METEORS #1 Le règne digital

voir la série METEORS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Série B

Genre :

Science Fiction

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782756007519

Résumé de l'album Le règne digital

2136 :
Les êtres humains ne sont pas capables de faire quelque chose pour empêcher des désastres écologiques et économiques. C'est pour cela qu'ils ont confié leur destin aux Intelligences Artificielles. Ces dernières ont été élus démocratiquement par le peuple. Mais elles ont peu à peu imposer leur points de vues. Les humains qui refusent d'être commandé par des A.I. trouvent refuges dans certains zones sur Terre ou du système solaire sont régis par le règne animal et est garantie par la Loi.

Quelque part dans le désert du Sahara, Noria Tayeb, une jeune adolescente, mal dans sa peau, assiste à un étrange phénomène. Elle va se trouver face à sept armures venus de l'espace.

Banlieue de Londres, le journaliste Peter Kendall va se faire arrêter par les machines pour avoir dit certains propos subversifs.

Dans l'espace, pas loin de la planète Mars, Dustinias Dinky, pilote d'un vaisseau chargé de collecter les débris dangereux va récupérer un cadavre qui s'avère être celui d'un officier soviétique, le colonel Karpov, qui est décédé il y a 165 ans chez lui, sur Terre.

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Le règne digital

Météors est donc la nouvelle série de Duval, le scénariste de Carmen McCallum et Travis. C'est dire s'il s'y connait dans le genre du thriller et de la science-fiction.
Avec Météors, les amateurs vont apprécier.

L'auteur nous dépeint un avenir où les machines, les A.I. ont pris en main le destin des hommes. Comme on peut le voir, ces A.I. ont pris l'apparence de gorilles ou autres singes, une espèce animal qui s'est éteinte lors des deux derniers siècles à cause de l'homme. Mais ce que nous voyons aussi, c'est qu'ils gèrent leur démocratie plus comme une dictature, n'hésitant pas s'il le faut à éliminer des hommes (voir comme ils ratissent l'Oasis ou la mort du journaliste français).
Nous allons, dans ce premier tome faire la connaissance de plusieurs personnages : Noria Tayeb, Kendall, Dustin, Rita Hayworth la responsable du développement du projet Météors. Duval arrive à embringuer tous ces petits récits pour nous faire tenir en haleine tout du long de ces 60 pages.Et je dois dire que côté scénario nous sommes servis. Avec ce premier tome, nous n'avons pas le temps de nous ennuyer. C'est même vraiment passionnant et cela en fait, déjà, un récit majeur de science-fiction, digne des Asimov, Arthur C.Clarke, ou Orwell.
L'avenir que nous conte Duval nous fait réfléchir.

Coté dessin, nous retrouvons un des auteurs de la série Les Guerriers du silence, Philippe Ogaki. On peut donc dire qu'il reste dans le genre SF avec Météors.
Par contre, avant la lecture, je me suis demandé que vu l'ampleur du sujet, est ce qu'Ogaki avec son style manga sera à la hauteur du sujet. Et bien, après avoir fini ce tome, je dois bien avouer que oui.
Le lecteur s'adapte donc à son style et suit avec intérêt ces aventures. Je dirais que peut être il faudrait revoir quelques couleurs, mais bon,nous n'allons pas non plus chipoter.

Bref, ce premier tome de Météors est une très bonne surprise.
Alors, si vous voulez prendre connaissance de ce qui risque de nous arriver dans le futur, lisez donc Météors.

Par , le

Les albums de la série METEORS

Nos interviews liées

Fred Duval, Jean Pierre Pécau

Rencontre avec Fred Duval et Jean Pierre Pécau qui nous présentent l'Inspecteur Spadaccini


Interviewer : Olivier
Images et Son : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›