NASH #7 Les Ombres

voir la série NASH
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

DELCOURT

Collection :

NEOPOLIS

Genre :

Anticipation

Science Fiction

Thriller

Sortie :
ISBN : 2847891099

Résumé de l'album Les Ombres

Tout va mal pour Audrey : son père est mort, et l’armée pénètre jour après jour un peu plus loin dans la jungle. Dreamland est mort, mais Audrey ne veut pas le reconnaître ; aussi les clans l’abondonnent-t-ils.
Seuls restent auprès d’elles son propre clan et Akim Bey, pour frapper une dernière fois l’ennemi et rendre leur liberté aux Dollies. Mais seront-ils assez forts pour y parvenir ? Dans ce combat, les Ombres seront-elles des alliées ?

Par Patatrak, le NC

Notre avis sur l'album Les Ombres

Ce tome clos le second triptyque des aventures de Nash, et je dois avouer qu’il est un peu décevant.

Bien sûr, du côté des bons points, il y a les dessins de Damour qui sont toujours impeccables, surtout dans la jungle sud-américaine, ils font merveille : des couleurs adaptées, des décors réussis. C’est clair, on retrouve l’ambiance des deux premiers volets, « Le petit Peuple » et « Dreamland ».

Le problème vient plutôt du scénario, qui manque un chouia d’épaisseur. Le cocktail est connu : de l’action, une touche d’humour cynique (ete d’humour tout court en la personne d’une Dollie un peu… à l’Ouest : o)) et le tour est joué.
L’ensemble est, reconnaissons, sympa à lire, on ne s’ennuie pas. Quid alors ? Et bien, c’est très simple : on en attend plus ! ^_^ Dans ce tome, les origines d’Audrey sont encore plus mises au second plan que dans Dreamland, ce qui cause un brin d’impatience. Pas d’agacement quand même, parce que (je l’ai déjà dit dans la critique d’autres tomes de la série), Pécau prend son temps pour nous amener là où il le souhaite, et quelque part, on aime ça ! Pour moi, en tout cas, c’est toujours un plaisir de lire les aventures de Nash. Alors, certes, une fois la dernière page tournée, si on s’amuse à la replacer dans la saga, on se dit qu’on n’en a pas appris beaucoup plus, mais franchement, pendant la lecture, on ne s’ennuie pas une seconde !

Mais par exemple, le titre laissait augurer quelque chose de spectaculaire, de très mystérieux voire de mystique. Que sont ces mystérieuses Ombres ? Des créatures intelligentes ? Des ennemis ? Je ne vous révèle pas de quoi il s’agit, parce que j’ai ma propre interprétation des Ombres. Du coup, comme je ne suis pas sûr, je ne vois pas l’intérêt de vous en dire plus ^_^
D’ailleurs (et heureusement pour nous, petits lecteurs ^_^), Pécau maîtrise bien son sujet, et au moment de refermer son histoire, il relance très bien le récit, avec une belle surprise à la fin (en tout cas, ce fut mon cas) et disons le lien entre Nash, Audrey et la guerre du Tical (c’est comme cela que je l’ai perçu en tout cas).

Au final, on est donc un peu mi-figue, mi-raisin, car d'un côté on se dit que le tome n'était pas indispensable dans la mesure où le lecteur n'apprend rien de crutial, mais d'un autre côté, le rythme de l'aventure, les Ombres, la petite surprise de fin (héhéhé...), tout cela vaut quand même le détour, et personnellement, j'ai hâte de lire la suite!

Par , le

Les albums de la série NASH

Nos interviews liées

Fred Duval, Jean Pierre Pécau

Rencontre avec Fred Duval et Jean Pierre Pécau qui nous présentent l'Inspecteur Spadaccini


Interviewer : Olivier
Images et Son : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Sébastien Damour

Sceneario.com: Sébastien Damour, comment êtes-vous arrivé sur se 7° tome de Pandora Box?
Damour: Je suis arrivé le dernier sur la Série Pandora Box par l'entremise de Roland Pignault qui m'avait contacté courant 2003 en me disant qu'il restait un album à faire, l'auteur pressenti s'étant décommandé. Connaissant Sébastien Gnaegig, en charge de la collection Empreinte(s) à l'époque, j'étais le dernier auteur "recruté" par ce dernier. Je me mis à la réalisation de l'album courant 2005, ayant auparavant le Nash tome 9 à réaliser.

Sceneario.com:Avez-vous pu tout de même choisir l‚un des album à dessiner de cette série?
Damour: Arrivant bon petit dernier, il n'y avait plus le choix. Je me suis vu proposer le septième album de la série, "La Colère", traitant du thème des armes bactériologiques, thème qui me convenait bien d'ailleurs [...]

Lire la suite ›

DAMOUR

SCENEARIO.COM: Pouvez vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas?
DAMOUR:
Je m'appelle Sébastien TESSIER, 30 ans, mon pseudo est DAMOUR, nom de jeune fille de ma mère, nom qui a une grande importance à mes yeux.
je suis dessinateur de BD depuis 6 ans sur la série Nash chez Delcourt (7 tomes parus) et un tome du Silence de la Terre dans la Transgenèse paru aux Humanoides associés.

SCENEARIO.COM:Comment avez vous démaré sur le pojet de Nash?
DAMOUR:
Grâce à Didier Crisse (merci encore Didier !), j'ai rencontré à Angoulème en 1994 Fred Blanchard, Olivier Vatine et Guy Delcourt qui ont été intéressés par mon graphisme. Ils m'ont ensuite mis en contact avec Jean-Pierre Pécau qui a retravaillé et largement enrichi l'embryon de scénario que j'avais à l'origine.la maturation du premier tome fut lente, il y eut beaucoup de mises au point et finalement le tome 1 sortit en février 1997 [...]

Lire la suite ›