NASH #3 La Reine des Anges

voir la série NASH
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

DELCOURT

Sortie :
ISBN : 2840552256

Résumé de l'album La Reine des Anges

Le Terre est en danger à cause d'une probable invasion des "Anges ", première génération de créatures issues d'expérimentations sur le clonage. L'expérience ayant raté, une "Phase 2" est mise en oeuvre dont Audrey est directement issue à l'insu de son père Nash Tulsa qui apprend en même temps qu'il a été cobaye dans un programme de manipulation génétique ! De quoi faire peur et comprendre à Nash que l'enjeu est très grave et que Audrey peut peut être parvenir à stopper la gangrène qui s'annonce en retrouvant son "frère" Caïn, élément néfaste du programme. Nash part alors sur l'Arche où se trouvent les Anges, avec sa fille, Von Speen et son armée. Audrey reprendra t-elle le pouvoir ?

Par Marie, le NC

Notre avis sur l'album La Reine des Anges

Beaucoup moins drôle que le tome précédent, et encore plus rapide, cet épisode est très fort ! De nombreux éclaircissements interviennent ! On comprend beaucoup mieux les ficelles de l'histoire et on cerne totalement les personnages. Le débat sur le clonage est posé avec ses dangers mais aussi avec un clin d'oeil humoristique avec l'apparition des Barbies, clones féminins créés pour le plaisir, dont le dessin expressif et la mise en couleur Rose ne laissent aucun doute sur le but du jeu : -) Mention spéciale pour la double planche 12 et 13, avec un dessin, un découpage et une mise en couleur remarquables ! Au final, dans un cadre de SF, J-P Pécau parle de problèmes sous jacents que la planète pourrait rencontrer sans une étique forte en matière de recherche scientifique sur l'ADN et sur l'environnement en général. Je suis agréablement bluffée par cette série à qui je reproche quand même un ton trop masculin.... Le sujet m'a passionné mais, Monsieur Pécau, nous ne sommes pas toutes spécialistes en armes à feu ou en tactique d'attaque ;-)

Par , le

Au départ, et si je ne savais pas que la série Nash continuait au delà de ce tome, j'aurais pu croire que Pécau (le scénariste) avait joué un sacré tour, en laissant, après un album soufflant, des questions en suspens. Mais finalement, en sachant qu'il existe une suite, je suis quelque peu rassuré, et évidemment agacé de ne pas l'avoir en ma possession... Ce tome charnière est très bien, très rythmé, et on relâche la pression en arrivant sur la dernière planche, tout juste. L'intrigue promet de pouvoir être développée aisément, et les personnages ont encore de la marge dans leur histoire... Quant à l'intrigue de ce tome en particulier, il est vrai que si on prend l'ensemble des trois tomes parus, on peut déceler une forte critique de l'évolution scientifique... encore que l'auteur n'ait, pour l'instant, pas été très vindicatif. Cela reste sous jacent, mais critique. Finesse quand tu nous tiens... tu ne nous tiens pas forcement très bien tout le temps... preuve en est avec le cliché féminin des BDs futuristes et/ou d'action... n'est ce pas Marie ? ;o)
Reste que cette série est à lire, fortement conseillée d'ailleurs...

Par , le

Ce troisième conclut magnifiquement ce premier triptyque des aventures de Nash et de sa fille Audrey.

Les deux premiers tomes ont très bien amené le récit là où il fallait ; ce troisième tome est le dénouement, il explique beaucoup de choses. Et d'ailleurs, bien que 7 autres tomes suivront, "Nash" aurait très bien pu rester une trilogie.

Dans ce tome donc, on va découvrir pourquoi Nash a été désigné pour être le père d'Audrey, le lien entre cette dernière, Caïn et les Anges.
Le ton du récit est clairement plus sombre et plus violent. Comme pour rehausser ce point, l'action se situe dans l'espace (vous savez, là où personne ne vous entend crier... ^_^), sur "l'Arche" plus précisément.

Si le scénario de Pécau est parfait, bien articulé, très cohérent, que dire des dessins de Damien Pécau ? Je trouve qu'ils sont encore mieux dans ce tome, qu'ils prennent toutes leur dimension. Les Anges sont magnifiques et terrifiants. En particulier, la scène dans la serre avec les soldats est très convaincante, mystérieuse à souhait, presque envoûtante.

Bref, vous l'aurez aisément compris, cette série a toute ma bénédiction, particulièrement ces trois premiers tomes, pour le côté crédible du scénario, l'action et l'humour, omniprésents sans être superflus, et les dessins réussis.

Par , le

Les albums de la série NASH

Nos interviews liées

Fred Duval, Jean Pierre Pécau

Rencontre avec Fred Duval et Jean Pierre Pécau qui nous présentent l'Inspecteur Spadaccini


Interviewer : Olivier
Images et Son : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Sébastien Damour

Sceneario.com: Sébastien Damour, comment êtes-vous arrivé sur se 7° tome de Pandora Box?
Damour: Je suis arrivé le dernier sur la Série Pandora Box par l'entremise de Roland Pignault qui m'avait contacté courant 2003 en me disant qu'il restait un album à faire, l'auteur pressenti s'étant décommandé. Connaissant Sébastien Gnaegig, en charge de la collection Empreinte(s) à l'époque, j'étais le dernier auteur "recruté" par ce dernier. Je me mis à la réalisation de l'album courant 2005, ayant auparavant le Nash tome 9 à réaliser.

Sceneario.com:Avez-vous pu tout de même choisir l‚un des album à dessiner de cette série?
Damour: Arrivant bon petit dernier, il n'y avait plus le choix. Je me suis vu proposer le septième album de la série, "La Colère", traitant du thème des armes bactériologiques, thème qui me convenait bien d'ailleurs [...]

Lire la suite ›

DAMOUR

SCENEARIO.COM: Pouvez vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas?
DAMOUR:
Je m'appelle Sébastien TESSIER, 30 ans, mon pseudo est DAMOUR, nom de jeune fille de ma mère, nom qui a une grande importance à mes yeux.
je suis dessinateur de BD depuis 6 ans sur la série Nash chez Delcourt (7 tomes parus) et un tome du Silence de la Terre dans la Transgenèse paru aux Humanoides associés.

SCENEARIO.COM:Comment avez vous démaré sur le pojet de Nash?
DAMOUR:
Grâce à Didier Crisse (merci encore Didier !), j'ai rencontré à Angoulème en 1994 Fred Blanchard, Olivier Vatine et Guy Delcourt qui ont été intéressés par mon graphisme. Ils m'ont ensuite mis en contact avec Jean-Pierre Pécau qui a retravaillé et largement enrichi l'embryon de scénario que j'avais à l'origine.la maturation du premier tome fut lente, il y eut beaucoup de mises au point et finalement le tome 1 sortit en février 1997 [...]

Lire la suite ›