du terrain, loin des grands discours. Car le plus important c'est avant tout de s'informer, d'appréhender au mieux cette société extrêmement disparate et complexe !
Alors, bien sur, ces multiples chiffres, ces statistiques restent assez froids dans l'ensemble, ils ne reflètent pas les cas particuliers, mais un ensemble, toutefois ils mettent en avant la nécessité de ne pas prendre les "beaux" discours sans pincettes. Et de ce point de vue là, les parties consacrées aux migrants et aux trente glorieuses sont extrêmement édifiantes et riches en leçons sur ce que nous enseigne l'histoire et sur ce qu'il faut surtout retenir !

Je ne saurais donc assez vous conseiller de vous pencher sur ce nouveau numéro d'Oblik, un incroyable outil de décryptage du réel !!!

Très vivement conseillé !

Par , le

Les albums de la série OBLIK