NIGHT'S DOMINION #1 Saison 1

voir la série NIGHT'S DOMINION
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Action

Aventure

Comics

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782344026427

Résumé de l'album Saison 1

(Night's Dominion 1 à 6)
Au centre de la cité d'Umber se dresse la tour de Uhlume qui abrite entre autres un immense trésor extrêmement bien gardé. Ils sont 5 pour tenter de s'en emparer : un barde bien mystérieux, un jeune moine naïf, un assassin, un mage et une barmaid sous les traits de laquelle se cache la redoutable Nuit, recherchée et crainte par tous, qui connaît la cité mieux que quiconque... Mais bien sur le plan n'est pas si simple et rien ne se passe comme il faudrait...

Par Fredgri, le 25/06/2018

Notre avis sur l'album Saison 1

Ted Naifeh c'est Courtney Crumrin, Polly et les Pirates et plus récemment Princess Ugg (en attendant Héroïnes), et donc le voir revenir avec une nouvelle série c'est en soi une très bonne nouvelle !

Cette fois, il revient avec un univers assez dark, une cité corrompue par un ordre religieux qui s'immisce dans le pouvoir en place et qui s'enrichit sur le dos des citoyens... Nous suivons alors une bande de renégats qui complote pour voler le trésor qui se cache dans la tour qui surplombe la ville ! Évidemment, les choses vont très vite se compliquer, entre les manipulations du Barde qui se sert de ses compagnons, entre les secrets de la Nuit qui entretient une étrange relation avec le justicier de la cité, l'inquiétant Furie (ce qui rappelle les liens entre Batman et Catwoman, d'ailleurs !)... Petit à petit, le scénario glisse vers mille et un rebondissements qui mettent en exergue les guerres de pouvoirs des uns et des autres et les tentatives pour nos héros de simplement survivre.

Un premier volume vraiment captivant, avec une palette de personnages très vivants et particulièrement bien caractérisés que l'on suit sans se poser de question.
De plus, Naifeh nourrit son univers sans trop en faire. Cela reste très clair, avec ce qu'il faut de non-dits, d'éléments qui seront développés plus tard, on le devine très vite, mais jamais on n'est perdu par des choses que l'on ne comprend pas.

Il faut dire qu'en parallèle le dessin est aussi de très bonne facture. Très contrasté et gracieux, c'est tout bonnement magnifique. C'est d'ailleurs intéressant de voir l'évolution de l'artiste depuis ses Courtney Crumrin. Il y a une vraie puissance et une beauté qui transcende certaines pages !

Un premier opus vivement conseillé pour ces vacances d'été sous le signe de la lecture !

Par , le

Les albums de la série NIGHT'S DOMINION

Nos interviews liées

Rencontre avec Ted Naifeh

Sceneario.com : Bonjour Ted Nefaih, votre Série Courtney Crumrin est maintenant terminée, quel regard portez-vous désormais sur cette oeuvre?
Ted Naifeh : Je pense que les histoires peuvent être définies par la manière dont elles finissent. Une histoire n’en est pas une avant d’avoir une fin, dans les comics, il est tout à fait courant qu’une série se poursuivent sur des années et des années sans atteindre de conclusion. Une des choses que je me suis dites lorsque j’ai créé le premier volume de Courtney, c’est que je voulais proposer au lecteur chaque tome de manière indépendante. A l’origine, les quatre premiers tomes ont été publiés de manière séparée, et je voulais que les lecteurs puissent prendre n’importe lequel de ces livres et y trouver une histoire complète. Plus tard, je voulais écrire des histoires au format plus long, et bien sûr les deux derniers volumes sont en fait une seule et même histoire [...]

Lire la suite ›

Rencontre avec Ted Naifeh

La première passion de Ted Naifeh est la bande dessinée. Depuis l'age de dix-huit ans, il travaille comme artiste professionnel dans une variété de genre allant de l'horreur au western en passant par la science fiction et la fantasy. Cependant il lui a fallu plus de sept ans de travaux sur d'obscurs projets auto-publiés ou même non publiés avant qu'il ne se fasse remarquer. Désireux d'élargir ses horizons, il trouve du travail chez Accolade à la Silicon Valley pour faire du dessin 2D et 3D pour des jeux vidéo. Déçu par les limitations du média mais enrichi par la maîtrise du l'outil informatique, in retourne dans la BD et durant l'été 1998, Ted reste la nuit au bureau pour photocopier 500 mini-comics d'un projet qu'il décide de nommer avec la scénariste Serena Valentine, GloomCookie, une série d'histoire courtes sur la communauté gothique. La BD sera finalement remarquée et publiée par Stan Labor Graphics et sera un premier succès [...]

Lire la suite ›