NEIGE ORIGINES #1 Les douze

voir la série NEIGE ORIGINES
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Action

Anticipation

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782723485319

Résumé de l'album Les douze

Le monde de Northman est menacé, une énorme brèche dans le mur de protection qu’il a élevé pour protéger ce qui reste de la population européenne qui n’a pas succombé au mal d’Orion est sur le point de s’ouvrir.
La Confrérie des Douze va devoir chercher par tous les moyens à enrayer cette catastrophe. Les révélations de Northman au conseil éclairent ces derniers quant à l’origine de cette terrible menace. Le prix à payer par le chef des Douze pour enrayer le cataclysme qui va déferler sur l’Europe sera terrible.

Par Olivier, le 04/10/2015

Notre avis sur l'album Les douze

Didier Convard et Eric Adam nous invitent à les suivre à nouveau sur ce monde désolé où les hommes survivent dans un hiver éternel, dans ce qui fut autrefois l’Europe, protégés de l’extérieur par un mur énergétique.
Northman, le chef de la mystérieuse confrérie des Douze a conçu ce mur afin d’empêcher toute intrusion de forces inconnues et dévastatrices. Mais des fluctuations étranges apparaissent dans la structure du mur, des modifications de densité qui si elles devaient s’accentuer ouvriraient une brèche gigantesque.

Les Douze ont déterminé que l’origine des fluctuations se trouvait à Rome, cité que l’Empapereur dirige d’une main de fer.
Les onze membres du conseil survivants se réunissent, et Northman révèle à ses coreligionnaires qu’il est peut-être involontairement à l’origine du désastre annoncé. A la stupéfaction de tous, il annonce que Neige n’est pas le premier enfant à être formé comme chevalier du Chapitre. Onze ans auparavant, il avait entrepris d’éduquer un jeune garçon dénommé Bohort. Confié au meilleur des Maitres d’armes, l’enfant s’entraina jusqu’à devenir le chevalier que Northman attendait mais, arrivé à la fin de son initiation il se retourna contre lui, emportant tous les secrets de la confrérie.
Dans l’idée du chef des Douze, il est plus que probable que celui qui fut le premier initié soit à l’origine de la catastrophe annoncée.
Afin de trouver et de mettre un terme à ce qui pourrait s’avérer être la fin de leur monde et de tous leurs espoirs, une délégation du chapitre part pour Rome avec Northman à sa tête.

Décidément, Didier Convard et son complice Eric Adam n’en finissent pas de nous surprendre, nous ouvrant de nouvelles portes sur un univers dont nous pensions tout savoir.
Ce premier tome des origines, avec un Neige enfant qui est relégué à l’arrière-plan du récit, se focalise sur Northman et Agravain, le maitre d’armes de Bohort.
Dans un récit où l’action est omni présente, dense et impétueuse, les deux coscénaristes apportent au lecteur une vision plus intime de ces deux hommes.



Fred Vignaux met en scène avec talent ce récit à grand spectacle, avec un découpage nerveux qui rend avec beaucoup de dynamisme toutes les scènes de combat et un dessin fouillé dans les moindres détails avec des décors somptueux et des personnages dont les passions transparaissent sur les visages.

Un nouveau développement de cette magnifique saga qui n’en finit pas de nous surprendre.

Par , le

Les albums de la série NEIGE ORIGINES

Nos interviews liées

Un entretien avec Frédéric Vignaux

Un entretien avec Frederic Vignaux.


Interviewer : Berthold
Image & Son Mathieu & Raph
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Didier Convard

Sceneario.com : Nous sommes dans la série des Gardiens du sang, avec le Triangle secret et I.N.RI., doit on parler de saga ou de feuilleton?
Didier Convard : C'est vraiment un feuilleton, depuis le Triangle secret qui est né d'un roman que j'avais écrit il y a une vingtaine d'années et que je n'avais jamais publié.
Sceneario.com : Il a été publié depuis. Didier Convard : Tout à fait, il a été publié depuis, mais je l'ai revisité car la bande dessinée est intervenue entre temps, j'ai du changer quelques axes d'écriture. Ce roman, je l'avais fait lire à Jacques Glénat et c'est lui qui a eu l'idée de l'adaptation en bande dessinée. J'avais un roman de 700 pages, le travail était titanesque. Il y avait plusieurs flashbacks dans le roman, il y en a beaucoup que j'ai traduit dans le triangle secret en quatorze ou quinze pages et puis, il y avait un gros qui était I [...]

Lire la suite ›

Interview Convard & Chaillet

Sceneario.com : Vous avez déjà travaillé ensemble sur le Triangle Secret, mais seulement sur un tome ?
Chaillet :
Oui tout à fait, dans le premier tome de cette belle saga. C'était une façon pour nous de travailler ensemble. C'était un projet qu'on avait depuis très très longtemps. J'avoue que cette petite incursion dans le domaine du Triangle Secret a été pour moi un très grand plaisir, mais avec quelque part une petite frustration : c'était un peu court.
Convard : Cela faisait bien un quart de siècle qu'on avait envie de travailler ensemble. Le Triangle Secret nous a permis de faire déjà un premier pas. Il y avait un flash-back à réaliser, et j'avais l'intention de demander à mes amis d'en faire un chacun. J'ai immédiatement pensé à Gilles, à André Juillard, à Jean Charles Kraehn, qui sont mes amis [...]

Lire la suite ›

Didier Convard

Sceneario.com: Concernant le Triangle Secret, vous avez réalisé 7 tomes, un one-shot, une deuxième saison est apparue avec INRI qui se terminera avec la sortie du 4° tome en avril prochain, y aura t-il une 3° saison?
Didier Convard: Oui. La troisième saison se rapprochera du Triangle Secret, puisqu'elle se passera du coté des Gardiens du Sang. Le Triangle Secret et INRI raconte l'histoire du coté du Christ, l' histoire des Héritiers du Christ, mais quand j'ai écrit le Triangle Secret il y a une vingtaine d'années, sachant qu'il est sorti en Bande Dessinée qu'en avril 2000, j'avais fait un énorme travail composé de plusieurs chapitres: Le triangle Secret avec INRI qui était dans le triangle Secret, une sorte de flashback du Triangle Secret. Lorsque j'ai adapté le Triangle Secret en Bande Dessinée je me suis aperçu que je n'avais pas assez de place, en accord avec les dessinateurs et l'éditeur, on c'est dit qu'on allait se donner le temps de travailler ensuite sur INRI [...]

Lire la suite ›