Ninja.k

Dessinateurs :





Scénariste :


Coloristes :





Éditions :

Bliss Comics

Genre :

Action

Comics

Espionnage

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9782375781401

Résumé de l'album Ninja.k

(Ninja.K 1 à 14)
Trois histoires dans ce recueil:
"Les dossiers Ninja": Un mystérieux tueur s'en prend aux anciens Ninjas ayant travaillé pour le MI6. Ninja.K est envoyé pour que cela cesse et découvrir qui est derrière tout ça !
"La coalition": Celui qui servi de doublure à Ninja.K se retourne contre ses anciens employeurs. Et pour cela il s'allie à d'autres super-vilains pour l'aider. De son côté, Ninja.K doit lui aussi trouver des compagnons d'arme plus adaptés afin de contre attaquer !
"Répercussions": Alors que Livewire vient de paralyser les États-Unis en suspendant l’électricité partout dans le pays, le MI6 demande à Ninja.K de la localiser. Mais ce dernier demande en contre partie qu'on l'aide à délivrer son ami Gilad de l'emprise de la Mourante !

Par Fredgri, le 19/05/2019

Notre avis sur l'album Ninja.k

Ninja.K est plus que jamais un pilier de l'univers Valiant, qui traverse de nombreux cas de conscience, entre son devoir envers son pays et la morale parfois discutable de ses missions !
Ici, il est confronté au passé des Ninjas, ce programme géré par le MI6 qui consiste à former, au fil du temps, depuis la première guerre mondiale, le soldat ultime qui pourra ensuite obéir sans poser de question ! De nombreux agents se sont ainsi succédés et Ninja.K est logiquement le onzième à endosser ce rôle. Cependant, être un Ninja n'est en soi pas une chose très facile, cela implique des sacrifices, une loyauté à toute épreuve et souvent des missions problématiques ! Ce qui amène régulièrement ces agents à péter un câble, voir même à vouloir quitter le programme avec perte et fracas. Ainsi, au fil des ans, d'anciens Ninjas se sont retournés contre le MI6, devenant des ennemis de la couronne, des ennemis très puissants !

De plus, Colin King est un homme complexe, qui a su s'investir dans des causes qui dépassaient le cadre de son pays, qu'il s'agisse de son implication avec Unity ou sur des conflits plus large avec les autres personnages Valiant ! Du coup, quand on lui demande de localiser, voir même neutraliser, la femme qu'il aime, Livewire, c'est toute une conception de son "métier" qui est mise en compte, jusqu’où sa loyauté va-t elle ?

Christos Gage travaille alors ce matériel complexe en calquant presque son intrigue sur les questionnements qu'on peut à l'occasion trouver dans les James Bond. D'anciens agents renégats, une organisation gouvernementale aux desseins obscures et une fibre patriotique qui s'effrite légèrement… C'est intelligemment mené, avec beaucoup de rythme et un scénario vraiment captivant. On est entre l'espionnage et le super-héros tout en mettant l'accent sur les rebondissements et la psychologie des différents intervenants !
Du très bon comics !

Graphiquement, il faut bien admettre qu'on est tout autant gâté ! Cela commence par une très belle prestation de Tomas Giorello, un style très expressif, très contrasté et très dynamique. Suivi par Juan José Ryp, toujours fidèle à lui même, avec des pages sublimes, détaillées, elles aussi très expressives et énergique ! L'épisode de Stroman, encré par Ryan Winn, est vraiment très bien, surtout en se souvenant des récentes prestations de l'artiste qui semblait bien moins inspiré ! Mais le véritable coup de cœur c'est encore une fois Roberto De La Torre qui livre des pages absolument sublimes. Un dessin très contrasté qui rappelle celui de John Paul Leon. C'est exceptionnel, on a vite envie de le revoir sur d'autres projets !

Un volume que je conseille vivement aux fans de cet univers et de Ninja.K en particulier !

Par , le

Nos interviews liées

Rencontre avec José Villarrubia, auteur avec Alan Moore du Miroir de l'Amour

Le Miroir de l'amour est un poème d'Alan Moore qui retrace l'histoire de l'homosexualité, de la préhistoire à nos jours. La première version date de la fin des années 80. A cette époque, Moore fait parti d' AARGH ! (Artists Against Rampant Governement Homophobia) une association d'artistes qui protège les droits des homosexuels contre la politique du gouvernement Tatcher, qui avait voté la Clause 28. Cette loi considérait comme illégale la valorisation de l'homosexualité. Le poème a ensuite été adapté au théâtre avant d'être publié dans cette nouvelle édition avec les photos de José Villarrubia. C'est à l'occasion de la sortie de la version française que Sceneario a été invité à l'inauguration de l'exposition des photos qui illustrent le livre. Cette exposition a lieu à la galerie Peter's Friend, 25 gallerie Montpensier du 9 au 25 novembre 2006 [...]

Lire la suite ›