Nez-de-Cuir

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Futuropolis

Genre :

Adaptation

Aventure

Drame

Historique

Sortie :
ISBN : 9782754825337

Résumé de l'album Nez-de-Cuir

13 mars 1814, c'est la bataille de Reims, pendant la Campagne Napoléonienne.
Le comte Roger de Tainchebraye participe à la charge du 1er Régiment des Gardes d'Honneur qui affronte la cavalerie cosaque. Il montre sa bravoure jusqu'au moment où une balle ennemie le touche à la tête et lui fait perdre l'équilibre. Ensuite un coup de sabre vient lui couper le nez et un autre lui entaille la joue. Il finit traversé par des lances ennemies. Pourtant, malgré ces blessures, il survit. Il sait qu'il n'a plus son joli visage, mais que comparé à d'autres, il a eu beaucoup de chance. Mais le jeune comte reste un peu aigri, il doit cacher son visage sous un masque de cuir.
De retour chez lui, il retrouve sa mère, et décide que son handicap sera son atout et que le mystère va lui permettre de séduire les femmes et avoir quelques conquêtes. Il commence par séduire des femmes mariées, même si cela peut lui attirer des ennuis. Jusqu'au moment ou il croise la route de Julie de Rieusses...

Par Berthold, le 18/09/2019

Notre avis sur l'album Nez-de-Cuir

Après Le Chien de Dieu, Jean Dufaux retrouve à nouveau Jacques Terpant pour cette adaptation du livre de Jean de la Varende publié en 1936.

Dufaux signe, avec Nez-de-Cuir, une belle adaptation, empreint de mélancolie et de vie. Ce drame, où l'aventure reste bien présente, est aussi une belle histoire d'amour.
Le scénariste fait bien ressortir les tourments de Roger après sa blessure, puis cette façon avec laquelle il se joue des femmes, ainsi que sa détresse amoureuse auprès de Julie qu'il n'aura pas su vraiment comprendre.
L'intrigue m'a étonné et séduit, j'ai été happé par ce récit incroyable. Dufaux prouve à nouveau qu'il est un grand raconteur et qu'il sait adapter des œuvres écrites par d'autres.

Depuis Sept Cavaliers et Le Royaume de Boré, personne n'a de doute sur le grand talent de Jacques Terpant. Il nous montre ici qu'il est encore au sommet. Ses planches sont magnifiques. Il donne du rythme à l'histoire, faisant ressortir les expressions et les émotions, au moment où il le faut, parvenant ainsi à toucher le cœur des lecteurs. Ses couleurs sont tout aussi bien choisies, elles apportent beaucoup aux ambiances du récit. Des scènes de batailles aux scènes de chasses, en passant par des scènes d'intérieurs, de séduction, jamais Jacques Terpant nous émerveille et nous entraîne dans cette histoire.
Son Nez-de-Cuir séduit et garde son mystère et sa fascination jusqu'au bout.
Un très bel album qui mérite d'être connu et découvert.
Un beau livre fortement recommandé, tout simplement.

 

Par , le

Nos interviews liées

Un entretien avec les créateurs de Meutes

Rencontre avec Jean Dufaux et Olivier Boiscommun à l'occasion de la sortie de Meutes


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec le cavalier Jacques Terpant, explorateur du Royaume de Borée

Sceneario.com : Bonjour Jacques. Un an après en avoir fini avec l’aventure des Sept cavaliers, te voilà de nouveau en compagnie des Pikkendorf avec ce premier tome (sur quatre) du Royaume de Borée. Es tu devenu le chroniqueur officiel de cette famille ? Ou simplement, as-tu eu envie de revenir sur cet univers imaginé par Jean Raspail et en faire partager le voyage aux lecteurs ?
Jacques Terpant : Effectivement ,je deviens une sorte de chroniqueur officiel,disons qu'à la fin de sept cavaliers, je n'avais pas l'impression d'avoir fait le tour du sujet.Jean Raspail qui n'intervient pas dans mon travail ,était enthousiaste sur le résultat et m'a dit que tout ce qu'il avait écrit était à ma disposition. Mon choix s'est porté sur le Royaume de Borée,dont l'univers me paraissait me correspondre et s'adapter à la BD. La famille Pikkendorff traverse son œuvre,ce sont parfois des personnages principaux comme dans sept cavaliers avec Silve de Pikkendorff,ou dans le Royaume [...]

Lire la suite ›

Interview du Cavalier numéro 9 : Jacques Terpant

SCENEARIO.COM : Bonjour Jacques. Ce premier septembre 2010 voit la sortie du troisième (et dernier tome) de la série Sept Cavaliers. Avant d’aborder ce sujet, peux-tu nous présenter Jacques Terpant ? Qui est donc cet auteur ?
Jacques Terpant : Un auteur Tardif, je dirai, car j’arrive sur le tard avec le statut d’auteur complet ,pendant des années ,j’ai fait soit, une carrière de dessinateur (avec Bonifay) où d’illustrateur dans la pub ,cette activité m’a pris beaucoup de temps,Je pouvais parfois rester 4 ou 5 ans sans faire un album, il y a un moment ou j’ai dû faire un choix, j’ai pensé qu’il valait mieux laisser derrière moi des livres, plutôt que des plaquettes publicitaires, et je m’y suis mis, c’est sept cavaliers. Ce qui est amusant c’est que Jean Raspail a connu le même processus en écrivant son premier Roman à 45 ans [...]

Lire la suite ›