MOI, DRAGON #1 La fin de la Genèse

voir la série MOI, DRAGON
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Genre :

Heroic Fantasy

Médiéval

Sortie :
ISBN : 9782803627042

Résumé de l'album La fin de la Genèse


C’est l’anniversaire du roi Belmonth. Au château de Rosentall, on s’apprête donc à fêter l’événement. Parmi les invités, il en est un qui va en réalité s’installer durablement : c’est Rob, le nouveau conseiller royal en affaires militaires et en armement.

Parmi ceux qui convergent vers le château, il y a aussi une troupe d’artistes. Ce sont des habitués des lieux et la princesse Silvia Belmonth les attend impatiemment. Elle va d’ailleurs faire la connaissance peu après leur arrivée du petit Niko qui aura « attendu » de naître au château !

La fête aurait pu être magnifique si un tremblement de terre n’avait pas rappelé à tous la proximité du volcan Ferona et le dragon qui sommeillait dans son cratère. Elle aurait pu être moins sanglante, aussi, si les hommes de Made Trofen, qui revendiquait le trône de Rosentall et voulait en prendre possession, n’étaient pas passés à l’offensive...

Mais quand par-dessus tout, Jorkin Belmonth, le frère de Silvia a été à l’origine d’un accident mortel sur la personne de Kriss (de la troupe d’artistes), la mère de Niko a voulu le tuer et dans son accès de rage s’est métamorphosée - ont dit des témoins - en dragon avant de convoler avec celui du volcan Ferona qui s’était éveillé !

Le pauvre petit Niko se retrouvait bien fragile dans un monde décidément impitoyable. Il allait devoir en plus assumer d’être l’enfant de la femme-dragon...
 

Par Sylvestre, le 10/09/2010

Notre avis sur l'album La fin de la Genèse


Si une musique pêchue comme celles des bandes-annonces de grands films d’aventures avait pu accompagner votre lecture de cet avis que vous lisez, elle m’aurait aidé dans ma volonté de vous dire combien j’ai trouvé puissant ce début d’histoire, combien maîtrisé s’annonce le scénario, et combien agréable vous sera la découverte de cet album !

Le dessinateur des Méta-Barons revient en effet avec cette série en auteur complet et sur cinquante-six superbes planches, il nous entraîne dans une aventure d’heroic fantasy dont la densité n’a d’égale que la clarté avec laquelle tout nous est conté.

Différents enjeux sont d’ores et déjà clairs : Made Trofen en jalouse du pouvoir de Belmonth et Jorkin en homme frustré écrivent les dissonances de la partition stratégique quand le cardinal conseiller du roi, Valka et le petit Niko réveillent eux l’intrigue relative aux dragons du volcan Ferona. Le prince Rob enfin a la stature d’un personnage principal mais la narration à la première personne est à attribuer à l’enfant Niko, à "Moi Dragon"... Quel rapport entre tous, et quel avenir dans cette fantastique contrée pour ses sujets et leurs souverains ? Dans le bruit du métal gris-froid des armes qui s’entrechoquent et à la lueur encore lointaine des chaudes gerbes de flammes des dragons, une nouvelle légende vous est contée en bandes dessinées... Superbe.
 

Par , le

Les albums de la série MOI, DRAGON