NOTES #2 Le petit théâtre de la rue

voir la série NOTES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Autobiographie

Humour

Sortie :
ISBN : 9782756017105

Résumé de l'album Le petit théâtre de la rue

Un long, assez long festival dans la creuse, des voyages, des pays lointains, la cuisine, un blog... pas de doute, la vie de Boulet est bien remplie !
 

Par Vincentb, le NC

Notre avis sur l'album Le petit théâtre de la rue

Quelques mois d'attente après l'excellent premier tome de Notes, la série éditée chez Shampoing où Boulet reprend les notes de son blog, voici déjà le second volume disponible dans vos librairies !
Pas de surprise pour les lecteurs du blog : ces notes sont aussi excellentes ! Boulet sait raconter sa vie, ou les fictions qui en découlent, avec talent et un humour omniprésent ! Cependant, l'humour de cette deuxième année (chaque album compilant une année du blog) est peut être un peu plus diffus que celui de la première où l'on riait souvent aux éclats. Ici, c'est toujours évidemment le cas, mais ces fous rires se font peut-être un peu moins nombreux. Boulet nous offre de nouveaux délires partant de sa vie, que cela concerne sa façon de cuisiner, les emballages de CDs ou ses combats intérieurs à la Tintin (l'ange et le démon s'affrontant), mais rien égalent le niveau de la raclette moisie, par exemple, du premier album.
On suit tout de même toutes ces petites notes avec un très grand plaisir, riant ici et là (et s'amusant toujours). Le festival de le Creuse sert de toile de fond à l'album, avec des planches concernant ce salon entrecoupant les notes qui avaient déjà été publiés dans le blog. Ce choix semble un peu étonnant, puisqu'on ne suit alors pas les notes dans un ordre chronologique, les planches sur la Creuse étant répartis assez anarchiquement. C'est cette histoire de festival relativement lourd et ennuyeux pour l'auteur qui est inédit dans cet album, tandis que dans le premier tome Boulet revenait sur certaines notes, apportant des compléments bienvenus. Ce festival fictionel est en fait une compilation de différentes situations et anecdoques vécus par Boulet sur différents festival bien réels.
Du côté du dessin, le niveau du premier était déjà très haut, Boulet voguant entre différents styles graphiques tous aussi bien maitrisés. Il en est de même pour ce second album, à ceci près que tout est peut être encore un peu plus mature. Les planches sont moins découpées en cases que dans le premier album ce qui laisse plus de place à l'auteur pour travailler son dessin. En plus de toutes les petites histoires on retrouve quelques croquis réalisés d'après nature par Boulet, en rapport avec les notes.
Ce second album est très bon, Boulet excelle dans l'exercice de l'autobiographie (en prenant de grandes distances avec la réalité), la dérision (et l'auto-dérision) pour la plus grande joie des lecteurs.
Malheureusement, le coup de chance (pour les lecteurs) qui avait amené par erreur la première édition du premier tome à moins de 13euros ne s'est pas reproduit, il vous faudra cette fois payer le tarif normal pour vous délecter de ces nouvelles anciennes aventures de Boulet !
Malgré quelques défauts et manques, ce nouvel album de Notes ravira tout le monde : les lecteurs du blog (même s'ils ne trouveront cette fois-ci pas forcément d'inédits), les gens qui veulent lire de la bonne BD ou ceux qui veulent juste rire un bon coup.
A ne pas louper.

Par , le

Les albums de la série NOTES

Nos interviews liées

BOULET pour NOTES (Editions Delcourt)

BOULET pour Notes, sa série aux Editions Delcourt. Interview réalisée à Saint Malo, Qaui des Bulles 213.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Boulet pour Raghnarok 5

Sceneario.com : Bonjour !
Ce tome 5 est une histoire complète assez sérieuse, contrairement aux 4 tomes précédents constitués de gags. Pourquoi ?

Boulet : Ca faisait très longtemps que j'avais envie de passer à ce format, mais au début le magazine ne le permettait pas du fait de sa forme, quand on est passé à la version reliée du mag, la tentation de faire une longue histoire est revenue, j'étais dans le tome 3 à ce moment là... Je m'étais dit que le tome 4 serait le one shot, et finalement je me suis dégonflé sur le coup et je l'ai repoussé. Le monde de Raghnarok se prête aux histoires longues... Quand on doit décrire un univers fantastique, c'est frustrant de devoir se cantonner à une seule page avec la contrainte de la chute à chaque fois. Un dragon géant par exemple, c'est quand même plus agréable de pouvoir le faire se balader sur quatre pages plutôt qu'une seule !


Sceneario [...]

Lire la suite ›

Le Voeu de Marc

Sceneario.com : Pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, pouvez vous vous présenter en quelques mots ?
Lucie Albon: J’adore la patouille et le bidouillage avec un petit faible pour le dessin et la peinture.
Boulet: J 'adore le racontage et le gribouillage, je passe mon temps à écrire des histoires.

Sceneario.com : La première question qui me vient c’est de savoir si cet album correspond à un souvenir d’enfance, des rêves de lutin qui exaucent des vœux ?
Lucie Albon:Il faudrait poser cette question aux scénaristes, je leur transmet.
Boulet:L'idée des lutins venait de Nicolas... Un gamin faisait des voeux et chaque voeu se retrouvait incarné sous forme d'un petit lutin... L'idée des voeux et des lutins m'a très naturellement ramené vers l'univers des contes.

Sceneario.com : C'est important le fait que vous ayez mis cette histoire dans le cadre scolaire ?
Boulet: Personnellement, je ne me suis pas posé la question du pourquoi quand Nicolas m'a montré des bribes d'histoires situées dans l'école [...]

Lire la suite ›

Boulet, un auteur complet...

Sceneario : Bonjour ... Gilles, parce que Boulet, ça fait toujours un peu bizarre ^_^
Désolé de devoir poser la question habituelle, mais pourrais-tu rappeler un peu ton parcours ?

Boulet : Mon parcours n'a rien d'inhabituel... Après un bac arts plastiques, je suis rentré aux beaux-arts de Dijon, j'y ai appris beaucoup de bases en dessin, après quoi, j'ai changé de voie pour me retrouver aux arts déco de Strasbourg. Comme je manquais un peu de sous, j'ai commencé à démarcher avant même d'être sorti de l'école, et c'est grâce au concours de BD du festival de Sierre que j'ai été remarqué par Jean-Claude Camano qui m'a "enrôlé" dans Tchô!
Sceneario : A ta sortie des Arts déco de Strasbourg, tu te retrouves à bosser pour Tchô (magazine jeunesse de Glénat), avec des pointures comme Zep et consorts (Tébo, Buche, Téhem ...), qu'est ce que ça représente dans ta carrière d'auteur ?

B : Hum [...]

Lire la suite ›