NAINS #2 Ordo du Talion

voir la série NAINS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782302047648

Résumé de l'album Ordo du Talion

Il y a trente ans, parce qu’il était le sixième fils de la fratrie, né le sixième jour de la sixième lune, Ordo a été arraché à sa famille pour intégrer de force la secrète et toute puissante Loge Noire. Sous la coupelle du sombre Maître Abekash, il apprend au fil du temps à devenir un tueur à la solde de l’Ordre du Talion. Son initiation infernale et ces agissements radicaux lui permettent toutefois de s’interroger sur son avenir ténébreux s’il persiste dans cette voie inextricable. Devenu maître assassin, il se voit confié par Abekash un nouveau contrat qui consiste à éliminer un autre élément de la Loge, son ancienne compagnonne Héba. A partir de ce moment, ayant compris que l’Ordre pour le compte duquel il mène ses missions est irrémédiablement corrompu, Ordo décide de l’anéantir coute que coute. Puisqu’il doit pourchasser Héba, autant l’approcher et lui proposer de s’associer à lui pour déstabiliser le sinistre Ordre en lui volant ce qu’il a de plus précieux, le Cœur du dragon, détenu au cœur de la forteresse de Fort Draz.

Par Phibes, le 04/09/2015

Notre avis sur l'album Ordo du Talion

Toujours sous l’œil vigilant de Jean-Luc Istin, directeur de collections chez Soleil, cette nouvelle série poursuit dorénavant son vol grâce, une fois encore, à la créativité du scénariste qui en a pris la gestion à savoir Nicolas Jarry. Fort de cet univers mis en avant dans le premier tome, le lecteur est appelé, à l’instar de la saga Elfe (parue chez Soleil également), à découvrir les différents ordres (au nombre de cinq) qui composent le royaume des fameux nains au travers d’aventures uniques vécues par chacun de ses représentants.

Après avoir évoqué l’Ordre de la Forge et les péripéties douloureuses de Redwin, Nicolas Jarry s’attaque donc à un autre ordre, celui du Talion, régi par la caste des commerçants et des négociants, qui bénéficie d’un pouvoir de persuasion énorme sur les rois nains. Afin d’imposer sa volonté, cette organisation s’attache les services radicaux d’une société secrète, la Loge Noire. Et c’est de l’un de ses membres, Ordo, que l’on va suivre les péripéties.

Comme l’on pouvait s’y attendre, la destinée d’Ordo se veut trouver une certaine cohésion avec celle de Redwin. Refusant en quelque sorte ce qu’il est devenu par obligation, à savoir un assassin aux ordres d’une entité machiavélique, ce dernier a décidé de se lancer dans une quête vindicative contre son propre employeur. Aussi, on ne sera pas forcément surpris de la noirceur du récit qui fait étalage, dans un déroulement alterné maîtrisé entre passé et présent, de la vie dramatique du personnage principal. A la faveur d’une voix-off amère très significative et d’un déroulé scénaristique à rebondissements, les évènements contés se révèleront formateurs à la fois sur l’Ordre dont il est question, sur la sinistre Loge Noire et sur Ordo lui-même.

Aussi, on ne manquera pas, une fois de plus, de se laisser happer par le destin tourmenté du héros, par la quête vengeresse qui l’anime. Celle-ci nous entrainera dans des péripéties sombres et puissantes où la tragédie prend toute sa dimension à la faveur de retrouvailles captivantes et d’une menace permanente qui génèrera un duel inévitable.

Pierre-Denis Goux a laissé sa place à un de ses confrères Stéphane Créty qui a construit sa notoriété sur des séries comme Acriboréa, Hannibal Meriadec et les larmes d'Odin, Le sang du dragon, Star wars… Il ne fait aucun doute que la mise en image de la destinée d’Ordo qu’il met en avant se suffit à elle-même pour bien camper l’univers fantasy, grâce à un jeu pictural tout en puissance. Ses décors imaginaires sont de toute beauté, enrichis par une colorisation superbe. De leur côté, ses personnages sont remarquablement caractérisés, dans leur petitesse et surtout leur massivité, leur agressivité et leur robustesse, et enfin leur psychologie exacerbée. A ce titre, l’on conviendra qu’il ne manque pas de savoir-faire pour jouer sur leurs expressions les plus sombres et sur leurs attitudes les plus violentes.

Un nouvel ordre du royaume des nains pour une nouvelle destinée tourmentée admirablement contée et dessinée.

Par , le

Les albums de la série NAINS

Nos interviews liées

Les auteurs de la nouvelle série Soleil nous livrent leurs secrets

Une rencontre avec : Nicolas Jarry, Pierre-Denis Goux, Stéphane Créty à l'occasion de la sortie de la nouvelle série Soleil :   NAINS


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec un dessinateur Masqué !

Sceneario.com : Bonjour Stéphane. Ton actualité récente est la sortie du premier tome d’un cycle de quatre intitulé Masqué . Mais avant d’aborder le sujet : revenons sur ton parcours. Qui est donc ce Stéphane créty qui s’est fait connaître avec entre autres Acriboréa ?
Stéphane Créty : Je ne suis né un jour de novembre 69 pluvieux à Charleville –Mézières. Pour lutter contre une timidité maladive, je me suis réfugié dans la littérature de genre la Bande dessinée, et le dessin. Ma première bd, réalisée à 10 ans fut une adaptation d’une lecture passionnante, l’Homme invisible ; 80 pages (bon d’accord, le perso principale n’était pas très complexe à dessiner.).Après un Bac arts plastiques acquis de haute lutte, et une licence d’histoire, j’ai travaillé dans le dessin animé [...]

Lire la suite ›

Le Testament Des Siècles - Tome 1


Questions à Henri Loevenbruck, co-scénariste avec Nicolas Jarry et auteur du roman qui a inspiré la BD :

Sceneario.com : Lorsque ton roman est paru, pensais-tu qu'il serait adapté en Bande Dessinée ?

Henri Loevenbruck :
Non, pas du tout. D'ailleurs, quand Soleil m'a appelé, j'ai d'abord cru qu'ils voulaient me proposer d'adapter mes romans de Fantasy, adaptation à laquelle, en revanche, j'avais songé, étant donné que c'est un genre qui est plus courant en BD, surtout chez Soleil.

Sceneario.com : Le passage de roman à scénario de BD est-il difficile ?

Henri Loevenbruck :
Oui, surtout quand c'est une première fois. La collaboration de Nicolas Jarry a été précieuse et essentielle, il a fallu que j'aprenne les bases [...]

Lire la suite ›

Nicolas JARRY

Sceneario.com: Bonjour Nicolas. Tu as commencé en tant qu’auteur de fantasy. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire ?

Nicolas Jarry : Comme beaucoup d’auteurs de ma géneration, j’ai commencé à raconter des histoires pour le JDR, même si l’envie d’écrire était déjà là. 


Sceneario.com: Plus tard tu es arrivé à la BD. Comment cette transition s’est-elle opérée ?
extrait du tome 2
NJ : J’y suis arrivé par « accident ». Un copain voulait faire de la Bd en temps que dessinateur, je lui ai fait un scénario et de fil en aiguille je me suis retrouvé accro des bulles… 


Sceneario [...]

Lire la suite ›