NEIGE #4 Intermezzo

voir la série NEIGE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

Grafica

Sortie :
ISBN : 272341387X

Résumé de l'album Intermezzo

Toujours selon les ordres de Northman, qui l'envoie aux quatre coins de l'Europe pour récupérer les 12 clés, Neige arrive à Venise pour y rencontrer "le Doge", le maitre du palais des 33 carnavaliers.
Dans la cité italienne, les 33 sont là pour garder la ville, mais chaque année, pendant une nuit, la nuit de l'amour, de l'Intermezzo, il est permis à quelques "échassiers" (les autres habitants de la ville) de pouvoir remplacer les carnavaliers disparus.
Dans le palais, Neige va tout d'abord rencontrer la belle Almire qui tombe très vite amoureuse du héros. Il retrouve aussi le mystérieux "cueille-la-mort" qui ne semble pas être celui que l'on croyait. Mais la nuit de folie se profile au loin...

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Intermezzo

L'Intermezzo est traditionnellement une sorte d'interlude entre deux scènes, un moment ou les acteurs se déchainent, ou ils s'ouvrent à la farce, se déguisent, un peu à l'image de ce que l'on peut voir pendant le carnaval de venise par exemple.
Cet album reflète bien les moments d'attentes qui précèdent cette nuit de folie. Cette théatralité qui apparait dès les premières pages nous entraine vers une histoire complètement décalée, peut-être trop verbeuse mais en tout cas fascinante. On a parfois l'impression que Convard en fait beaucoup trop, chaque sentiment est exacerbé, tout le monde est très loquace et à la longue on en oublie un peu l'histoire (ça m'a rappelé certaines pièces de la Comedia del arte) ! Néanmoins cet univers théatral est vraiment très prenant, Neige suit le cours de cette aventure comme le ferait un pantin, sa confrontation avec la magnifique et torturée "cueille-la-mort" en est le parfait exemple. Ce héros est avant tout l'outil d'une sorte de quête, c'est ce que semble vouloir montrer cet album, un outil qui a à peine le temps de s'arréter et de choisir, il porte très bien son nom, il est blanc et neutre comme la neige.
Le dessin de Gine est sensationnel, je n'ai pas assez de qualificatif pour le décrire, et Venise semble etre la ville révée pour vibrer sous sa plume. Je me suis perdu pas mal de fois dans les détails d'architectures, dans les costumes somptueux, les expressions des masques. De plus les couleurs sont vraiment un délice.
Ce quatrième tome est avec le suivant un must de cette série, un vrai bijou d'écriture et de dessins à posséder absolument !

Par , le

Les albums de la série NEIGE

Nos interviews liées

Entretien avec Didier Convard

Sceneario.com : Nous sommes dans la série des Gardiens du sang, avec le Triangle secret et I.N.RI., doit on parler de saga ou de feuilleton?
Didier Convard : C'est vraiment un feuilleton, depuis le Triangle secret qui est né d'un roman que j'avais écrit il y a une vingtaine d'années et que je n'avais jamais publié.
Sceneario.com : Il a été publié depuis. Didier Convard : Tout à fait, il a été publié depuis, mais je l'ai revisité car la bande dessinée est intervenue entre temps, j'ai du changer quelques axes d'écriture. Ce roman, je l'avais fait lire à Jacques Glénat et c'est lui qui a eu l'idée de l'adaptation en bande dessinée. J'avais un roman de 700 pages, le travail était titanesque. Il y avait plusieurs flashbacks dans le roman, il y en a beaucoup que j'ai traduit dans le triangle secret en quatorze ou quinze pages et puis, il y avait un gros qui était I [...]

Lire la suite ›

Interview Convard & Chaillet

Sceneario.com : Vous avez déjà travaillé ensemble sur le Triangle Secret, mais seulement sur un tome ?
Chaillet :
Oui tout à fait, dans le premier tome de cette belle saga. C'était une façon pour nous de travailler ensemble. C'était un projet qu'on avait depuis très très longtemps. J'avoue que cette petite incursion dans le domaine du Triangle Secret a été pour moi un très grand plaisir, mais avec quelque part une petite frustration : c'était un peu court.
Convard : Cela faisait bien un quart de siècle qu'on avait envie de travailler ensemble. Le Triangle Secret nous a permis de faire déjà un premier pas. Il y avait un flash-back à réaliser, et j'avais l'intention de demander à mes amis d'en faire un chacun. J'ai immédiatement pensé à Gilles, à André Juillard, à Jean Charles Kraehn, qui sont mes amis [...]

Lire la suite ›

Didier Convard

Sceneario.com: Concernant le Triangle Secret, vous avez réalisé 7 tomes, un one-shot, une deuxième saison est apparue avec INRI qui se terminera avec la sortie du 4° tome en avril prochain, y aura t-il une 3° saison?
Didier Convard: Oui. La troisième saison se rapprochera du Triangle Secret, puisqu'elle se passera du coté des Gardiens du Sang. Le Triangle Secret et INRI raconte l'histoire du coté du Christ, l' histoire des Héritiers du Christ, mais quand j'ai écrit le Triangle Secret il y a une vingtaine d'années, sachant qu'il est sorti en Bande Dessinée qu'en avril 2000, j'avais fait un énorme travail composé de plusieurs chapitres: Le triangle Secret avec INRI qui était dans le triangle Secret, une sorte de flashback du Triangle Secret. Lorsque j'ai adapté le Triangle Secret en Bande Dessinée je me suis aperçu que je n'avais pas assez de place, en accord avec les dessinateurs et l'éditeur, on c'est dit qu'on allait se donner le temps de travailler ensuite sur INRI [...]

Lire la suite ›