Mon frère le chasseur

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

EP

Genre :

Intimiste

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782889320356

Résumé de l'album Mon frère le chasseur

Thomas, le frère de Sarah, est dépressif, rien ne le passionne plus que les armes ou ses maquettes. Alors, petit à petit il se coupe de sa famille, de ce qui l'entoure, plus rien ne l'intéresse vraiment en dehors de sa chambre. Même sa sœur qui vit assez mal ce malaise, cette tristesse qu'elle perçoit, qui envahit sa propre vie, ce qui influe sur ses propre notes au lycée, ses angoisses...

Par Fredgri, le 20/07/2016

Notre avis sur l'album Mon frère le chasseur

Je n'ai pas forcément remarqué ce petit album à sa sortie, glissé dans un coin, modestement.
Mais dès qu'on commence à le feuilleter, à se plonger dans cette touchante histoire, on découvre une véritable perle de subtilité, une écriture qui décrit avec beaucoup de finesse le rapport entre une sœur et son frère, cette empathie qui influe sur le moral de Sarah qui se réapproprie le malaise qu'elle ressent intuitivement chez Thomas !

Sarah Herlant ne se lance pas dans de grandes démonstrations, aucune théorie pour venir "expliquer" ce qui se déroule devant nous, elle se contente de simplement raconter de son point de vue la lente chute de ce frère dans sa maladie. Elle met aussi en scène le désarroi et l'impuissance de ses parents face à l'incompréhension vis à vis de leur fils dont les pensées deviennent de plus en plus noires et morbides.
L'auteur s'attarde sur l'entourage de Thomas et scrute les réactions de la famille dans les petits moments de la vie de tous les jours, dans les silences ou les coups de gueule, car cette famille doit réapprendre à communiquer pour mieux comprendre. Et c'est le message qui passe au travers des yeux de cette sœur attentive qui n'arrive pas à se rapprocher et qui sent qu'autour d'elle se glissent aussi les démons de l'angoisse...

Un très bel album, même si je ne suis pas plus sensible que ça au graphisme de Sarah Herlant, je dois bien avouer ! Une plongée dans une douloureuse traversée de la depression.
L'album se conclue dans le silence, porte ouverte sur une vie qui continue en se reconstituant... !

Très conseillé !

Par , le