MYCROFT INQUISITOR #1 Une fragrance de cadavre

voir la série MYCROFT INQUISITOR
Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

SOLEIL

Sortie :
ISBN : 2845651945

Résumé de l'album Une fragrance de cadavre

Mycroft d'Aquilée est un inquisiteur privé. Il n'en a pas tellement l'allure, mais le dicton qui préconise de se méfier des petits vieux est tout à fait vrai dans son cas. Ce Sherlock Holmes en Kilt est un adversaire redoutable pour les criminels de tous poils.
Cette fois ci, accompagné de Morgane, sa charmante collaboratrice, Mycroft se rend sur Caprale pour résoudre une énigme sur la contrefaçon d'inestimables flacons de vins de fleurs. Sur place, sur l'ile du maître Floraliste, c'est n'est plus une énigme qui l'attend, mais des cadavres...

Par Siam L'archiviste, le NC

Notre avis sur l'album Une fragrance de cadavre

Avant Lanfeust, Arleston a travaillé sur d'autres projets, beaucoup de projets même. Et parfois avec d'autres scénaristes de talents, comme ici, avec Latil. Mais ce n'est pas en mettant deux pointures que l'on fait des chaussures plus grandes disait le sage (NDR : le "sage" Siam lol), et ce Mycroft Inquisitor est très sympathique, mais ne casse pas trop pattes à un canard. Certes, ce détective en Kilt, de surcroît dans l'espace, et fumant le narguilé, à de quoi séduire, de même que sa charmante collaboratrice Morgane qui a tous les atouts de la séduction.
Mais ce n'est pas pour autant que l'on se trouve en face d'une BD exceptionnelle. Elle est certes très sympathique, bien rythmée, et avec des dessins corrects et une intrigue assez rondement menée, mais la sauce ne laisse pas en bouche un souvenir marquant. L'on passe un agréable moment, mais rien de bien folichon. Une BD que l'on a plaisir à lire et à relire même, mais qui ne marquera pas les esprits. Un peu comme la série Lanfeust, plaisante à lire, mais pour le plaisir du divertissement...

Par , le

Les albums de la série MYCROFT INQUISITOR

Nos interviews liées

Dominique LATIL

Sceneario.com: Peux tu te présenter pour les personnes qui ne te connaissent pas ?
Dominique Latil: Heu, Ben, je m'appelle Dominique Latil, je suis scénariste et rédacteur en chef adjoint de Lanfeust Mag, je vis à Aix-en-Provence où je travaille à l'atelier Gottferdom et j'aime faire des mots fléchés

Sceneario.com: Quel a été ton parcours professionnel ?
Dominique Latil: J'ai rencontré Christophe Arleston en 1995. Il cherchait un collaborateur pour travailler avec lui sur une nouvelle série dont il avait déjà posé les bases, "Mycroft Inquistor" (avec Jack Manini au dessin). Après quelques bières, il m'a demandé de faire un essai qui lui a paru concluant et nous nous sommes lancés dans l'écriture du premier tome. Comme il appréciait mon travail, il m'a présenté à quelques jeunes qui venaient le voir pour faire de la BD et avoir une opinion professionnelle. C'est ainsi que j'ai rencontré Franck Biancarelli, Philippe Pellet et Jean-Marc Ponce presque coup sur coup et que nous avons travaillé ensemble, coachés par Arleston qui nous conseillait et nous a appuyé auprès de Soleil [...]

Lire la suite ›