NASH #8 La guerre des rouges

voir la série NASH
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

NEOPOLIS

Sortie :
ISBN : 2847891099

Résumé de l'album La guerre des rouges

Quatre années ont passées depuis que Nash est revenu à la vie dans le territoire de Dreamland. Avec Audrey, ils suivent la trace de professeur Labory depuis deux ans. Il semble que le savant prévoyait que le détective et sa fille souhaiteraient obtenir des réponses concernant les secrets de la venue au monde d’Audrey.
Aussi a-t-il laisser plusieurs indices pour qu’ils puissent entrer en contact avec lui.
Cette piste les mènent sur Mars, où les opérations de terraformation ont commencé. Une grande tension règne sur la planète entre les Bleus, représentants légaux de la Terre, et les Rouges, qui craignent que Mars deviennent la poubelle de la Terre.
Nash et Audrey vont se retrouver au milieu des deux partis...

Par Patatrak, le NC

Notre avis sur l'album La guerre des rouges

Un bon tome, mais sans plus en ce qui me concerne. On retrouve les ingrédients qui ont fait le succès de la série : un certain humour teinté d’ironie, de l’action, quelques mystères par-ci, par-là...

Le problème, de mon point de vue, c’est qu’on n'a pas l’impression d’avancer beaucoup. Certes, l’aventure est suffisamment rythmée pour apprécier ce huitième tome, mais finalement, on n’en apprend pas beaucoup plus sur Labory, ni ce qu’il souhaite réellement de Nash et Audrey. Bien sûr, Labory est lié aux événements de Mars, mais cela valait-il un tome entier ?
Personnellement, je me pose la question et je trouve que c’est bien dommage.

Dommage, parce que le dessin de Damour est toujours très bon, nerveux à souhait. Dommage parce que j’avais vraiment adoré les 3 premiers tomes qui constituent pour moi sûrement une des meilleures séries SF que j’ai jamais lue. Je peux comprendre qu’on ait envie de pérenniser le succès d’une série, mais bon, c’est mon avis et je le partage, je crois que ce tome n’était pas indispensable. J’attends la suite pour juger : peut-être que finalement, il aura son importance.

Et puis comme je l'ai dit au début, c'est un bon tome qui ravira les inconditionnels de Nash!

Par , le

Ce tome est à mon goût vraiment pas terrible. il reprend tous les poncifs de science-fiction.
J'aimais bien ce genre de trucs quand j'étais ado (j'adorais même). Mais aujourd'hui, je crois qu'un peu plus de subtilité ferait du bien. Et puis, j'ai rien contre le fait d'exploiter des thèmes relatifs à l'environnement, mais là en l'occurence... plus tartiné que ça tu meurs (c'est l'histoire de l'humanité qui fait des saletés de trucs chimique et alors ça lui crée de problèmes, et alors c'est bien fait pour elle à l'humanité. Elle récolte ce qu'elle a semé, l'humanité, l'avait qu'à pas salir la nature). ;-)

Par , le

Les albums de la série NASH

Nos interviews liées

Fred Duval, Jean Pierre Pécau

Rencontre avec Fred Duval et Jean Pierre Pécau qui nous présentent l'Inspecteur Spadaccini


Interviewer : Olivier
Images et Son : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Sébastien Damour

Sceneario.com: Sébastien Damour, comment êtes-vous arrivé sur se 7° tome de Pandora Box?
Damour: Je suis arrivé le dernier sur la Série Pandora Box par l'entremise de Roland Pignault qui m'avait contacté courant 2003 en me disant qu'il restait un album à faire, l'auteur pressenti s'étant décommandé. Connaissant Sébastien Gnaegig, en charge de la collection Empreinte(s) à l'époque, j'étais le dernier auteur "recruté" par ce dernier. Je me mis à la réalisation de l'album courant 2005, ayant auparavant le Nash tome 9 à réaliser.

Sceneario.com:Avez-vous pu tout de même choisir l‚un des album à dessiner de cette série?
Damour: Arrivant bon petit dernier, il n'y avait plus le choix. Je me suis vu proposer le septième album de la série, "La Colère", traitant du thème des armes bactériologiques, thème qui me convenait bien d'ailleurs [...]

Lire la suite ›

DAMOUR

SCENEARIO.COM: Pouvez vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas?
DAMOUR:
Je m'appelle Sébastien TESSIER, 30 ans, mon pseudo est DAMOUR, nom de jeune fille de ma mère, nom qui a une grande importance à mes yeux.
je suis dessinateur de BD depuis 6 ans sur la série Nash chez Delcourt (7 tomes parus) et un tome du Silence de la Terre dans la Transgenèse paru aux Humanoides associés.

SCENEARIO.COM:Comment avez vous démaré sur le pojet de Nash?
DAMOUR:
Grâce à Didier Crisse (merci encore Didier !), j'ai rencontré à Angoulème en 1994 Fred Blanchard, Olivier Vatine et Guy Delcourt qui ont été intéressés par mon graphisme. Ils m'ont ensuite mis en contact avec Jean-Pierre Pécau qui a retravaillé et largement enrichi l'embryon de scénario que j'avais à l'origine.la maturation du premier tome fut lente, il y eut beaucoup de mises au point et finalement le tome 1 sortit en février 1997 [...]

Lire la suite ›