Mindgame

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

IMHO

Genre :

Fantastique

Manga

Onirique

Sortie :
ISBN : 9782915517859

Résumé de l'album Mindgame

Nishi, jeune mangaka loser par excellente, voit un soir surgir devant lui la belle Myon, son amour de jeunesse. Cette dernière, contente de cette rencontre, décide de l'inviter à venir manger quelques brochettes au restaurant qu'elle tient avec sa sœur Yan. Mais soudain, deux étranges yakuzas débarquent et la situation dérape très vite. Au bout du compte Nishi perd la vie et se retrouve devant le créateur. A force d'insistance et de promesses de changement Nishi obtient de pouvoir revenir sur Terre... Mais loin de s'arranger les évènements s'accélèrent et Nishi se voit obliger de fuir avec Myon et Yan...

Par Fredgri, le 04/03/2015

Notre avis sur l'album Mindgame

Ce Nishi est un étrange personnage, sans cesse dans la remise en question, dans la frustration de passer à côté de sa vie, il voit dans cette brusque mort la possibilité de se reprendre en main... Seulement voilà, il reste toujours un loser limite complètement immature et irresponsable. Il faudra une "seconde" mort pour que la prise de conscience soit véritablement effective, pour qu'il soit amené à vraiment se transcender et par la même sa relation avec ces deux très belles femmes.

Originellement publié en trois volumes au Japon entre 95 et 96, l'épopée sous acide qu'est Mind Game est aujourd'hui rassemblée en un épais volume de plus de 600 pages (une publication qui aura mis du temps à arriver, voyant sa date de sortie sans cesse repoussée, annoncée depuis Aout 2012...).
Au travers de cette impressionnante histoire Robin Nishi pastiche allégrement tout les genres en place (Onirisme, autobiographie, polar, shônen...) dans une sorte de Seinen jubilatoire, parfois naïf, parfois ésotérique et souvent complètement barré. Le titre en lui même résume bien le propos de cet album : l’esprit n’est pas une contrainte en soi, mais le moyen de se découvrir, de se transfigurer dans une sorte de jeu révélateur qu'est la vie.

Robin Nishi explore avec Mind Game tout un tas d'expérimentations graphiques, il joue avec les formes, avec les répétitions, proposant même des planches en négatif, des pleines pages ou se superposent des messages spirituels en gros... Mais ce qui est vraiment important c'est le caractère profondément positif de ce récit, complètement tourné vers l'exaltation de notre moi, vers l'expression de ce que sont profondément les personnages !

L'album nous présente sans fard les remises en questions de Nishi vis à vis de sa vie, de son rapport aux autres et plus particulièrement aux femmes, vis à vis de son métier et de l'image qu'il donne autour de lui... Son héros traverse donc l'une après l'autre les étapes qui vont l'amener à murir, à gagner en assurance, il évolue, accepte ces changements comme une nécessite, et transmet ces révélations à ceux qu'il aime: « La vie, c’est l’évolution ».

Bien sur le graphisme assez austère, donnant même parfois l'impression d'une certaine maladresse brouillonne, n'aide pas vraiment à entrer dans l'album, au début. On devine les critiques qui n'iront pas plus loin. Néanmoins il ne faut pas oublier l'incroyable audace qui se dessine à chaque chapitre, cette explosion d'idées qui va dans tout les sens, qui repousse les limites du médium, qui fascine au delà du simple trait beau ou pas beau !

En 2004, Masaaki Yuasa décide d'adapter Mindgame en dessin animé et dans la foulée, les lecteurs découvrent le manga resté jusque là plutôt confidentiel.

Alors oui, Mindgame reste un étrange voyage assez déstabilisant dans la forme comme dans le fond, toutefois, c'est important de se laisser transporter dans cette lecture qui interpèle.
Encore une excellente idée de traduction des éditions Imho qui, décidément, reste un découvreur de trésors cachés.
A surveiller de très près donc...

Par , le