NASH #2 A l'Est d'Eden

voir la série NASH
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

DELCOURT

Sortie :
ISBN : 2840551616

Résumé de l'album A l'Est d'Eden

Ethel, la maman d'Audrey a été enlevée et devient la monnaie d'échange contre sa fille Audrey. Nash et ses amis tentent de la retrouver et tombent au beau milieu d'une attaque de Von Speen contre une étrange armée indétectable des radars ou presque. Il apprendra alors l'existence des "Anges" qui pourrait bien avoir un rapport avec sa famille ! Une puissance d'une rare violence montre son pouvoir de destruction et Nash doit tout tenter, malgré tout, jusqu'au désert d'Alley où Ethel est gardée prisonnière. Là, ils vont faire une découverte terrifiante !

Par Marie, le NC

Notre avis sur l'album A l'Est d'Eden

Poursuite des aventures de Nash avec cet album ultra rapide et un dialogue très percutant. Le paradoxe de cette histoire est l'humour des réparties des personnages et les références cinématographiques et, bien que le sujet soit angoissant, le dessin montre la violence sans excès inutiles. Dans cette histoire, j'aime bien le côté défense-écolo et le signal d'alarme qu'il faut tirer à propos du travail de recherche sur le clonage. C'est très efficace, accusateur, plutôt violent et pourtant, on sourit souvent ! Conclusion, soyez curieux pour cette série, çà vaut le détour.

Par , le

Dans ce deuxième tome, nous retrouvons la même recette que dans le premier, à savoir une bonne dose d'action, des personnages pas toujours très clairs, et des phrases qui fusent rapidement. Comme le précise Marie, la violence est présente, mais sans excès. Certes, avec des tueurs dans pas mal de cases, difficile de ne pas avoir de sang, mais cela reste raisonnable et bien fait. Malgré la bonne dose de critique comme dit Marie, l'album est souvent ponctué de touches d'humour pas malvenues avec lesquelles on sourit aisément.
L'intrigue prend petit à petit une épaisseur certaine, et les personnages dévoilent leur background peu à peu. Pour le dessin, rien à redire, ça passe très bien, et on retrouve avec plaisir cette ambiance un peu sombre qui semble être le propre de la série. Détour conseillé sur la série Nash...

Par , le

Miam ! Quel plaisir de retrouver Nash pour la suite de ces aventures "génético-policières".
Notre héros retrouve la fille mais perd la femme (enfin, ex-femme ^_^)

Côté dessin, c'est toujours bien fait : j'aime le trait sombre de Damour. Avec les couleurs de Schelle, cela donne de l'épaisseur à l'histoire, on se sent bien dans l'aventure. Ca rend presque le récit palpable, et c'est vraiment très agréable de se sentir "au côté" des personnages.

Le récit, lui, suit son cours : on progresse petit à petit, toujours, comme dans le tome 1, sans se lasser, sans impatience, comme si le parcours de Nash était tracé, nécessaire.
Il va d'ailleurs prendre une nouvelle tournure avec l'apparition de Caïn. Si, au contraire de Marie et Siam, je n'y ai pas vu une critique "ouverte" sur le clonage, il est vrai que ça fait un peu froid dans le dos tout cela : o)
On ressent toutefois très bien le côté "apprenti-sorcier" des savants, et on ne peut s'empêcher de se dire qu'ils ne maîtrisent pas grand chose...

Le récit est donc une fois de plus très bien mené, et il débouche sur une conclusion superbe qui annonce un tome 3 qui devrait être absolument passionnant !

Par , le

Les albums de la série NASH

Nos interviews liées

Fred Duval, Jean Pierre Pécau

Rencontre avec Fred Duval et Jean Pierre Pécau qui nous présentent l'Inspecteur Spadaccini


Interviewer : Olivier
Images et Son : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Sébastien Damour

Sceneario.com: Sébastien Damour, comment êtes-vous arrivé sur se 7° tome de Pandora Box?
Damour: Je suis arrivé le dernier sur la Série Pandora Box par l'entremise de Roland Pignault qui m'avait contacté courant 2003 en me disant qu'il restait un album à faire, l'auteur pressenti s'étant décommandé. Connaissant Sébastien Gnaegig, en charge de la collection Empreinte(s) à l'époque, j'étais le dernier auteur "recruté" par ce dernier. Je me mis à la réalisation de l'album courant 2005, ayant auparavant le Nash tome 9 à réaliser.

Sceneario.com:Avez-vous pu tout de même choisir l‚un des album à dessiner de cette série?
Damour: Arrivant bon petit dernier, il n'y avait plus le choix. Je me suis vu proposer le septième album de la série, "La Colère", traitant du thème des armes bactériologiques, thème qui me convenait bien d'ailleurs [...]

Lire la suite ›

DAMOUR

SCENEARIO.COM: Pouvez vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas?
DAMOUR:
Je m'appelle Sébastien TESSIER, 30 ans, mon pseudo est DAMOUR, nom de jeune fille de ma mère, nom qui a une grande importance à mes yeux.
je suis dessinateur de BD depuis 6 ans sur la série Nash chez Delcourt (7 tomes parus) et un tome du Silence de la Terre dans la Transgenèse paru aux Humanoides associés.

SCENEARIO.COM:Comment avez vous démaré sur le pojet de Nash?
DAMOUR:
Grâce à Didier Crisse (merci encore Didier !), j'ai rencontré à Angoulème en 1994 Fred Blanchard, Olivier Vatine et Guy Delcourt qui ont été intéressés par mon graphisme. Ils m'ont ensuite mis en contact avec Jean-Pierre Pécau qui a retravaillé et largement enrichi l'embryon de scénario que j'avais à l'origine.la maturation du premier tome fut lente, il y eut beaucoup de mises au point et finalement le tome 1 sortit en février 1997 [...]

Lire la suite ›