Mon oeil !

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Des ronds dans l'O

Genre :

Philosophie

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782917237113

Résumé de l'album Mon oeil !


Louise, outrée par la découverte d’un livre datant des années 60 dans lequel des conseils étaient prodigués aux femmes afin qu’elles soient de parfaites épouses, s’est interrogée avec quelques amis sur les origines de la domination masculine dans la société.

S’adressant à un "oracle moderne", elle a pu, au moyen d’un système de cartes, entrer en communication avec des femmes du passé qui ont marqué leur époque par leur combat en faveur de la Femme.

Louise et ses amis se sont ensuite demandé comment agir à leur niveau pour faire bouger les choses. Des idées, ils en ont trouvées. Ils les ont donc mises en œuvre avant de retourner vers l’Oracle qui pouvait leur montrer les conséquences de leurs actions...
 

Par Sylvestre, le 07/07/2010

Notre avis sur l'album Mon oeil !


Quand on entre dans la lecture de Mon œil !, le nôtre est avant tout accroché par la conception des planches, par le style des vignettes. On s’aperçoit alors qu’il s’agit d’une superposition de collages mettant en place les habits des personnages et de traits portés ensuite assez anarchiquement sur le support pour compléter les corps de ces mêmes personnages !

Le résultat est un graphisme d’une extrême simplicité et d’une certaine originalité jouant volontiers sur les contrastes entre les différentes couleurs choisies et sur la mise en page des textes, qu’ils soient de la narration off ou des bulles de pensées ou de dialogues. C’est un graphisme au-delà duquel il faut aller, cela dit, l’action étant assez inexistante dans cette œuvre puisque le sujet est plutôt du domaine de l’exposé, de la réflexion...

L’auteure nous invite en effet à nous interroger avec son personnage principal sur des thèmes comme la condition de la femme et la société de consommation. On observe d’ailleurs que le lien est ténu entre ces deux notions, l’arme choisie par l’héroïne Louise pour combattre les mauvais points de la première étant issue de la seconde !

C’est à partir de l’invraisemblable livre que j’évoque dans mon résumé que tout démarre. Des extraits de ce fameux ouvrage sont d’ailleurs montrés dans Mon œil ! (ce qui est une bonne chose : on a souvent nous aussi besoin de voir pour croire !). Dommage peut-être que des phylactères à la typographie moderne viennent pointer certains passages précis : comme ces derniers sont lisibles dans leur version reproduite, ces "aides à la lecture" viennent malheureusement masquer d’autres parties de textes qu’on aurait été curieux de lire aussi !

Puis vient "l’oracle moderne", un très intelligent outil narratif permettant techniquement à l’héroïne de converser avec des gens du passé. Des bien connus, des moins connus, aussi. Dommage que ce soit dans de tout petits inserts qu’apparaissent ces interlocuteurs d’outre-tombe : certains méritaient de figurer en plus grand, et notamment les moins connus. Mais qu’à cela ne tienne : l’objectif d’avoir envie d’en savoir plus sur la vie et les actions de ces personnages naît au fur et à mesure de la lecture : Mon œil ! devient pour eux une inespérée tribune ! Et bien sûr plus particulièrement pour les femmes dont le combat est allé dans le sens de ce pour quoi se bat Louise. Napoléon, De Gaule et Zemmour interviennent aussi, mais ils ont eux un discours allant à contre-courant ; ce qui ma foi est instructeur et tout aussi générateur d’intérêt pour ces phrases qu’ils ont été bien mal inspirés de prononcer !

Du combat pour l’intégrité de la femme, le lien est montré presque naturel vers les travers de la société de consommation. Mais là, l’idée est qu’on peut avoir du poids sur les choses, qu’on peut agir, tous, hommes et femmes, chacun à notre niveau. Il y a certes une certaine naïveté dans la stratégie que Louise met en œuvre, mais elle est heureusement sincère et intéressante ; les petits fleuves ne font-ils pas les grandes rivières ?!

Le final enfin est intéressant : ce choix de Louise et de ses amis de ne pas mettre en jeu leur dernière carte... Cela met des points de suspension à toutes ces réflexions abordées au cours de la BD en nous invitant à réfléchir nous-mêmes à tout cela. Une bande dessinée intéressante et intelligente, donc ! Une bande dessinée "remarquable", en tout cas : en l’occurrence la toute première que publie Florentine Rey (aux éditions Des ronds dans l’O), après deux titres à textes parus eux aux éditions Michalon.
 

Par , le