New York 1947

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

AKILEOS

Genre :

Guerre

Uchronie

Sortie :
ISBN : 9782355740893

Résumé de l'album New York 1947

 18 décembre 1947, les six membres du commando spécialement constitué pour l’«Opération Extraction,» sont largués au sommet d’un des rares buildings de New York encore debout. Ils ont vingt quatre heures pour récupérer des documents classés top secret dans le coffre-fort d’une banque de la mégapole ravagée par le feu nucléaire et un virus expérimental.

Par Pek, le 04/08/2011

Notre avis sur l'album New York 1947

 C'est donc à moi que revient le privilège de vous entretenir de la nouvelle bombe des auteurs de Block 109 : New York 1947. De prime abord, avis à tous ceux qui ne connaîtraient pas encore l'univers Block 109 : vous avez quelques lacunes à combler. Rassurez-vous, c'est assez simple de rattraper votre retard impardonnable, il vous suffit de vous procurer Block 109, Etoile Rouge et Opération Soleil de Plomb qui sont tous trois disponibles à la vente et qui, tous trois sont chroniqués sur Sceneario.

Ainsi, Vincent Brugeas nous replonge avec joie, bonheur et délectation dans l'univers de Block 109 mais cette fois nous nous trouvons du côté de l'équipe envoyée sur place par le Reich. Le travail effectué est remarquable, en quelques planches le lecteur est immergé dans ce sombre New-York post-apocalyptique sans possibilité de s'en extirper. L'aventure en elle-même ne sera pas sans vous rappeler certains films que vous avez certainement vus. En effet, composez une équipe de "recherche" avec des personnages aux caractères bien trempés et définis et jetez-les dans la fosse aux lions pour voir de quelle manière ils réagissent et vous aurez NY 1947. 

Le scénario tient fort bien la route, chaque personnage a un rôle clair, défini et, en tant que soldat, nul ne saurait s'écarter de la mission qui leur a été confié. Le chef de cette équipe d'élite n'est autre que Der Ritter (A ce propos, mon petit doigt m'a dit que ce personnage occupera bientôt un rôle un peu plus important dans l'univers Block 109 ...) un tueur né, sanguinaire, froid pour qui la mission est un but à atteindre par tous les moyens sans se soucier des pertes que la réussite de celle-ci pourrait occasionner. Suivre ces "héros" au coeur des ruines d'un Manhattan détruit est un pur moment de plaisir, chaque case révèle une tension supplémentaire, le narrateur qui nous entraîne a, pour sa part, les mots justes qui permettent de mettre en place ce petit plus qui fait la différence entre une bone BD et une excellente BD.

Le dessin de Ronan Toulhoat m'émerveillera toujours. A chaque opus, il gagne en finesse, en clarté et en précision. Ce qui m'a particulièrement frappé dans cet album est son travail sur les effets de vitesse. Je dirais presque à la manière manga. Je vous laisse admirer les planches 23 à 27 à titre d'exemple. En ce qui concerne l'ambiance graphique, rien ne saurait mieux résumer cela que la splendide double planche d'arrivée des hélicos sur les USA... Sublime. Je me permets aussi de relever tout ce qu'une deuxième lecture attentive vous dévoilera : Les arrières-plans. Dans chacune de ces cases vous découvrirez un travail de mise en forme des arrières plans prodigieux. La perspective et l'aspect extérieur des bâtiments sont excellemment bien rendus et le lecteur se trouvera pris au piège de cette jungle de béton et de verre avec nos héros. Je n'ai qu'un petit regret au sujet du dessin, il s'agit de la planche 59 pour laquelle je trouve que le niveau est inégale face au reste de l'album ... Mais qu'importe une planche sur une oeuvre pareille ?

Enfin, les Flash-Backs des personnages, leurs histoires propres et leur aventure au sein du Reich sont clairement définis, cela nous permet de comprendre petit à petit qui sont ces personnages. Quant aux contaminés, que dire ? Le rendu est excellent et cette idée de "caste" entre eux est géniale. Cela ouvre de nouvelles perspectives à la contamination, cela permet de faire peser le fort contre le faible, le charismatique contre la loque ... Bref, ce simple aspect des choses permet au lecteur de s'attendre au meilleur dans les albums à suivre (Oui, oui j'ai bien dit LES ...).

Cette aventure a d'ailleurs déjà livré ses premiers secrets à l'occasion de sa prépublication dans le magazine L'immanquable. Malgré tout, de l'aveu même du dessinateur, le rendu de ses planches sur le papier recyclé de l'immanquable est loin d'être exceptionnel. Je n'ai eu, quant à moi, qu'accès à la version PDF de l'album où on peut d'ores et déjà se rendre compte de la différence ... Imaginez maintenant ce que cela rendra sur du papier glacé comme sait si bien nous en fournir Akiléos ? Mon seul gros regret de cette lecture tient au nombre de planches. Je pense qu'avec le double nous aurions pu entrer encore un peu plus profondément dans cette aventure et nous ennivrer de cette sensation de guerre omniprésente, nous aurions peut-être pu faire connaissance plus longuement avec Der Journalist ... ? Mais bon, je suis peut-être un peu trop exigeant car avec le double de planche nous aurions attendu cet album le double de temps ...

Bref, Akiléos est à mon sens le dénicheur de talents le plus prolifique de ces dernières années et Brugeas et Toulhoat font partie des plus grands espoirs dans leurs domaines respectifs. A présent, je n'ai même pas besoin de vous conseiller d'aller acheter cet album car vous irez, et une fois que vous aurez goûté aux charmes de cette aventure vous ne pourrez qu'en redemander. IMMANQUABLE ! 

Par , le

9 mois après la parution du précédent opus de l'univers Block 109, Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat nous gratifie de New-York 1947, récit basé sur une mission spéciale dénommée "Opération extraction" et composée de 6 personnages recrutés par le Hochmeister en personne.

9 mois, c'est presque un accouchement, et encore une fois, le duo met au monde un joli bébé, d'un poids raisonnable et d'une qualité certaine. On sent ici une véritable évolution dans le travail de Ronan, dont le trait est définitivement plus abouti malgré quelques irrégularités notables, et dont la qualité d'illustration est définitivement au top comme en témoigne la scène d'introduction de ce tome , digne d'un bon vieux Fallout premier ou deuxième du nom, jeu vidéo auquel l'auteur rend d'ailleurs un hommage subtil dans une des illustrations situées à la fin de l'album.

De son côté, Vincent développe un scénario prenant et rythmé par lequel on se laisse volontiers prendre. Quelle est cette mystérieuse mission pour laquelle tous les protagonistes ou presque ont été menacés par le Hochmeister en personne? Quelle terrible menace les attend là bas et comment ce groupe très hétéroclite va t-il pouvoir survivre à une île de Manhattan bien mal en point? Telles sont les questions parmi d'autres qui vont vous trotter en tête durant tout l'album, à mesure que l'action prend de l'ampleur et que le rythme s'accélère.

Enfin, on termine avec un petit plus: Quelques pages d'études de personnages et d'illustrations, pour le plus grand plaisir des yeux!

Rendez-vous en avril 2012 pour Ritter Germania! (Et ce n'est pas une plaisanterie!)

Par , le

Les auteurs de Block 109 ont créé un univers passionnant en partant de l’idée que les nazis ont finalement dominé la Seconde Guerre Mondiale et maîtrisé, comme on le voit ici, le feu nucléaire.

J’étais donc ravi de voir un nouvel opus chez mon libraire. Mais j’ai finalement été déçu par ce New York 1947. Partant d’une idée intéressante, bien que déjà vue ailleurs, le récit fait, finalement, surtout la part belle à l’action, sans suffisamment développer son intrigue et ses personnages. Certains éléments du final montrent toutefois que les auteurs ont bien pensé leur affaire et qu’il y a des aspects très intéressants. Il est donc dommage que cela n’est pas été mieux creusé, quitte à faire une bande dessinée plus longue.

Si l’ensemble offre une distraction tout à fait honnête, avec du spectacle et de l’action, un goût d’inachevé règne sur ce New York en ruine.

Par , le

Nos interviews liées

Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat : Le Roy des Ribauds

Un entretien avec Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat  à l'occasion de la sortie du tome 2 du Roy des Ribauds aux éditions Akileos


Interviewer : Olivier
Images et Son : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Block 109 de Ronan TOULHOAT (Dessinateur) et de Vincent BRUGEAS (Scénariste)

Interview de Ronan TOULHOAT (Dessinateur) et de Vincent BRUGEAS (Scénariste) pour Block 109, chez Akiléos durant le festival d'Angoulème 2010. [...]

Lire la suite ›