Nos embellies

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

BAMBOO

Genre :

Aventure

Fiction

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782818944615

Résumé de l'album Nos embellies

 
Ce soir-là, lorsqu'il est de retour à la maison, Félix est tellement content de pouvoir annoncer à Lily que son groupe a signé avec un label américain qu'il ne lui laisse aucune chance de lui apprendre qu'elle est enceinte de leur enfant.

Un enregistrement studio est vite programmé et, comparée à cette opportunité, l'arrivée imminente de son jeune neveu canadien ne pèse plus grand-chose pour Félix : la tête dans ses rêves de musicien, il va demander - un peu penaud quand même - à Lily de bien vouloir accueillir et s'occuper du petit Balthazar... toute seule !

Balthazar a été envoyé chez Lily et Félix en vacances car ses parents se séparent. Nostalgique de son chez-soi, le bout d'chou demandera partir à la montagne plutôt que de visiter Paris comme c'était prévu. Lily acceptera et, quitte à changer les plans, laissera la porte ouverte à l'imprévu tout au long de son voyage. De leur voyage.
 

Par Sylvestre, le 16/04/2018

Notre avis sur l'album Nos embellies

 
La mode est aux "feel good books" et aux histoires dans lesquelles les héros redécouvrent des valeurs authentiques. Avec cet album Nos embellies, Gwénola Morizur et Marie Duvoisin proposent à leur tour une fiction où plutôt que de rester dans un schéma rassurant, Lily va accepter de mettre son confort en danger, ce qui va lui faire vivre une expérience enrichissante sur le plan humain. Elle se résignera à devoir s'occuper seule de Balthazar, dans un premier temps. Mais elle changera aussi et surtout son plan de départ, elle décidera de "faire peur" à Félix en ne répondant jamais à ses textos ou à ses appels... Elle accueillera enfin Jimmy comme passager durant son voyage... Ce genre de choses que, dans d'autres circonstances, elle n'aurait peut-être jamais osé faire. Jamais parce que l'inconnu, c'est du danger potentiel. Alors qu'en réalité, pour un risque évité, à côté de combien de chances passe-t-on, lorsqu'on refuse de sortir des schémas rassurants ?!

A l'instar d'une Lulu femme nue qui a besoin de changer d'air pour reprendre confiance, Lily va elle aussi aller chercher écoute et raisons d'espérer loin du Félix avec qui elle vit au quotidien mais qui n'est pas toujours aussi attentif et attentionné qu'il devrait l'être. Encore une fois, c'est à la campagne et non en ville, dans des cadres apaisants et non dans un contexte où les objets technologiques dictent nos rythmes de vie, que vont s'ouvrir les yeux, et avec eux les coeurs et les esprits.

Quand tout se goupille bien, on a tendance à vouloir parler de contes de fées. Cette fiction de Gwénola Morizur et Marie Duvoisin est là pour nous souffler qu'il ne manquerait parfois que très peu de choses pour que nos vies prennent de temps en temps des airs de contes de fées. Altruisme, confiance en soi et en l'Autre, patience, générosité, gentillesse, écoute, absence de jugement... Autant de notions qui ont moins la cote dans notre société actuelle que la gagne, le fric, la course contre le temps, le nombrilisme, etc, etc... Mais que les winners, en cas de burn out, se font forts de remettre au goût de leur jour...

Le dessin de Marie Duvoisin est réaliste (comparable, dirai-je à celui d'Anlor) même si les visages de ses personnages sont "mangaïsant". Il est parfait pour donner corps à cette fiction optimiste scénarisée par Gwénola Morizur, une "aventure humaine" qu'il vous plaira de découvrir aux éditions Bamboo.
 

Par , le

Nos interviews liées

Interview de G Morizur et M Duvoisin pour Nos embellies

Sceneario.com : Bonjour Gwénola et Marie. En ce mois de mars 2018, vous avez publié sous le couvert de la maison Bamboo un roman graphique intitulé Nos embellies. Avant de rentrer dans le vif du sujet, vous serait-il possible de vous présenter et de nous expliquer comment vous en êtes venues à la bande dessinée ?
Gwénola Morizur : J’écris depuis toujours. Comme les dessinateurs qui n’ont jamais cessé de dessiner, je n’ai jamais cessé de me raconter des histoires depuis l’enfance. J’en suis venue peu à peu à en raconter aux autres, en publiant d’abord de la poésie, puis des romans de commande, des albums jeunesse et enfin de la bande dessinée. J’en suis venue à la bande dessinée car à un moment la forme m’est apparue comme le plus adaptée à l’histoire que je cherchais à raconter [...]

Lire la suite ›