Mortes saisons

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Genre :

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782800111612

Résumé de l'album Mortes saisons

Deux récits dans cet album.
Le premier "Hiver 51" nous présente cinq individus qui un jour découvrent, en se levant, que les habitants de la ville sont figés, l’œil vide. Ils tentent bien de les protéger contre la neige et le froid, mais rien n'y fait, c'est petit à petit l'hécatombe... Le second "Été 60" nous présente M. Carbot, un comptable qui se rend compte qu'autour de lui se multiplient les catastrophes et les bâtiments qui se détruisent les uns après les autres. Il croit comprendre qu'un certain Norman Stern pourrait être au cœur de ces phénomènes, il décide de le suivre...

Par Fredgri, le 14/10/2015

Notre avis sur l'album Mortes saisons

Deuxième volume de la collection Berthet qu'anima au début des années 80 Dupuis et qui donna l'occasion à Philippe Berthet de collaborer avec ses amis, comme Foerster, Cossu, Bocquet, Rivière ou Andrieu. Ces albums (sept au total) sont de très agréables moments de lecture, concentrés soit sur des one-shot soit sur des mini récits rassemblés en un album !

Pour le coup, l'artiste est rejoint par un autre grand auteur, Andréas qui cette fois va scénariser les deux récits !
Bien sur on retrouve ce sens de l'étrange, très habile et imprégné d'un second niveau de lecture plus profond. Toutefois on se laisse assez facilement emporter par ces deux histoires qui nous entraînent dans des univers bizarres, proche d'un épisode de La Quatrième Dimension.

Dans "Hiver 51", les personnages ne comprennent pas ce qui leur arrive et le scénariste ne propose pas non plus de piste pour décoder complètement ce que nous lisons. D'un autre côté, certes c'est intrigant, mais c'est avant tout captivant. On tente de saisir les indices qui peuvent éventuellement pointer du nez, par-ci par-là... Mais je pense qu'il faut aussi laisser au récit cette part de fantastique insaisissable qui fait tout son charme étrange !

Pour "Été 60", c'est plus primaire. On a tout ce qu'il faut sous le nez pour comprendre ce qu'il y a à saisir. Il reste des éléments énigmatiques, mais ils ne gênent en rien la lecture...

Berthet en est à ses débuts, mais déjà son style est très affirmé. Il aime les atmosphères rétro, les vêtements amples, les belles américaines rutilantes. Il n'a pas encore ce style bourré de charme qui éclatera dans Pin-up, mais cela reste vraiment du très bon boulot !

Je vous conseille de redécouvrir cet auteur au travers de cette très belle collection qui installa le succès de cet artiste assez discret !

Par , le

Nos interviews liées

Rencontre avec Cuzor et Berthet pour XIII mystery

Sceneario.com :
Comment avez-vous été castés pour la série XIII Mystery ?
Berthet : J’ai reçu un coup de téléphone de l’éditeur qui avait le scénario d’Eric Corbeyran sur son bureau et il m’a dit qu’il avait un personnage féminin pour moi. Comme j’ai fait une série qui s’appelle Pin up il y avait une possibilité de cohésion, et voilà, c’est ainsi que cela s’est fait. J’ai lu le scénario que j’ai tout de suite adoré, je me suis senti très très vite capable de dessiner ça, je voyais bien ce qu’Eric avait en tête. Globalement pour XIII Mystery c’est ainsi que cela se passe, c’est d’abord une aventure scénaristique coachée par Jean Van Hamme et puis après, une fois que le scénario est validé, ils vont à la recherche de dessinateurs [...]

Lire la suite ›

Martens ANDREAS

Entretien avec ANDREAS pour la série RORK aux Editions du LOMBARD durant le 40° Festival International de la BANDE DESSINEE d'Angoulême. (2013). Interviewer: Berthold
Images, son: Olivier et Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›