NAINS #4 Oösram des Errants

voir la série NAINS
Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Drame

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782302051980

Résumé de l'album Oösram des Errants

Pour avoir fait main basse sur un trésor appartenant aux Elfes Sylvains lors d’une campagne guerrière sans en référer à son roi, le général Oösram a été déchu de tous ses titres et banni de l’Ordre du Bouclier. Condamné à être un errant sans ordre, l’ancien cognar a abandonné ses biens et a été obligé, avec sa famille, de quitter la forteresse-Etat de Gol-Garsëm. Dans leur exil, ils ont été recueillis par d’autres familles d’errants et sont parvenus à s’installer dans une nouvelle région. Onze années plus tard, Oösram et les siens ont, à force de travail de la terre, retrouvé un niveau de vie correct. D’ailleurs, Gaë, la fille aînée, attend avec impatience son mariage avec Jassen, un courtard plein de de bonnes volontés et pour cela, souhaite profiter d’une excursion de son père dans la forteresse-Etat, pour aller choisir sa robe de mariée. Sous la pression familiale, Oösram accepte de la prendre avec lui. Leur périple au sein de la cité ne se passe comme ils auraient souhaité, eu égard à leur statut d’errants. De retour à leur domicile, ils découvrent les jumeaux Fria et Dröh, gravement malades. Oösram tente alors de se faire aider par des vénérables de l’Ordre des Forgerons qui campent à proximité, mais en pure perte. Le décès de Fria le plonge dans une douleur incommensurable qui, lors d’une descente de la soldatesque en sa demeure, va le lancer dans une guerre à mort contre ses anciens pairs. Une légende va naître.

Par Phibes, le 23/06/2016

Notre avis sur l'album Oösram des Errants

Après l’Ordre des Forgerons, l’Ordre du Talion et l’Ordre du Temple, voici venir l’Ordre des Errants, un ordre qui, au demeurant, n’en est pas un mais qui, par la déchéance et la soif de vengeance d’un haut militaire d’une forteresse-Etat, va prendre toute sa place. Pour conter l’histoire, voire la légende, d’Oösram, Nicolas Jarry s’appuie sur le talent cumulé de Pierre-Denis Goux et de Jean-Paul Bordier pour en faire la dramatique évocation.

Ce nouvel opus se veut totalement intégré à la saga puisque, comme les précédents épisodes, il s’attache à retracer la destinée douloureuse d’un des enfants des terres d’Arran, le nain d’Oösram, dont la particularité est d’appartenir à un Ordre que la saga n’a pas encore abordé (l’Ordre du Bouclier) et de découvrir son déclin qui va l’amener à intégrer l’Ordre (en devenir) des Errants.

La douleur et la vengeance sont le leitmotiv de cette histoire qui permet de suivre un parcours (familial) particulièrement dur et animé, ayant l’avantage de passer par de nombreuses étapes qui nous font basculer d’un extrême à l’autre. Nicolas Jarry, toujours aussi bon conteur et inspiré par cet univers fantasy, ne plaint pas son héros, lui faisant subir moult coups du sort, jusqu’à faire émerger ce fameux sous-ordre, celui des errants. Le personnage est pleinement convaincant dans son rôle torturé, en véritable protecteur de sa famille, et tout en véhiculant un flot d’émotions intéressant, nous offre un éclairage sur son ordre d’adoption.

Jean-Paul Bordier renoue avec Nicolas Jarry (ils ont en commun le tome 3 d’Elfes) et nous sert un travail de grande qualité. D’un trait particulièrement maîtrisé qu’il a su faire évoluer à la faveur des séries Souvenirs d’un elficologue, et Les Maîtres Inquisiteurs et grâce à l’appui de Pierre-Denis Goux qui intervient au niveau du design, l’artiste reste dans cette évocation naine exotique qui sied à la saga. Les décors sont riches en détail, superbes et empli d’originalité. Les personnages, quant à eux, sont très concluants dans leurs physionomie, leurs expressions (Oösram en particulier). Le mouvement est également bien restitué via des scènes d’action bruyantes à souhait.

Un nouvel opus qui se veut pleinement réussi, proposé par des artistes assurément motivés par le monde d’Arran et ses ordres nains.

Par , le

Les albums de la série NAINS

Nos interviews liées

Les auteurs de la nouvelle série Soleil nous livrent leurs secrets

Une rencontre avec : Nicolas Jarry, Pierre-Denis Goux, Stéphane Créty à l'occasion de la sortie de la nouvelle série Soleil :   NAINS


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Jean-Paul Bordier

SCENEARIO : Bonjour Jean-Paul. Ce mois de mars 2009 voit la sortie de Souvenirs d’un elficologue dont le scénario est signé Thierry Gloris. Comment en es tu venu à la bande dessinée ? Comment as-tu rencontré le scénariste et comment as-tu accepté cette histoire et collaboré avec Thierry Gloris ?
Jean-Paul Bordier : Aussi loin que je me souvienne j'ai toujours voulu raconter des histoires aux gens, tout petit je montais des mini-spectacles avec des décors en cartons, je reproduisais en BD les histoires farfelues inventées la journée lorsque je jouais dans les bois avec mes cousins, je ne m'endormais jamais sans lire quelques pages d' Astérix même si c'était pour la 30ème fois!! Avec mes cinq grands frères et soeurs, j'ai baigné dans un climat très créatif à la maison, chacun m'apportant une influence, l'un adorait les westerns, l'autre les films de science fiction, etc [...]

Lire la suite ›

Le Testament Des Siècles - Tome 1


Questions à Henri Loevenbruck, co-scénariste avec Nicolas Jarry et auteur du roman qui a inspiré la BD :

Sceneario.com : Lorsque ton roman est paru, pensais-tu qu'il serait adapté en Bande Dessinée ?

Henri Loevenbruck :
Non, pas du tout. D'ailleurs, quand Soleil m'a appelé, j'ai d'abord cru qu'ils voulaient me proposer d'adapter mes romans de Fantasy, adaptation à laquelle, en revanche, j'avais songé, étant donné que c'est un genre qui est plus courant en BD, surtout chez Soleil.

Sceneario.com : Le passage de roman à scénario de BD est-il difficile ?

Henri Loevenbruck :
Oui, surtout quand c'est une première fois. La collaboration de Nicolas Jarry a été précieuse et essentielle, il a fallu que j'aprenne les bases [...]

Lire la suite ›

Nicolas JARRY

Sceneario.com: Bonjour Nicolas. Tu as commencé en tant qu’auteur de fantasy. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire ?

Nicolas Jarry : Comme beaucoup d’auteurs de ma géneration, j’ai commencé à raconter des histoires pour le JDR, même si l’envie d’écrire était déjà là. 


Sceneario.com: Plus tard tu es arrivé à la BD. Comment cette transition s’est-elle opérée ?
extrait du tome 2
NJ : J’y suis arrivé par « accident ». Un copain voulait faire de la Bd en temps que dessinateur, je lui ai fait un scénario et de fil en aiguille je me suis retrouvé accro des bulles… 


Sceneario [...]

Lire la suite ›