Motorcity

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Polar

Policier

Sortie :
ISBN : 9782505064824

Résumé de l'album Motorcity

Tout juste diplômée de l'école de police de Stockholm, Lisa Forsberg arrive en poste dans son village natal qu'elle connait très bien, notamment à l'époque ou elle appartenait aux Raggares, une bande d'allumés amateurs de belles bagnoles américaines, bien retro, de rock, de tatouages et de rébellion ! Mais Lisa a bien changé, elle n'a pas gardé que de bons contacts de cette période, et elle va tout de suite s'en rendre compte avec sa première enquête au sujet d'une disparition. Elle doit découvrir où se trouve Anton Wiger, un jeune dealer fraîchement disparu...

Par Fredgri, le 27/02/2017

Notre avis sur l'album Motorcity

Nouveau volume de la collection Ligne Noire de Dargaud, consacrée aux récits noirs dessinés par Philippe Berthet. L'idée est de créer des rencontres entre l'artiste et des scénaristes actuels, comme ici, Sylvain Runberg.

Ce dernier nous a concocté un excellent polar bien nordique, dans les règles de l'art ou une jeune diplômée de l'école de police doit enquêter sur une disparition et ainsi renouer avec le milieu ou elle évolua ado, qu'elle a ensuite fuit en allant sur Stockholm pour commencer ses études...
Dès le début on se rend bien compte de la tension extrêmement palpable, même si je trouve Runberg assez en retrait (ce qui est certainement du aussi au graphisme de Berthet, assez froid et inexpressif, globalement !). On découvre une ambiance petite ville, qui ressemble néanmoins à n'importe quelle autre ville, comme ici ou ailleurs. Et c'est peut-être ce qui est finalement le plus inattendu. Car, en dehors des noms qui font très locaux, le reste a des couleurs très neutres et très génériques. Cela ne retire absolument rien à l'intrigue, au rôle des enquêteurs, c'est juste qu'on aurait pu s'attendre à des reflets plus nordiques, plus dépaysant, ce qui est loin d'être le cas !

En contre partie, le scénario est très efficace et parfaitement rythmé. Comme un bon whodunnit, on découvre les pistes en même temps que les enquêteurs, on suit les investigations en rencontrant un par un les divers protagonistes, c'est très prenant ! Runberg connait très bien son boulot et nous propose un album qui fonctionne comme une horlogerie suisse !

Graphiquement, c'est du Berthet assez sympathique, magnifiquement accompagné par Dominique David, sa compagne coloriste qui livre ici un travail exemplaire !
Le petit hic c'est que Berthet manque, comme je le disais plus haut, d'expressivité. Et, pour le coup, ça aurait pu être intéressant de justement jouer davantage sur les visages, les angoisses, la folie meurtrière, le désarrois etc. Tout est tellement traité sur le même plan qu'au final, pas mal d'effets dramatiques du scénario tombent un peu à plat, et plus particulièrement à la fin, avec la résolution de l'affaire !

Un bel album qui aurait gagné à voir Berthet moins engoncé dans ses tics graphiques !

Par , le

Nos interviews liées

Rencontre avec Cuzor et Berthet pour XIII mystery

Sceneario.com :
Comment avez-vous été castés pour la série XIII Mystery ?
Berthet : J’ai reçu un coup de téléphone de l’éditeur qui avait le scénario d’Eric Corbeyran sur son bureau et il m’a dit qu’il avait un personnage féminin pour moi. Comme j’ai fait une série qui s’appelle Pin up il y avait une possibilité de cohésion, et voilà, c’est ainsi que cela s’est fait. J’ai lu le scénario que j’ai tout de suite adoré, je me suis senti très très vite capable de dessiner ça, je voyais bien ce qu’Eric avait en tête. Globalement pour XIII Mystery c’est ainsi que cela se passe, c’est d’abord une aventure scénaristique coachée par Jean Van Hamme et puis après, une fois que le scénario est validé, ils vont à la recherche de dessinateurs [...]

Lire la suite ›

Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital tome 4

Pourquoi avoir choisi des diplomates comme personnages principaux ? Sylvain Runberg : Des personnages principaux qui ont pour mission d’éviter que des conflits ne surviennent ou dégénèrent plutôt que d’en être les éléments déclencheurs était une ligne directrice qui nous semblait assez originale. Cela n’empêche d’ailleurs pas l’apparition de conflits très graves dans nos récits, bien au contraire. Et pour la petite histoire, un diplomate français, lecteur d’Orbital, nous a envoyé un mail où il nous disait que notre manière d’aborder le sujet, même dans le cadre d’un univers imaginaire, était assez juste. Comme quoi, Science Fiction et réalisme font aussi bon ménage. Allez-vous revenir en détail sur la guerre Humains/Sandjarr évoquée à de nombreuses reprises dans la série ? Sylvain Runberg : C’est tout à fait envisageable mais je n’en dirais pas plus pour le moment [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg

Sceneario.com : Bonjour Sylvain ! Tu es scénariste de bandes dessinées, qu’est-ce que représente pour toi l’écriture ?
Sylvain Runberg : Une passion avant tout, même si elle est apparue assez tardivement, et par accident. J’ai commencé à écrire en 2002 à l’âge de 31 ans, pendant un arrêt de travail de plusieurs mois…suite à un accident justement. Et depuis 2004, c’est devenu mon métier. Sceneario.com : Dans tes albums tu ne te cantonnes pas à un seul genre, SF, fantastique, aventure, chronique sociale, humour, jeunesse… Tu peux nous en dire un peu plus ?
Sylvain Runberg : Ca reflète simplement mes goûts. Et c’est aussi un plaisir que de choisir la variété dans le domaine de l’écriture. Pourquoi se priver si l’envie est là ? En revanche, quelque soit le type d’univers, mon approche reste la même. Partir des personnages et essayer de les rendre crédibles, peu importe s’il s’agit d’étudiants à Londres en 1991, de diplomates aliens sur une planète imaginaire dans un futur lointain ou de guerriers Cimmériens parcourant les steppes asiatiques il y a 3500 années de cela [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital

Sceneario.com : bonjour, tout d’abord, la traditionnelle question : Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?
Sylvain Runberg : j’ai commencé à lire très tôt, des romans, des ouvrages concernant l’Histoire en général, et évidemment de la Bande Dessinée. Niveau études, j’ai un parcours en Arts Plastiques pour le lycée et en Histoire politique contemporaine pour l’université. Niveau professionnel, j’ai travaillé quelques années dans une librairie à Aix-en-provence, puis j’ai rejoint les Humanoïdes Associés pour travailler dans l’édition. C’est pendant cette période, en 2001, que j’ai eu un accident qui m’a immobilisé pendant plusieurs mois. Cette inactivité m’a amené à réfléchir à des scénarios et j’ai commencé à écrire des histoires courtes [...]

Lire la suite ›