MONDO REVERSO #2 La bonne, la brute et la truande

voir la série MONDO REVERSO
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

FLUIDE GLACIAL

Genre :

Aventure

Fantastique

Humour

Western

Sortie :
ISBN : 9782378781804

Résumé de l'album La bonne, la brute et la truande

Devenue shérife, Cornelia décide de se lancer à la poursuite d'un cirque itinérant, soupçonné d'avoir enlevé un jeune garçon. Mais Lindbergh refuse de rester là, sagement, à attendre qu'elle revienne. Il part donc lui aussi à ses trousses. Toutefois, ils ne se doutent pas qu'ils vont d'une part recroiser la route de Hatchet, mais qu'en plus, ils viennent de mettre les pieds dans un beau merdier… !

Par Fredgri, le 25/09/2019

Notre avis sur l'album La bonne, la brute et la truande

Plus d'un an et demi après le premier volume, le duo Le Gouëfflec/Bertail revient pour poursuivre les aventures de Cornelia et Lindbergh !
Pour rapidement replacer le concept de la série, c'est assez simple: dans cette réalité, les hommes sont remplacés par les femmes et vive versa ! Ce qui amène forcément des situations décalées parfois hilarantes, mais qui remettent aussi, intelligemment, en abime notre propre rapport aux autres dans notre civilisation machiste. Quand les rôles sont inversés, les archétypes sont amplifiés et nous nous retrouvons face à un miroir, sans compromis !

Toutefois, même si l'intrigue répète une nouvelle fois les mêmes idées, je dois bien admettre que cela fonctionne très bien ! Beaucoup de rebondissements, de surprises et de très bonnes idées font de ce scénario une lecture captivante d'un bout à l'autre. Le tout servi par le talent de Bertail qui fait ici des merveilles !

C'est donc très drôle, très beau et intrigant ! D'autant que les auteurs vont vraiment dans tous les sens, sans se limiter à une histoire trop linéaire. Et c'est, je pense, le véritable intérêt de cette série, cette faculté à nous entraîner derrière elle sans que l'on ne puisse voir vers ou elle nous emmène ! C'est vraiment fascinant !

Ainsi, si vous ne connaissez pas encore Mondo Reverso, je vous encourage à rapidement récupérer ces deux volumes et à les dévorer sans plus attendre !
Le seul bémol, pas de repro des différentes couvertures de Fluide, ni des pages additionnelles que l'on retrouvait avant chaque épisode dans le magazine, c'est dommage, car on retrouvait bien le ton des auteurs qui parodiaient ainsi le genre lui même !

A lire absolument !

Par , le

Les albums de la série MONDO REVERSO

Nos interviews liées

Interview Bertail & Smolderen

Sceneario : C'est votre deuxième collaboration. Avez-vous utilisé les mêmes méthodes de travail ?
Bertail :
Non, je ne pense pas qu'on puisse dire ça. A la première collaboration (l'enfer des pelgram, Delcourt) le scénario était déjà écrit et les éléments déjà mis en place. On a un peu essuyé tous les plâtres avec cette première série.

Sceneario : Et cette fois, vous avez travaillé plus en amont avec le scénariste ?
Smolderen :
Je l'ai écrit en flux tendu en dialoguant constamment avec Dominique, et en tenant compte de ses remarques et de ses envies. C'est un travail de collaboration vraiment très très proche. On passe beaucoup de temps à discuter de chaque scène. Dominique a des tas d'idées que j'essaye d'intégrer.

Sceneario : Avant cette interview, j'ai pu voir les originaux qui étaient exposés à la galerie Arludik [...]

Lire la suite ›

Dominique Bertail dessinateur de Shandy chez Delcourt

Sceneario.com: Peux tu te présenter un peu.
Dominique Bertail: Voilà une dizaine d’années que je fais de la Bande Dessinée, j’ai fait une série avec Thierry (NDR:Thierry Smolderen) qui s’apelle l’Enfer des Pelgram chez Delcourt, puis un livre en solo chez Alain Molet, “l’Homme nuit”,  et “L’Homme tableau”, et mon actu c’est la sortie du tome 2 de Shandy chez Delcourt. Je travaille aussi régulièrement pour Fluide Glacial.

Sceneario.com: Comment c’est passé la rencontre avec Matz?
Dominique Bertail: Matz avait proposé le scénario à Casterman, mais ça n’a pas énormément suivit, il l’a donc proposé à Guy Delcourt et, lui m’a mis en contact avec Matz car il savait que c’était un thème qui me plaisait et que je travaillait sur un scénario du genre sans arriver à m’en sortir [...]

Lire la suite ›