NAINS #1 Redwin de la forge

voir la série NAINS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Drame

Heroic Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782302046443

Résumé de l'album Redwin de la forge

Le seigneur nain Redwin se prépare à livrer son dernier combat. Face à ses démons, le petit homme n’est plus que l’ombre de lui-même et ne peut, avant l’instant fatidique au cours duquel il peut gagner comme tout perdre, s’empêcher de penser ce qu’il était auparavant, il y a trente ans. A cette époque, dans son village natal de Boronn, il suivait les conseils avisés de son père Ulrog, maître de l’ordre de la Forge, pour travailler le métal et les runes. Mais, il ne pouvait accéder à la connaissance de la fabrication des armes que son père lui refusait catégoriquement. On ne peut plus frustré et honteux de ce géniteur pourtant si habile qui se faisait traité de lâche par ses pairs, il s’était donc construit dans le plus grand secret une forge afin de créer lui-même ses armes. Malgré sa persévérance, le résultat se révélait toujours insuffisant. Seul un grand maître forgeron comme son père aurait pu lui permettre de surmonter cette épreuve mais en pure perte. C’est alors qu’il reçut la visite de son oncle Jarsen qui vint lui proposer l’enseignement nécessaire pour devenir maître de forge. Voilà l’occasion inespérée qui pouvait lui permettre de réaliser ses plus chers désirs et de prendre même une revanche sur les railleries de ses pairs comme le sinistre Rom. Mais à quels dépens !

Par Phibes, le 11/05/2015

Notre avis sur l'album Redwin de la forge

Etre mythique par excellence à l’origine de nombreuses équipées d’heroic fantasy, le Nain inspire particulièrement Nicolas Jarry (Nains !, Les rois forgerons…) qui, par ce premier opus, vient inaugurer la nouvelle série-concept dédiée à ce personnage court sur patte et haut en aventures. A l’instar de la saga Elfe, c’est donc un nouvel univers qui nous est développé et qui permet de découvrir 5 peuplades de nains au travers de 5 histoires complètes.

Force est de constater que pour un récit d’ouverture, l’histoire de Redwin se veut de haute volée et donne une teneur fortement engageante pour la suite. Afin d’illustrer l’un des quatre ordres dominants du monde des nains (celui de la Forge), Nicolas Jarry nous livre une épopée fantastique intimiste aux accents sombres pénétrants qui met en avant la destinée de l’un de ses membres les plus représentatifs, Redwin. Personnage on ne peut plus charismatique, cet apprenti forgeron dévoile, au travers d’une voix-off aiguisée qui fait percevoir un profond malaise interne et un ressentiment tenace, son parcours dissident vis-à-vis de son père et de lui-même également.

Il ne fait aucun doute qu’à la faveur d’une évocation remarquablement bien pesée et sans répit, l’aventure exploite avec brio la personnalité déchirée de Redwin et son antagonisme avec Ulrog son père, dans un cheminement douloureux progressif bordé de magie runique, de brutalité, de haine, de colère et de regrets inavoués. Dans cette confusion d’esprit habilement décrite, on se laisse gagner par le trouble du personnage principal, caractériellement imposant, par sa souffrance morale, jusqu’à susciter, au fil des nombreuses épreuves, un certain attachement.

Le monde des nains est également connu de Pierre-Denis Goux puisqu’on lui doit le superbe diptyque Mjöllnir. On ne peut plus en forme puisque, rien pour ce premier semestre 2015, il se voit à la tête de deux ouvrages après le premier volet des Maîtres inquisiteurs (autre série-concept de chez Soleil chapeautée par Jean-Luc Istin), ce dessinateur démontre une fois encore qu’il a un réel potentiel graphique. D’un trait puissant et rigoureux appuyé par une colorisation qui accentue le côté sombre de l’aventure, ce dernier donne corps à l’univers imaginaire de ses petits personnages massifs qui, à n’en pas douter, n’ont rien de fragile. L’artiste sait mettre en avant la bestialité personnifiée au travers de scènes de combat impressionnantes et arrive profitablement, grâce à un jeu d’expressions averti et profond, à rendre palpable le trouble de Redwin.

Une ouverture d’un nouvel arc de cinq épisodes sur les fameux nains et l’univers qui leur est propre, particulièrement sombre et très alléchante, portée par un duo d’artistes au talent avéré.

 

Par , le

Les albums de la série NAINS

Nos interviews liées

Les auteurs de la nouvelle série Soleil nous livrent leurs secrets

Une rencontre avec : Nicolas Jarry, Pierre-Denis Goux, Stéphane Créty à l'occasion de la sortie de la nouvelle série Soleil :   NAINS


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Le Testament Des Siècles - Tome 1


Questions à Henri Loevenbruck, co-scénariste avec Nicolas Jarry et auteur du roman qui a inspiré la BD :

Sceneario.com : Lorsque ton roman est paru, pensais-tu qu'il serait adapté en Bande Dessinée ?

Henri Loevenbruck :
Non, pas du tout. D'ailleurs, quand Soleil m'a appelé, j'ai d'abord cru qu'ils voulaient me proposer d'adapter mes romans de Fantasy, adaptation à laquelle, en revanche, j'avais songé, étant donné que c'est un genre qui est plus courant en BD, surtout chez Soleil.

Sceneario.com : Le passage de roman à scénario de BD est-il difficile ?

Henri Loevenbruck :
Oui, surtout quand c'est une première fois. La collaboration de Nicolas Jarry a été précieuse et essentielle, il a fallu que j'aprenne les bases [...]

Lire la suite ›

Nicolas JARRY

Sceneario.com: Bonjour Nicolas. Tu as commencé en tant qu’auteur de fantasy. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire ?

Nicolas Jarry : Comme beaucoup d’auteurs de ma géneration, j’ai commencé à raconter des histoires pour le JDR, même si l’envie d’écrire était déjà là. 


Sceneario.com: Plus tard tu es arrivé à la BD. Comment cette transition s’est-elle opérée ?
extrait du tome 2
NJ : J’y suis arrivé par « accident ». Un copain voulait faire de la Bd en temps que dessinateur, je lui ai fait un scénario et de fil en aiguille je me suis retrouvé accro des bulles… 


Sceneario [...]

Lire la suite ›