NEURO #2 La diva solitaire

voir la série NEURO
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Ado

Fantastique

Manga

Sortie :
ISBN : 9782723460545

Résumé de l'album La diva solitaire


C’est au prix d’une enquête rondement menée et suite à un pari mettant en jeu le siège de la société Arnakis que Yako et Neuro vont gagner leur lieu de travail, mettant dehors les employés de cette société pour s’installer à leur place.

Neuro le cerveauphage, plus que jamais affamé de mystères, est bien décidé à ce que la renommée de celle qu’officiellement il assiste soit fulgurante et dépasse les frontières du pays. Il a commencé par créer le site web de l’agence de Yako (agence qu’il a appelée "Le bureau des ténèbres" !) et très vite, un premier client s’est montré intéressé. En l’occurrence, une cliente, et pas n’importe laquelle puisqu’elle n’est autre que Aya Asia, une chanteuse très populaire connue dans le monde entier. Assurément une grande référence pour la crédibilité de l’agence de Neuro et de Yako...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album La diva solitaire

 
Facile à reconnaître, avec sa couverture dont le visuel est à l’envers ! Voici le second tome de la série Neuro, intitulé "La diva solitaire".

Généralement, un second volume de série s’appuie sur les bases jetées par le premier, faisant des tomes 2 des ouvrages légèrement moins intéressants que les précédents. Cette fois, c’est peut-être le contraire. En tout cas, en ce qui me concerne, j’ai préféré cette lecture à celle du "tome pilote". (Et vous ?)

Divisé en deux parties bien distinctes, il m’a paru plus clair, plus facile. Comme s’il avait fallu que le tome 1 prouve qu’il méritait notre intérêt et que pour cela le mangaka en avait « trop mis »... m’enfin, je délire, sans doute ! Par contre, j’ai repéré dans le dessin des choses qui ne m’avaient pas sauté aux yeux dans le T1 : le graphisme m’a paru plus light, moins poussé, et j’ai remarqué qu’à de très nombreuses reprises, l’auteur montrait les visages des personnages de très près, comme s’il voulait s’éviter des difficultés de représentation des têtes ! (Je ne vais pas crier au mystère : Neuro risquerait de débarquer chez moi !!! ;-)

Cela dit, si j’ai observé cela du dessin, ça ne m’a pas empêché, je vous le disais plus haut, d’apprécier plus ce tome que le précédent. C’est donc un bon point pour Neuro dont j’espère alors au moins autant de la suite, une suite qui logiquement devrait être tout aussi plaisante.
 

Par , le

Les albums de la série NEURO