NAINS #7 Derdhr du Talion

voir la série NAINS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Drame

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782302059627

Résumé de l'album Derdhr du Talion

Après avoir mis le feu à la forteresse de Fort Draz, Ordo a fui l’ordre du Talion. Depuis 15 ans, il s’est forgé une nouvelle identité de façon à échapper à la Loge Noire à laquelle il appartenait et œuvre comme maître coordinateur à un barrage. C’est alors qu’il est interpelé par la troublante Derdhr, un des très puissants seigneurs de la Banque de Pierre, qui l’ayant démasqué, lui propose de travailler pour elle. En effet, l’Ordre du Talion n’a pas, comme il aurait pu le penser, été détruit mais a subi de profonds changements internes. La Banque de Pierre a pris le dessus sur les seigneurs archivistes et de fait, l’Ordre est devenu encore plus puissant. Malheureusement des tensions intestines grèvent la présidence de la Banque et à ce titre, Derdhr demande à Ordo d’agir en sa faveur de manière à mettre sur la touche celui qui lui fait de l’ombre, à savoir le seigneur Urus de la Maison d’Ettorn, qui n’est autre que le père du nain. Ayant accepté le deal et affublé du bras droit de sa belle commanditaire, Ordo met en place un subterfuge qui passe par une intervention auprès du roi de la cité-Etat de Cambrionne. Est-ce que l’ancien maître-assassin va pouvoir aller au bout de sa mission et terminer ce qu’il avait entamé quinze ans auparavant, et contrer de fait celui qu’il avait oublié, à savoir son sinistre père ?

Par Phibes, le 23/05/2017

Notre avis sur l'album Derdhr du Talion

A la faveur de ce septième opus, Nicolas Jarry, le grand instigateur de la série-concept, nous donne une suite aux péripéties contées dans le tome 2 de la saga des Nains et par cette occasion, nous replonge dans la destinée tourmentée de l’ancien maitre-assassin de la Loge Noire de l’Ordre du Talion, à savoir Ordo. On retrouve donc ce personnage quinze années après sa quête vengeresse contre cet Ordre qui l’a transformé en un véritable fugitif, obligé de changer d’identité pour ne pas subir les foudres de ses pairs.

C’est par l’intervention de la manipulatrice et ambitieuse Derdhr que l’aventure est relancée et qui doit pousser notre personnage principal à finaliser une besogne qu’il a entamée auparavant et qui a eu un effet contraire à ce qu’il aspirait. Nicolas Jarry prouve ici la mainmise qu’il a sur cet univers fantasy au travers d’une nouvelle intrigue qui, à n’en pas douter, s’appuie sur un scénario assurément solide, via une architecture somme toute complexifiée volontairement juste pour montrer qu’elle n’est pas creuse.

Sous le couvert de ce deuxième ordre (du Talion), le scénariste nous sensibilise à la mission d’Ordo qui va devoir, une fois encore, se retrouver face à son géniteur. Comme il se doit dans cette saga, cette équipée se veut copieusement enveloppée d’une narration sombre, sans aucune jubilation et portée par des dialogues verbeux et profonds. L’action prend évidemment toute sa place dans l’évocation de cette destinée et vient s’associer à des rebondissements dramatiques, sans appel, sanglants et imparables.

Pour les besoins de ce chapitre, Stéphane Créty revient dans la série pour animer ce personnage qu’il connaît bien, en l’occurrence Ordo. Sous un trait qui n’est pas sans rappeler celui qu’on lui connaît sur les séries entre autres d’Hannibal Mériadec, Sang du Dragon…, l’artiste excelle pour camper des atmosphères épaisses, sombres comme il sied à la saga. Evidemment, ce dessinateur n’est pas avare de travail et le témoigne au travers d’une mise en images semi-réaliste emplie de détails, puissante à souhait. Le travail qu’il fournit sur les personnages, sur leur expressivité obscure, leur charisme torturé reste d’une qualité toujours aussi impressionnante et donne un réel poids à l’aventure.

Un septième épisode efficace qui rejoint, de par son côté toujours aussi noir et tourmenté, les six premiers.

Par , le

Les albums de la série NAINS

Nos interviews liées

Les auteurs de la nouvelle série Soleil nous livrent leurs secrets

Une rencontre avec : Nicolas Jarry, Pierre-Denis Goux, Stéphane Créty à l'occasion de la sortie de la nouvelle série Soleil :   NAINS


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec un dessinateur Masqué !

Sceneario.com : Bonjour Stéphane. Ton actualité récente est la sortie du premier tome d’un cycle de quatre intitulé Masqué . Mais avant d’aborder le sujet : revenons sur ton parcours. Qui est donc ce Stéphane créty qui s’est fait connaître avec entre autres Acriboréa ?
Stéphane Créty : Je ne suis né un jour de novembre 69 pluvieux à Charleville –Mézières. Pour lutter contre une timidité maladive, je me suis réfugié dans la littérature de genre la Bande dessinée, et le dessin. Ma première bd, réalisée à 10 ans fut une adaptation d’une lecture passionnante, l’Homme invisible ; 80 pages (bon d’accord, le perso principale n’était pas très complexe à dessiner.).Après un Bac arts plastiques acquis de haute lutte, et une licence d’histoire, j’ai travaillé dans le dessin animé [...]

Lire la suite ›

Le Testament Des Siècles - Tome 1


Questions à Henri Loevenbruck, co-scénariste avec Nicolas Jarry et auteur du roman qui a inspiré la BD :

Sceneario.com : Lorsque ton roman est paru, pensais-tu qu'il serait adapté en Bande Dessinée ?

Henri Loevenbruck :
Non, pas du tout. D'ailleurs, quand Soleil m'a appelé, j'ai d'abord cru qu'ils voulaient me proposer d'adapter mes romans de Fantasy, adaptation à laquelle, en revanche, j'avais songé, étant donné que c'est un genre qui est plus courant en BD, surtout chez Soleil.

Sceneario.com : Le passage de roman à scénario de BD est-il difficile ?

Henri Loevenbruck :
Oui, surtout quand c'est une première fois. La collaboration de Nicolas Jarry a été précieuse et essentielle, il a fallu que j'aprenne les bases [...]

Lire la suite ›

Nicolas JARRY

Sceneario.com: Bonjour Nicolas. Tu as commencé en tant qu’auteur de fantasy. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire ?

Nicolas Jarry : Comme beaucoup d’auteurs de ma géneration, j’ai commencé à raconter des histoires pour le JDR, même si l’envie d’écrire était déjà là. 


Sceneario.com: Plus tard tu es arrivé à la BD. Comment cette transition s’est-elle opérée ?
extrait du tome 2
NJ : J’y suis arrivé par « accident ». Un copain voulait faire de la Bd en temps que dessinateur, je lui ai fait un scénario et de fil en aiguille je me suis retrouvé accro des bulles… 


Sceneario [...]

Lire la suite ›