MILLENIUM SAGA #2/3 Les nouveaux spartiates

voir la série MILLENIUM SAGA
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Genre :

Policier

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782800170039

Résumé de l'album Les nouveaux spartiates

Alors qu’il s’apprêtait à se faire passer à tabac par des fanatiques du parti des Républicains de Sten Windoff, Mikael Blomkvist est sauvé par la hackeuse Lisbeth Salanders. Cette dernière est venue proposer au journaliste de Millenium une association pour qu’il l’aide à découvrir l’identité du mystérieux groupuscule qui a kidnappé ses amis de Hacker Republic alors qu’elle était en train de cracker le nouveau Datacenter des Services de Sécurité suédois. Sous la promesse d’obtenir des renseignements hautement secrets, Mikael accepte le deal. Elle entraîne ce dernier au domicile de son ami Plague, démissionnaire d’Hacker Republic, qui pourrait avoir des éléments sur leurs détracteurs. Malheureusement, ce dernier a disparu et la seule trace qu’il a pu laisser est un ouvrage antiféministe écrit par Mark Borrow, un écrivain conférencier bénéficiant d’une certaine popularité, et un bout de papier sur lequel figurent deux mots et une date qui vont orienter leurs recherches. C’est en sortant de l’immeuble que Lisbeth et Mikael sont pris en chasse par des hommes cagoulés armés qui vont provoquer la mort dans leur sillage. Il devient urgent pour la hackeuse et le journaliste de mettre un terme à leurs détracteurs et pour ce faire, ils vont s’intéresser de plus près à Mark Borrow.

Par Phibes, le 04/12/2017

Notre avis sur l'album Les nouveaux spartiates

Désormais investi dans l’univers de Stieg Larsson, Sylvain Runberg vient nous livrer la suite de son thriller initié précédemment et qui remet en scène les personnages récurrents de la saga originelles, en particulier l’incontrôlable hackeuse Lisbeth Salander et le journaliste à controverse Mikael Blomkvist.

Cet épisode nous replace dans cette intrigue contemporaine suédoise construite efficacement par le scénariste, visiblement très inspiré. Alimentée par les agissements malfaisants et tentaculaires d’une organisation qui a jeté son dévolu sur les archives du Centre de données de la Sapö (Service de sécurité de Suède) et qui, pour les pirater, n’a pas hésité à kidnapper les amis hackers de Lisbeth, cette équipée a le privilège de reformer le duo atypique de la première heure et de l’introduire dans une enquête avantageusement dynamique.

A la faveur d’une modernité scénaristique captivante, le récit ne manque pas de se nourrir d’évènements qui ne sont pas sans rappeler notre actualité. Entre la montée du nationalisme, de la xénophobie et le piratage informatique, Sylvain Runberg joue la carte du rationnel et appuie volontairement là où ça fait mal. Les investigations de Lisbeth (toujours aussi efficace) et de Mickael sont des plus mouvementées face à un groupuscule qui ne recule devant rien pour assumer son dessein et à des personnalités politiques et littéraires qui cachent bien leur jeu. Aussi, eu égard à la teneur punchie et inquiétante de cette enquête, on n’en perd pas une miette et on avale les quelques 58 planches qu’elle représente avec un plaisir non dissimulé.

Il va de soi que l’attrait de cette saga, et de cet album en particulier, est suscité par le beau travail de Belén Ortega. Cette dessinatrice démontre une vivacité dans son trait qui n’est nullement pour déplaire. Tout en jouant sur un semi-réalisme accrocheur, elle s’emploie sans retenue à donner une réelle dynamique à ses personnages (Lisbeth et Mikael spécifiquement) tout en les intégrant dans des ambiances violentes et des décors particulièrement complémentaires.

Un deuxième épisode percutant et addictif, dans la veine de la saga de Stieg Larsson. Vivement le prochain tome qui conclura la fameuse enquête.

Par , le

Les albums de la série MILLENIUM SAGA

Nos interviews liées

Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital tome 4

Pourquoi avoir choisi des diplomates comme personnages principaux ? Sylvain Runberg : Des personnages principaux qui ont pour mission d’éviter que des conflits ne surviennent ou dégénèrent plutôt que d’en être les éléments déclencheurs était une ligne directrice qui nous semblait assez originale. Cela n’empêche d’ailleurs pas l’apparition de conflits très graves dans nos récits, bien au contraire. Et pour la petite histoire, un diplomate français, lecteur d’Orbital, nous a envoyé un mail où il nous disait que notre manière d’aborder le sujet, même dans le cadre d’un univers imaginaire, était assez juste. Comme quoi, Science Fiction et réalisme font aussi bon ménage. Allez-vous revenir en détail sur la guerre Humains/Sandjarr évoquée à de nombreuses reprises dans la série ? Sylvain Runberg : C’est tout à fait envisageable mais je n’en dirais pas plus pour le moment [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg

Sceneario.com : Bonjour Sylvain ! Tu es scénariste de bandes dessinées, qu’est-ce que représente pour toi l’écriture ?
Sylvain Runberg : Une passion avant tout, même si elle est apparue assez tardivement, et par accident. J’ai commencé à écrire en 2002 à l’âge de 31 ans, pendant un arrêt de travail de plusieurs mois…suite à un accident justement. Et depuis 2004, c’est devenu mon métier. Sceneario.com : Dans tes albums tu ne te cantonnes pas à un seul genre, SF, fantastique, aventure, chronique sociale, humour, jeunesse… Tu peux nous en dire un peu plus ?
Sylvain Runberg : Ca reflète simplement mes goûts. Et c’est aussi un plaisir que de choisir la variété dans le domaine de l’écriture. Pourquoi se priver si l’envie est là ? En revanche, quelque soit le type d’univers, mon approche reste la même. Partir des personnages et essayer de les rendre crédibles, peu importe s’il s’agit d’étudiants à Londres en 1991, de diplomates aliens sur une planète imaginaire dans un futur lointain ou de guerriers Cimmériens parcourant les steppes asiatiques il y a 3500 années de cela [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital

Sceneario.com : bonjour, tout d’abord, la traditionnelle question : Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?
Sylvain Runberg : j’ai commencé à lire très tôt, des romans, des ouvrages concernant l’Histoire en général, et évidemment de la Bande Dessinée. Niveau études, j’ai un parcours en Arts Plastiques pour le lycée et en Histoire politique contemporaine pour l’université. Niveau professionnel, j’ai travaillé quelques années dans une librairie à Aix-en-provence, puis j’ai rejoint les Humanoïdes Associés pour travailler dans l’édition. C’est pendant cette période, en 2001, que j’ai eu un accident qui m’a immobilisé pendant plusieurs mois. Cette inactivité m’a amené à réfléchir à des scénarios et j’ai commencé à écrire des histoires courtes [...]

Lire la suite ›