NOTRE AMERIQUE #3 L'Eté sera rouge

voir la série NOTRE AMERIQUE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Futuropolis

Genre :

Aventure

Historique

Sortie :
ISBN : 9782754822602

Résumé de l'album L'Eté sera rouge

Échappant de peu à une attaque de Regulares, Max, Julien, Tina et Clarence réussissent à s'échapper pour ensuite être envoyés à Chicago afin d'y déposer une bombe. Mais sur place, Max est reconnu et très vite la situation dégénère, provoquant une explosion au milieu de la foule, des agents de police tués et toute la petite troupe désormais fichée parmi les individus dangereux hautement recherchés en ville. Toutefois, leur nouveau contact leur confie une nouvelle mission, à priori moins "dangereuse"…

Par Fredgri, le 18/05/2020

Notre avis sur l'album L'Eté sera rouge

Suite des péripéties de Max et ses amis dont l’engagement auprès des anarchistes prend de plus en plus de sens, devenant plus tendu et plus absolutiste que jamais !

Kris continue donc de broder une intrigue absolument passionnante, pleine de rebondissements, n'hésitant pas à faire des allers retours dans le temps, poussant même le vice à s'immiscer dans le futur. C'est particulièrement bien mené, les personnages sont extrêmement bien campés dans leur personnalité à fleur de peau.
Il faut dire que la période décrite est propice à des affrontements, Chicago est alors une ville en plein bouleversement. La très forte L'industrialisation s'accompagne d'une paupérisation d'une partie de la population et des vagues d'immigrants venus d'Europe de l'Est affluent, comme des milliers d'Afro-Américains, dans l'espoir de trouver du travail dans les usines et les abattoirs de la ville. Évidemment, avec ces nouvelles populations, les tensions sociales et raciales montent et la ville vit dorénavant dans une tension pratiquement permanente !

Ainsi, dans ce cadre, la moindre étincelle peut avoir un effet des plus retentissant, et c'est justement sur cette opportunité que veulent glisser ceux qui organisent "l'appel aux armes" révolutionnaire ! Une situation qui convient à Max et Clarence qui veulent prendre part de façon plus active, tandis que Tina et Julien suivent le mouvement en se disant que ça va parfois un peu trop vite, à leurs dépends !

On comprend donc que l'histoire n'est pas prête de s'arrêter, que nos "héros", véritables acteurs de leur époque, ont encore beaucoup de choses à accomplir…

Une série passionnante, servie par le dessin impeccable de Maël, décidément très inspiré par ces ambiances et ces jeux d'expression ! Du très bon travail, avec régulièrement des cases absolument sublimes !

Si jusque là vous n'avez encore eu l'occasion de lire les précédents volumes, je ne saurais assez vous conseiller de rattraper cet oubli dès que possible !

Par , le

Les albums de la série NOTRE AMERIQUE

Nos interviews liées

Maël écoute les Revenants

Sceneario.com : Bonjour Mael,
En septembre va sortir chez Futuropolis un album intitulé Les Revenants qui aborde le retour au pays des ex soldats de la guerre d'Irak. C'est un album qui est réalisé avec une très grande sensibilité et qui fait l'amer constat que la ré acclimatation de ces hommes et femmes est très difficile.

Cet album est scénarisé par Olivier Morel, comment l'as-tu connu ?
Maël : Olivier m'a contacté par l'intermédiaire de Mathieu Augustin, le monteur de son film "L'âme en sang", qui fait de la musique avec le batteur de mon groupe HitchcockGoHome. Olivier et Mathieu ont réalisé, en discutant avec le producteur Paul Rozenberg, que tout un matériau issu des repérages et du tournage était intéressant mais ne pouvait trouver sa place dans le montage d'un film documentaire. Ils ont donc pensé à un récit en bande dessinée, et Mathieu connaissait mon travail [...]

Lire la suite ›

Kris nous parle du collectif En chemin elle rencontre

Sceneario.com : Bonjour Kris ! Pour mieux faire connaissance, vous serait-il possible de faire une petite rétrospective de votre immersion dans le monde du 9ème art ? Quel en a été le fait déclencheur ?
Kris : Ho, c’est un parcours on ne peut plus classique : un rêve de gamin qui commence à prendre corps le jour où j’ai rencontré plusieurs dessinateurs talentueux qui, comme moi, voulaient à tout prix faire de la bande dessinée. C’était en 1998, alors que j’étais en fac d’histoire à Brest : ça faisait longtemps que j’écrivais des scénarios, dans mon coin. Mais un scénariste BD sans dessinateur, ça ne sert pas à grand-chose… Bref, je travaillais au rayon BD d’une librairie et les étudiants des beaux-arts du coin venaient y traîner régulièrement. Il y avait Obion, Gwendal Lemercier, Mike, Julien Lamanda, etc [...]

Lire la suite ›