Negalyod

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Aventure

Science Fiction

SteamPunk

Sortie :
ISBN : 9782203152373

Résumé de l'album Negalyod

 
Jarri est un berger du désert qui, un jour, à cause d'un "camion météo", a perdu d'un seul coup sa seule richesse : son troupeau d'une centaine de dinosaures. Parti pour la ville avec la ferme intention de tuer le responsable de son malheur, Jarri est arrivé dans une mégapole au bord du soulèvement. Fatigué de voir son mystérieux gouvernement (le "Réseau") assécher la planète et brider les gens par la violence policière, le peuple avait en effet besoin d'une bonne révolution ! Jarri, avec l'aide de quelques personnes dont il a gagné la confiance, allait participer à ce mouvement populaire en organisant le crash d'un aéronef dans le centre névralgique du pouvoir : au sommet de l'immense tour du Réseau...
 

Par Sylvestre, le 12/04/2019

Notre avis sur l'album Negalyod

 
Modernité et archaïsme sont mis en opposition sur le dessin de la couverture : les deux notions s'entremêlent effectivement dans cette aventure où la préhistoire côtoie allègrement la science-fiction ! Une SF qui, cela dit, prend parfois des airs de steampunk dans la mesure où machines volantes et architecture paraissent quelque peu vieillots ou bricolés ; même si d'autres éléments font dans l'ultra-modernité.

Dès la première planche, le graphisme et les couleurs nous font penser à du Cosey. Mais de nombreux autres éléments nous rappellent ensuite Moebius... Le style a en effet une grande importance, car au-delà de servir avec phase cette aventure où les grands espaces et la mégalomanie ont poussé l'auteur à produire de nombreuses très belles pleines-pages fourmillantes de détails, il est aussi comme un challenge pour Vincent Perriot qui n'a pas toujours dessiné de la même manière dans ses précédentes bandes dessinées (exemple Taïga Rouge, dont on attend toujours la fin, à bon entendeur, salut).

Côté scénario, on soulignera quelques faiblesses, quelques heureux hasards ou quelques facilités qui nous feront plutôt ranger cette histoire dans le rayon ado. Il n'en reste pas moins qu'avec ses 200 planches environ, ses originalités et quelques messages qui y sont sous-jacents, Negalyod marquera tous ceux, ados mais adultes aussi, qui prendront plaisir à plonger dans cette longue et agréable lecture !
 

Par , le

Nos interviews liées

Arnaud Malherbe et Vincent Perriot pour Belleville story

Sceneario.com : Est-ce que vous pouvez nous raconter en quelques mots la naissance de ce projet, est-ce d’abord un projet télé ?
Arnaud Malherbe : À l’origine c’est mon scénario, j’ai eu cette idée là parce que j’habitais dans le quartier et c’est à cause du quartier qu’est née l’idée de l’histoire. C’est vraiment une double envie qui était à la fois de raconter les choses qui se passaient dans le quartier et en même temps de faire une histoire de genre assez assumée, assez radicale dans le côté violence et de ne pas avoir peur de faire des péripéties un peu extrêmes, et sans faire une histoire sociale au sens premier du terme. J’ai d’abord voulu le monter au cinéma mais c’était compliqué, je n’ai pas trouvé de producteur et il n’y avait pas de possibilité de gros casting parce qu’il fallait des acteurs chinois et un jeune, du coup j’en ai parlé à Vincent avec qui j’avais déjà fait Taïga Rouge chez Dupuis et Vincent a bien aimé l’histoire, on a essayé de partir dessus, Dargaud nous a dit oui tout de suite et 15 jours après en fait, j’ai eu un coup de téléphone d’ARTE me disant qu’il voulait faire le film [...]

Lire la suite ›

Vincent Perriot en quête de nouvelles expériences

Nous avons retrouvé Vincent Perriot, l’auteur de l’album à succès Taïga Rouge, lors du festival Quai des Bulles fin octobre 2008 à Saint-Malo. Il nous parle de son parcours et de ses envies. Il fait sauter les barrières entre BD et illustration, édition indépendante et grands tirages. Retour sur son jeune parcours. Sceneario.com : Parlez nous un peu de votre parcours… Vincent Perriot : J’ai 24 ans et je suis originaire d’Orléans, même si j’habite aujourd’hui dans la Drôme. J’ai fait l’école des Beaux Arts d’Angoulême, où j’ai rencontré Guillaume Trouillard (éditions de la Cerise). C’est à partir de là que tout a commencé, avec l’équipe Clafoutis. J’ai eu là ma première publication et mes premiers dialogues avec des gens intéressants, amoureux de la narration et d’histoires particulières [...]

Lire la suite ›