NEFERITES #1 L'embaumeur

voir la série NEFERITES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Collection :

Dédales

Genre :

Aventure

Fiction

Historique

Policier

Sortie :
ISBN : 2731616989

Résumé de l'album L'embaumeur


Ce jour-là, lors d’une offrande au dieu Seth, le grand-prêtre se rend compte qu’un cadavre gît au pied de la statue divine. Le mort est reconnu par Menkhé, le vizir local : c’est Nebtou, un esclave de la reine.

La première version consistant à dire que c’est par les foudres divines que le pauvre a vu scellé son destin semble convenir à certains. Mais une enquête va être ouverte et il sera fait appel à Néféritès, embaumeur reconnu, et à son apprenti, Satis.

On dit de l’embaumeur qu’il préfère la compagnie de ses « clients », morts, plutôt que celle des vivants. Un mystère l’entoure, aussi ; la mort d’une femme.

Néféritès, "coincé" par le vizir Menkhé qui a décelé en lui une faiblesse pouvant faire dire de lui qu’il est coupable d’un crime, acceptera de pousser les limites de son métier en faisant office de médecin-légiste enquêteur. Son talent à faire parler les corps risque fort de déranger ceux que la version de la malédiction divine mettait hors de tout soupçon...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album L'embaumeur

 
Néféritès est une enquête prévue en trois tomes. Cette histoire se passe dans l’Egypte ancienne, et son personnage principal – qui a donné son nom à la série – a un rôle qui fortifie sa place d’acteur incontournable : embaumeur, il est en effet une personne qui peut avoir autant affaire aux plus riches qu’aux moins fortunés, mais aussi autant aux vivants qu’aux morts.

Cette enquête est très bien mise en place. Les pistes sont diverses et encore un peu troubles : d’une part, le vizir est un personnage assez antipathique mais sa volonté de voir avancer l’enquête intrigue ; d’autre part, Néféritès lui-même, qui aurait pu être au-dessus de tout soupçon, semble pouvoir être lié à cette affaire de meurtre déguisé. Enfin, on n’est même pas sûr, à la fin de ce premier tome, de connaître tous ceux parmi lesquels le (ou la) coupable pourrait se trouver...

La superbe collection Dédales nous offre une fois de plus une BD sensationnelle. Scénario intéressant et original, donc, et puis, vraiment, un dessin gé-nial !

Malgré des couleurs parfois un tout petit peu trop sombres (à mon goût), on a là des planches toutes plus belles les unes que les autres. J’adore les expressions qui sont données aux visages des personnages, eux-mêmes tous très beaux. Des expressions à la frontière entre le réalisme et le dessin animé ! J’aime beaucoup aussi, par exemple, comment Patrick Galliano, le dessinateur, traite l’orage du début, avec ces traits qui représentent la pluie qui tombe : ce ne sont pas des traits bêtement parallèles les uns aux autres, non, mais des courbes qui sont utilisées. C’est vraiment un style de dessin que j’apprécie !

La couverture est d’ailleurs un superbe aperçu de ce talent de Galliano : regardez ça ! Bravo !!! Galliano est par ailleurs, entre autres, scénariste des séries Stellaire et Lothario Grimm (toutes deux également chez les Humano). Comme quoi il a plus d'une corde à son arc ! Sylviane Corgiat, la scénariste, elle, est connue pour avoir signé les séries Elias le maudit et Lune d’ombre.

Vous l’avez compris, Néféritès risque bien d’être une série qui va nous faire regretter qu’elle s’arrête au tome 3 !!! Pas d’hésitation à avoir : la rentrée BD commence fort !
 

Par , le

Les albums de la série NEFERITES