NAJA #3 Naja - 3

voir la série NAJA
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Polar

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782505005988

Résumé de l'album Naja - 3

FInalement, Naja n'est pas parvenue à ses fins. Max, alias numéro 1 a finit par lui échapper. Ce combat épique va laisser des traces que ce soit chez Max qui est gravement blessé mais aussi chez Naja, pas vraiment indemne elle aussi.
Mais Max n'en n'a pas fini car il maintenant à ses trousses numéro 2. Ce  dernier s'est fait une spécialité dans le maniement des armes blanches. Max parviendra tout de même à lui  échapper, non sans mal également.
Alors qu'elle vient tout juste de panser ses blessures Naja, découvre son ami Piiiib (*) littéralement déchiquteté par les lames de numéro 2, et maintenant elle doit se rendre chez la mère de son ami disparu pour une curieuse révélation.

(*) tel quel  dans le texte

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Naja - 3

Ce nouveau tome s'annonçait  comme un tome de transition après un précédent opus riche en rebondissements.

Finalement, ce troisième tient amplement les promesses faites depuis le début de la série.
On est encore loin d'avoir le fin mot  de l'histoire et l'arrivé de ce nouveau tueur vient rajouter un peu plus de mystère. On se retrouve à suivre une aventure à la manlère du bon, la brute et le truand, mais ici les rôles ne sont pas clairement définis. On a trois tueurs, et deux personnes mystérieuses qui n'ont pas encore  abattu leur jeu.
Ce troisième tome, où cette voix-off est toujours omniprésente laisse paradoxalement pas mal de silences. Il  faut donc ajouter au scénari  le style nerveux de Bengal pour nous tenir en haleine. C'est toujours aussi dépouillé et minimaliste mais ca fonctionne toujours aussi bien.

Avec ce nouveau tome, on connait en parti la réponse à cette question qui se trouve en quatrième de couverture "Quand le tueur n°1 d'une organisation a un contrat sur le n°3, comment réagit le n°2?" On peut dire qu'il le prend très mal et maintenant il reste à savoir s'ils peuvent changer d'avis.

Par , le

Les albums de la série NAJA

Nos interviews liées

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Bengal... dessinateur de Manga Européen

Sceneario.com : Comme à l’accoutumé des interviews, peux tu te présenter ?
Bengal :
J’ai 27 ans, je suis né dans la région des Alpes, j’habite sur Paris depuis de nombreuses années, et je suis arrivé à la BD le jour où j’ai rencontré Morvan en 1996. La mise en place a été plutôt longue, le temps que je m’améliore en dessin, j’ai eu une expérience dans le jeux vidéo, et enfin j’arrive dans la BD avec Meka.

Sceneario.com : Le jeu vidéo ?
Bengal :
J’ai travaillé dans le jeu vidéo suite à un besoin de terminer la production du jeu "Alone in the dark 4" fait par le studio darkworks, et j’ai continué durant 3 années dans une team de 3 dessinateurs qui s’entendaient plutôt très bien [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›