NESTOR BURMA #10 Nestor Burma contre C.Q.F.D.

voir la série NESTOR BURMA
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Adaptation

Polar

Policier

Sortie :
ISBN : 9782203108905

Résumé de l'album Nestor Burma contre C.Q.F.D.

En revenant vers son bureau, Burma passe devant une librairie fermée et aperçoit un livre qui l'interesse. Au meme moment, une belle femme qui ne laisse pas insensible Nestor sort de la porte d'à côté. Une alerte annonçant un bombardemant de la R.A.F. les envoie se mettre aux abris. Après l'alerte, Burma veut suivre l'inconnue, mais elle arrive à le semer. En retournant à la librairie, il monte dans l'immeuble d'où la femme est sortie et retrouve Faroux et des policiers. Dans un appartement, un homme git au sol, mort, abattu par balles.

Par Berthold, le 07/11/2016

Notre avis sur l'album Nestor Burma contre C.Q.F.D.

Après la prépublication en trois numéros façon journal, Casterman propose le nouvel album de Nestor Burma en version couleur.
C'est toujours un plaisir de retrouver le héros créé par Léo Malet dans de nouvelles adaptations de ses enquêtes. Après Barral, c'est Moynot qui revient mettre en scène le célèbre détective.

On retrouve Burma pendant la Seconde Guerre Mondiale, en 1942. D'entrée, Moynot nous plonge dans l'intrigue avec cette énigmatique rousse qui intéresse Burma. Et forcement derrière elle, il y a un crime. Burma décide d'enquêter, et cette affaire va s'avérer étonnante et surprenante. D'un point de départ assez basique, le récit devient vite passionnant jusqu'au final.
L'intrigue est fort bien écrite. Outre la partie policière, Moynot injecte de l'humour dans les dialogues et dans certains passages. L'atmosphère reste donc assez détendue. Quand à la partie polar, c'est toujours un régal !
Nous retrouvons aussi les personnages habituels comme Faroux, Hélène ou Reboul.

Graphiquement, le style Moynot fonctionne parfaitement. On reste dans l'ambiance, dans l'univers crée par Tardi, mais il arrive à s'en démarquer. Son trait efficace donne le bon rythme ! J'aime bien aussi les gueules que le dessinateur donne à certains personnages. Ils sont très vivants et parfois, nous avons même l'impression de les entendre parler avec cette accent parisien que l'on a pu entendre dans les films de l'époque !

Cette nouvelle affaire de Nestor Burma est une excellente lecture que je vous recommande fortement !

Par , le

Les albums de la série NESTOR BURMA