Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PAQUET

Genre :

Aventure

Sortie :
ISBN : 2888900513

Résumé de l'album One

Michael David Yauch travaille en free-lance dans la rédaction d’un blog traitant de géo-politique. Avant cela, il a fait ses armes dans le journalisme, pour Fox News pour qui il a couvert de nombreux conflits dans les pays arabes ou d’Asie centrale. Son blog est très lu et cela se confirme lorsque Michael choisit de s’intéresser à un curieux phénomène qui fait l’actualité.
En ce monde où la tension est de plus en plus grande entre les communautés religieuses, un message électronique est reçu partout et par tous sur la surface du globe : un messie s’annonce, se fait attendre, et se dévoile. Très très nombreux sont ceux qui veulent croire à son message de paix et des millions de personnes se font adeptes de ce messager venu d’on ne sait où.
Michael, très cartésien, voit tout de suite dans cette affaire une crapuleuse manipulation et compte bien trouver la faille pour refaire retomber cette mayonnaise qui prend partout et dans tous les milieux – y compris sur les places boursières... Pourtant, une rencontre avec One (c’est ainsi que le messie propose de se faire appeler) va ébranler les convictions de Michael...

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album One

En visitant le site de l’éditeur, Paquet, j’ai vu que cette série (ou ce cycle ? ) n’était prévu(e) qu’en 2 tomes. Quand on voit comment l’intrigue est amenée lors de ce premier tome, on se demande comment le scénariste va réussir en un seul autre à répondre à toutes les questions qui se posent sans brûler d’étapes. C’est là qu’il faut avoir confiance en son talent, surtout qu’en l’occurrence, ce tome 1 est très bien raconté et tient vraiment les lecteurs en haleine !
J’ai pris un peu peur, au début de ma lecture, en ayant l’impression de revoir des vignettes qui auraient pu être directement prélevées dans des BD comme Insiders ou Rafales. En effet, voilà un héros de plus qui a toutes les caractéristiques du superman : beau gosse, intelligent, journaliste baroudeur, etc, etc... Le trait de Jesus Redondo est d’ailleurs pour beaucoup dans cette comparaison : très clair, moderne, efficace... On notera d’ailleurs également que One partage un air de famille avec le James Healer de De Vita ! Le tout, alors, est que l’ensemble ne doit pas créer une impression de déjà-vu pour attirer le lecteur !
Et c’est là où j’en viens plus particulièrement à l’histoire. Car c’est là-dessus que le lecteur va choisir s’il a envie de suivre la série ou non. On comprend bien dès le début qu’on est dans une espèce d’uchronie lorsqu’on apprend que la Corée du Nord a vu Kim Djong Il se faire renverser. Donc, premier point, on sait que Pierre-Paul Verelst veut nous faire vivre une aventure dans un monde comme le nôtre mais dans lequel il peut se permettre des tas de choses dès lors que ce n’est plus notre monde réel. Heureusement qu’il est parti comme ça d’ailleurs, sinon je pense que le reste n’aurait pas fonctionné : on aurait du mal à croire, sinon, que ce qui s’apparente à un simple spam puisse autant remuer les populations, que la lecture d’un blog puisse drainer autant de visiteurs, qu’un homme puisse vivre d’un blog !!!
On apprend tôt dans le récit qu’il ne faut pas croire trop vite en ce messie : l’existence de ses collaborateurs montre bien qu’il y a un business derrière tout ça. Lequel, par contre ? Tadam !!! On ne le sait pas encore : dans ce tome 1, One n’a pas encore vraiment livré totalement son message !
Une fois mise de côté l'idée que le lecteur va lire une histoire trop réaliste, New-Messiah.com s’impose très vite comme une légende moderne prenante et le suspense est bien là qui donne vraiment envie de connaître la suite !!!
Forcément, j’ai fait l’exercice de taper l’URL www.new-messiah.com sur internet. Je ne fus pas surpris qu’elle existe. Les techniques de promotion utilisant le net font maintenant partie du paysage publicitaire (rappelez-vous le Projet Blair-Witch). Maintenant, je dois dire que je ne suis vraiment pas sûr que le site ait un rapport avec la BD : rien dans sa conception ou son graphisme n’est passerelle vers la BD, ses auteurs ou l’éditeur. Mais finalement, c’est peut-être cela qui intrigue, aussi : le besoin pour les gens de croire en quelque chose de nouveau ne serait-il pas un mal du siècle ? Le site new-messiah.com donne rendez-vous au 11 septembre (tiens donc ?!) 2006. Bah, on verra, et on en reparlera !
Bon, je vais arrêter là mes élucubrations pour vous résumer que cette lecture m’a beaucoup plu et donne envie de vite savoir ce qu’a bien pu nous inventer Verelst ! N’hésitez donc pas, vous non plus, à vous laisser séduire ou intriguer par le message de paix de One... quitte à ce que ce personnage vous envoûte ou devienne votre ennemi juré. Dans un cas comme dans l’autre, vous ne pourrez pas dire que cette lecture ne vous aura pas captivé !

Par , le

Les albums de la série NEW-MESSIAH.COM