Mourir au Paradis

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Collection :

Long courrier

Genre :

Chronique sociale

Drame

Sortie :
ISBN : 2205050931

Résumé de l'album Mourir au Paradis

Bienvenue à Heaven's Estate, lotissement protégé de la côté Ouest ! Dans l'enceinte de ses murs, protégées par des caméras tournées vers l'extérieur, vivent de riches familles venues y chercher la sécurité, une sérénité. L'été touche à sa fin, mais la petite Yasmina joue avec ses copains Sid et Kris, et des jeunes gens sont encore là en attendant la rentrée universitaire : Lucie, jeune Française en séjour linguistique chez des amis de ses parents ; Samuel, dont la mère a fui New York après les attentats du 11 septembre qui ont coûté la vie à son mari ; Yeu Yun, sino-américaine qui sort avec Herb Malone, fils de cow-boy à l'ancienne, et leur copain le gros Eddy. Il y a aussi Cooley Junior. Ce dernier, fan d'armes à feu, voue un culte à Hitler et pour occuper la petite bande, imagine un pique-nique costumé, recréant une petite réception de 1938.

Par Beuleu, le NC

Notre avis sur l'album Mourir au Paradis

De Pierre Christin, je ne connais réellement que la série Valérian. Ici, on en est loin, de plain-pied dans la réalité, le fait-divers sordide. Le scénario est relativement convenu, mais d'une redoutable efficacité. Il ne surprend pas (entre le titre et la mise en place des éléments, on connaît le quoi, on se demande juste qui et comment) mais ne déçoit pas non plus : les éléments s'imbriquent très bien, le climat propice s'installe, les personnages bien cernés.
La critique d'une certaine société américaine assez aisée (ou du moins l'image qu'on en a) s'immisce page après page.

Les dessins de Alain Mounier sont fidèles, réalistes et soignés, mais j'avoue ne pas aimer ce style, que je trouve toujours trop statique, ou trop classique. Mais cela n'enlève rien à la qualité du travail, la mise en page.

Au bilan, cet album m'a donné froid dans le dos : certes, cela se passe aux USA, mais il faut se méfier, ici en France, on n'en est peut-être pas très loin, semble nous mettre en garde Christin. Le danger n'est pas toujours là où on le croit, à l'extérieur ...

Par , le

Nos interviews liées

Entretien avec Pierre CHRISTIN

Public : Vous êtes scénariste, quels conseils donneriez-vous à ceux d’entre-nous qui souhaiteraient se lancer dans ce métier ?
Pierre CHRISTIN :
A l’époque où j’ai débuté, dans les années soixante, on devenait scénariste un peu par hasard. Il s’agissait essentiellement de travaux pour les magazines destinés à la jeunesse.
Je suis donc rentré dans la BD par effraction. En voyage aux USA avec mon ami Jean-Caude Mézières, on n’avait plus un sous pour se payer le voyage retour. Suite aux conseils d’un ami, Jean Giraud (alias Moëbius), j’ai commencé à envoyer des histoires à un certain Goscinny pour le magazine Pilote. Il s’agissait avant tout de boucler les histoires, des premières idées jusqu’à la publication, dans la semaine. Il fallait aller rapidement, sans forcément connaître le dessinateur auquel serait attribuée l’histoire [...]

Lire la suite ›