MON PEPE EST UN FANTOME #4 Saison corse

voir la série MON PEPE EST UN FANTOME
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Genre :

Humour

Sortie :
ISBN : 9782800149721

Résumé de l'album Saison corse

Les vacances scolaires.
Napoléon Tran va passer un mois en Corse chez ses grands-parents avec sa mère. Il a pu amener deux de ses copains et, bien sûr, pépé qui compte bien se la couler douce sur l'île. C'est pas parce que c'est un fantôme qu'il ne faut pas en profiter.
Sur place, Napoléon va retrouver ses copains de l'île et surtout, une certaine Clara. Oubliera-t-il Joséphine du coup ? Ou bien...

 

Par Berthold, le 23/05/2011

Notre avis sur l'album Saison corse

Ce quatrième tome, cette Saison corse, est une aventure complète de Napoléon et de ses amis. Les auteurs ont donc laissé de côté les récits courts et pour cela, ils nous entrainent au pays des châtaignes, du fromage (avec les vers qui bougent encore) et de l'honneur : la Corse !

Barral et TaDuc vont donc nous conter les émois amoureux de Napoléon, ceux de Miguel, la découverte des coutumes locales par les "pinzut'". Oui, Miguel, le copain à lunettes, tombe amoureux de la mère de Napoléon qui elle, commence à flirter avec une ancienne connaissance du pays. Cela va nous donner quelques situations cocasses, tout comme l'arrivée de Clara qui, avec les histoires corses, risque d'entraîner un drame. Il est vrai que les questions d'honneur.... Les amateurs reconnaitront d'ailleurs certains clins d'œil à ce chef d'œuvre de la littérature qu'est Astérix en Corse de Goscinny et Uderzo, comme les vieux sur le bancs, ou encore lorsque deux Corses se regardent dans le blanc des yeux.

Le scénario de Barral est vraiment réussi. Cette aventure se lit avec grand plaisir et il aborde des petits sujets qui nous touchent ou nous ramènent aussi dans notre enfance, quelque part. Il y a de la finesse dans cette écriture. De plus, l'humour fait mouche à chaque coup. L'auteur n'oublie pas de nous donner des nouvelles de l'iguane resté sur le continent avec le père de Napoléon (qui d'ailleurs lui a appris à tricher aux cartes) avant que ce dernier ne viennent au secours de son fils lorsque celui-ci disparait. Disparu Napoléon, me demanderez-vous ? Et oui, suite à une question d'honneur, notre jeune héros se trouve dans une situation périlleuse (mais je n'en dis pas plus).

Le dessin de TaDuc est toujours aussi plaisant, agréable et fin. Son trait donne toujours envie d'en voir plus. Ses personnages ont de la vie, de l'expression et du mouvement. Ils sont tous autant réussis les uns que les autres.
Et surtout, le dessinateur rend honneur à la Corse avec ses beaux paysages et ses bords de mer bien bleus.

Saison corse est un tome, une aventure qu'il ne faut manquer sous aucun prétexte. C'est aussi un bon guide pour comprendre la Corse. Mais c'est surtout un grand moment de lecture.

Et pépé dans tout ça ? Ah oui, on a failli l'oublier ce pinzut' ! Surtout qu'il lui arrive quelques misères aussi dans ce beau pays. Mais cela, je vous laisse le découvrir.
Bonnes vacances...pardon...bonne lecture à vous !

 

Par , le

Les albums de la série MON PEPE EST UN FANTOME

Nos interviews liées

Questions à Olivier Taduc et Nicolas Barral pour Mon pépé est un fantôme

Sceneario.com : Bonjour Nicolas, Bonjour Olivier. Même pas un an après la sortie du premier tome de Mon pépé est un fantôme vous voici de retour avec cette seconde saison. Mais avant toute chose, pouvez-vous vous présenter ? Quel a été votre parcours ? Quelles ont été vos influences ?
Nicolas Barral : Après un BAC littéraire, j’ai passé un an à l’atelier BD des Beaux-Arts d’Angoulême où j’ai croisé Christophe Gibelin qui, quelques années plus tard, devait signer le scénario des Ailes de Plomb. A partir de 1991, j’ai fait mes premières armes dans la presse jeunesse et à Fluide Glacial jusqu’en 1996 où j’ai publié mon premier album chez Delcourt. Parmi les gens qui m’ont donné envie de faire ce drôle de métier, je place en tête de liste Goscinny, Uderzo et Morris, sans oublier Hergé, qui correspondent à mes lectures d’enfance et ont influencé la partie humoristique de mon travail [...]

Lire la suite ›

Les auteurs de Bluehope chez Glénat

Questions pour Nadine Thomas (Coloriste)
SCENEARIO.COM: Nadine, peux tu te présenter en quelques mots?
Oui.Nadine Thomas, née le 19 avril 1973 à Meulan (oui trente ans cette année, vos calculs sont bons).
J'habite depuis 4 ans à Bordeaux, ville que j'affectionne particulièrement malgré son taux d'humidité !
Je suis coloriste depuis...1997, oui c'est çà, entre autres des séries Candélabres (éd.Delcourt), Les Teigneux (éd.Soleil) et bien sûr Bluehope chez Glénat.

SCENEARIO.COM: Combien de temps pour faire cette première BD?
Pour le 1er tome de Bluehope vous voulez dire ?
A franchement parler je ne peux pas vous dire exactement car à ce moment là, comme aujourd'hui, je travaillais sur d'autres séries en parallèle, donc j'ai pas mal alterné, me consacrant à l'une ou l'autre selon l'arrivage des planches (il ne faut pas oublier que le travail de coloriste dépend beaucoup du "rendement" du dessinateur ou de la dessinatrice) [...]

Lire la suite ›