Muhammad Ali

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Genre :

Biographie

Chronique sociale

Politique

Sport

Sortie :
ISBN : 9782803635382

Résumé de l'album Muhammad Ali

 
Le jeune Cassius Clay va très vite se révéler être un excellent boxeur. Il le confirmera en remportant très jeune l’or olympique puis en restant ensuite invaincu lors des mythiques combats qu’il a menés contre tous les plus redoutables adversaires qui se sont l’un après l’autre présentés face à lui durant sa carrière.

Citoyen Noir dans une Amérique ségrégationniste, militant de la cause noire, très proche un temps de Malcolm X, Cassius Clay demandera à se faire appeler Muhammad Ali après être devenu membre de Nation of Islam, une secte prônant le "black power" et usant de méthodes parfois très contestables.

Pour son implication politique comme pour ses talents de boxeur, Cassius Clay, sera adulé par les uns et détesté par les autres. Il restera quoi qu’il en soit un grand nom ; quelqu’un dont tout le monde a entendu parler un jour ou l’autre.
 

Par Sbuoro, le 06/10/2015

Notre avis sur l'album Muhammad Ali

 
Il y a des noms comme ça, que tout le monde connaît. Des noms de gens dont on ne sait pas toujours tout ce qu’ils ont fait mais dont on sait qu’ils sont au moins connus pour ceci ou cela. Cassius Clay alias Muhammad Ali est de ceux-là : on sait tous pour la plupart qu’il fut un grand boxeur, mais sait-on pour autant tout ce que fut le reste de sa vie ?

Dans cette bande dessinée originale par sa narration puisqu’elle tutoie le personnage qui nous y est présenté, on comble nos lacunes. Page après page, on revit ces instants mémorables avec lesquels Muhammad Ali a écrit des pages d’Histoire, on (ré)apprend qui l’a accompagné, que ce soit ses femmes, ses amis, ses coaches ou ses adversaires...

Sur environ 120 pages, portée par l’énergique dessin d’Amazing Améziane et une mise en page imprévisible comme savait l’être Clay sur les rings, cette biographie en bandes dessinées est d’un grand intérêt. A la sortie, vous ne saurez peut-être toujours pas si Muhammad Ali vous est (devenu) aimable ou antipathique... Mais vous reconnaîtrez qu’il a eu un parcours remarquable, un parcours de référence, une vie qui mérite d'être contée, ce qui est fait dans cette BD Muhammad Ali, aux éditions Le Lombard.
 

Par , le

Nos interviews liées

Interview de AMEZIANE pour l'album LEGAL chez Casterman

Sceneario.com: Votre album rend compte d’un futur pas si éloigné de ce que l’on connaît aujourd’hui, vous y traitez de la légalisation du cannabis, même si c’est assez rapidement récupéré et instrumentalisé dans le récit. Néanmoins on sent bien que la fiction n’est pas si fictive qu’elle semble vouloir le montrer. Quelle est l’état des lieux aujourd’hui ? Cette légalisation est-elle une solution ou une chimère utopiste ? AMEZIANE: Pour moi le principal problème de la prohibition d'un produit aussi (voire moins) toxique que d'autres produits à fonction récréatif, c'est le double standard, l'hypocrisie autour du sujet. La société française a choisi l'alcool comme symbole culturel (ach... le vin français très bon, good good, faisons la tournée des vignobles goûtons cela sans modération et achetons une caisse [...]

Lire la suite ›

de Améziane et Corentin, auteurs de G.A.T. chez Nuclea²

SCENEARIO.COM: bonjour, la question obligée, pouvez vous vous présenter, présenter votre parcours professionnel, comment s'est fait votre arrivée dans le monde de la bd ?
Corentin:
Bonjour à tous, je m'appelle Corentin.
Pour résumer 30 années:
La BD a commencé pour moi comme presque tout le monde en France avec Pif Gadget, Placid & Muzo, Adèle Blanc-Sec, les shtroumpf, Spirou, Tintin, Boule & Bill, Asterix, (Goldorak) etc...

À 10 ans, sur la dernière étagère des toilettes, j'ai découvert Métal Hurlant, l'Écho des Savanes (et Spécial USA), Charlie, À Suivre…
L'idée que je me faisais de la BD explosa. La BD peut être autre chose qu'un simple divertissement. Je prend alors une grande décision: vivre du dessin.

Après des études de dessin tumultueuses durant lesquelles nous avons créé le Mégazine GOLGOTH avec quelques autres élèves, dont Ameziane ;) (voir question 2) et c'est lui qui finira de me faire découvrir les Mangakas [...]

Lire la suite ›