NEIGE FONDATION #1 Le sang des innocents

voir la série NEIGE FONDATION
Dessinateurs :



Scénaristes :



Éditions :

GLENAT

Genre :

Anticipation

Drame

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782723470810

Résumé de l'album Le sang des innocents

L’Europe a sombré dans une ère glaciaire après que les ordinateurs régulant le climat aient été sabotés. Cette zone de froid a été isolée du reste du Monde par une gigantesque cloche électromagnétique.

A l’intérieur, les hommes tentent de survivre malgré la rudesse du climat et le danger que représentent ceux qui ont été atteints par le virus d’Orion et qui ne sont plus alors que des bêtes cannibales.

Pour le clan des Vol-ce-l’est, mené par Boris, c’est une vie difficile, faite de troc et de chasse. Ils décident toutefois de rejoindre l’Hospitalerie car deux des femmes du groupe doivent accoucher. Pour rejoindre ce refuge, ils doivent traverser les ruines de la ville, ce qui n’est pas sans danger, d’autant qu’un nouvel ennemi guette depuis quelques temps : les croque-mitaines. Ils massacrent les populations sans hésiter, emportant avec eux les enfants.

Par Legoffe, le 28/08/2010

Notre avis sur l'album Le sang des innocents

Cet album n’est autre que la préquelle d’une grande série de Convard et Gine, Neige, parue dans les années 1980. Une équipe d’auteurs, dont Convard lui-même, ont décidé de faire revivre le mythe, mais en s’attaquant à ses origines.

Neige Fondation se déroule donc avant la première série, mais il reprend toute son ambiance post-apocalyptique. L’arrivée de cette préquelle prend tout son sens en ces heures de bouleversements climatiques. Elle rappelle le côté assez visionnaire des auteurs, à l’époque. Ses graphismes, bien entendu, ont adopté un autre style, une autre tournure, et se veulent plus modernes. Les planches sont particulièrement réussies, avec des dessins précis et une jolie mise en couleur.

L’histoire, elle, se veut assez efficace. Nous suivons le périple de Boris, de sa femme et de son fils qui va naître ici, annonçant - par là même - la saga puisque l’on parle d’un “enfant du destin” et d’une aura liée à douze étoiles.

L’installation du récit est réussie car nous plongeons très vite dans l’histoire. Cette première aventure va mettre en avant le combat contre le terrible clan des croque-mitaines. Une lutte terrible qui va trouver sa conclusion dès la fin de l’album, permettant d’avoir ainsi une histoire complète qui se lit très bien, même pour ceux qui ne connaissent pas la série d’origine. Ils auront, en revanche, très certainement envie de découvrir justement les aventures de Neige. Glénat y a pensé et a préparé pour ces lecteurs de nouvelles éditions de la série.

Neige Fondation est donc un récit plutôt plaisant à suivre, qui nous plonge dans un univers froid et hostile, qui entretient une ambiance accrocheuse pour le lecteur. Il n’en reste pas moins très classique et il rappellera bien d’autres récits d’anticipation. C’est sans doute là que réside son point faible, cet air de déjà vu. Ainsi, le nouvel opus gagne en modernité par rapport à la série d’origine, mais il perd beaucoup en originalité. Autre déception, le traitement des personnages, qui manquent de profondeur. Il s’agit peut être d’erreurs de jeunesse, liées au démarrage du livre, mais ils sont une source de déception et laissent planer le doute sur l’intérêt de la suite de la série.

Ah, pas facile de repartir après une collection mythique. Mais c’est aussi le risque lorsque l’on veut surfer sur un succès. On peut se brûler les ailes en raison d’un public qui sera forcément très exigeant, bien plus en tout cas que s’il s’agissait d’une histoire totalement nouvelle.

Par , le

Les albums de la série NEIGE FONDATION

Nos interviews liées

Entretien avec Didier Convard

Sceneario.com : Nous sommes dans la série des Gardiens du sang, avec le Triangle secret et I.N.RI., doit on parler de saga ou de feuilleton?
Didier Convard : C'est vraiment un feuilleton, depuis le Triangle secret qui est né d'un roman que j'avais écrit il y a une vingtaine d'années et que je n'avais jamais publié.
Sceneario.com : Il a été publié depuis. Didier Convard : Tout à fait, il a été publié depuis, mais je l'ai revisité car la bande dessinée est intervenue entre temps, j'ai du changer quelques axes d'écriture. Ce roman, je l'avais fait lire à Jacques Glénat et c'est lui qui a eu l'idée de l'adaptation en bande dessinée. J'avais un roman de 700 pages, le travail était titanesque. Il y avait plusieurs flashbacks dans le roman, il y en a beaucoup que j'ai traduit dans le triangle secret en quatorze ou quinze pages et puis, il y avait un gros qui était I [...]

Lire la suite ›

Interview Convard & Chaillet

Sceneario.com : Vous avez déjà travaillé ensemble sur le Triangle Secret, mais seulement sur un tome ?
Chaillet :
Oui tout à fait, dans le premier tome de cette belle saga. C'était une façon pour nous de travailler ensemble. C'était un projet qu'on avait depuis très très longtemps. J'avoue que cette petite incursion dans le domaine du Triangle Secret a été pour moi un très grand plaisir, mais avec quelque part une petite frustration : c'était un peu court.
Convard : Cela faisait bien un quart de siècle qu'on avait envie de travailler ensemble. Le Triangle Secret nous a permis de faire déjà un premier pas. Il y avait un flash-back à réaliser, et j'avais l'intention de demander à mes amis d'en faire un chacun. J'ai immédiatement pensé à Gilles, à André Juillard, à Jean Charles Kraehn, qui sont mes amis [...]

Lire la suite ›

Didier Convard

Sceneario.com: Concernant le Triangle Secret, vous avez réalisé 7 tomes, un one-shot, une deuxième saison est apparue avec INRI qui se terminera avec la sortie du 4° tome en avril prochain, y aura t-il une 3° saison?
Didier Convard: Oui. La troisième saison se rapprochera du Triangle Secret, puisqu'elle se passera du coté des Gardiens du Sang. Le Triangle Secret et INRI raconte l'histoire du coté du Christ, l' histoire des Héritiers du Christ, mais quand j'ai écrit le Triangle Secret il y a une vingtaine d'années, sachant qu'il est sorti en Bande Dessinée qu'en avril 2000, j'avais fait un énorme travail composé de plusieurs chapitres: Le triangle Secret avec INRI qui était dans le triangle Secret, une sorte de flashback du Triangle Secret. Lorsque j'ai adapté le Triangle Secret en Bande Dessinée je me suis aperçu que je n'avais pas assez de place, en accord avec les dessinateurs et l'éditeur, on c'est dit qu'on allait se donner le temps de travailler ensuite sur INRI [...]

Lire la suite ›