MON PEPE EST UN FANTOME #1 Saison 1

voir la série MON PEPE EST UN FANTOME
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DUPUIS

Genre :

Humour

Sortie :
ISBN : 9782800140353

Résumé de l'album Saison 1

Napoléon Tran est un petit garçon né d'une mère corse et d'un père viet-namien. Là, il vient de perdre son grand-père paternel et ce n'est pas évident pour ce petit bonhomme de gérer cela, la perte d'un être proche surtout quand ces parents sont sur le point de divorcer.
Alors, Pépé Tran revient sous la forme de fantôme pour s'occuper de son petit-fils et être son ange-gardien. Bien sur, Napoléon sera le seul à voir son grand-père. Mais qu'importe puisqu'il est là et qu'avec Pépé, c'est toujours amusant..

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Saison 1

Je suis un fan du dessin de Barral sur Baker Street ou sur Philip ou Francis et j'admire le travail de Taduc sur Chinaman.
Quand j'ai vu que ces deux auteurs allaient travailler ensemble, cela m'a paru bizarre et intrigué, surtout que Barral était le scénariste et Taduc se retrouvait au dessin dans un style différent de Chinaman.
Mais dès la première histoire de Napoléon Tran, on est conquis, on est séduit par ce petit bonhomme, son grand-père et ses parents (même s'il n'arrête pas de se "battre" avec ce divorce).
Les histoires qui sont remplis d'humour n'oublie pas l'émotion. Des sujets pas faciles sont abordés avec finesse et intelligence.
Il y a dès cette première saison des scènes inoubliables, très drôles et avec des répliques que vous n'oublierez pas.
C'est vrai que chacun de nous peut se retrouver là dedans. Je trouve que Mon pépé est un fantôme apporte un peu de fraicheur dans le monde de la bande dessinée.
Barral et Taduc ont réussi avec cette série à nous présenter un personnage attachant dont on attends déjà la suite avec impatience.

Par , le

Les albums de la série MON PEPE EST UN FANTOME

Nos interviews liées

Questions à Olivier Taduc et Nicolas Barral pour Mon pépé est un fantôme

Sceneario.com : Bonjour Nicolas, Bonjour Olivier. Même pas un an après la sortie du premier tome de Mon pépé est un fantôme vous voici de retour avec cette seconde saison. Mais avant toute chose, pouvez-vous vous présenter ? Quel a été votre parcours ? Quelles ont été vos influences ?
Nicolas Barral : Après un BAC littéraire, j’ai passé un an à l’atelier BD des Beaux-Arts d’Angoulême où j’ai croisé Christophe Gibelin qui, quelques années plus tard, devait signer le scénario des Ailes de Plomb. A partir de 1991, j’ai fait mes premières armes dans la presse jeunesse et à Fluide Glacial jusqu’en 1996 où j’ai publié mon premier album chez Delcourt. Parmi les gens qui m’ont donné envie de faire ce drôle de métier, je place en tête de liste Goscinny, Uderzo et Morris, sans oublier Hergé, qui correspondent à mes lectures d’enfance et ont influencé la partie humoristique de mon travail [...]

Lire la suite ›